Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Education et comportement : le Pitbull, coupable ou bouc émissaire ?

    Education et comportement : le Pitbull, coupable ou bouc émissaire ?Parmi toutes les races canines qui existent, le Pitbull est sans nul doute la plus décriée. Bouc émissaire de l’agressivité canine, il est souvent montré du doigt par les médias, au point qu’il semble parfois difficile de prendre conscience du degré de danger qu’il représente réellement.

    Une tête massive alliée à une puissante mâchoire et une musculature imposante lui confèrent d’emblée une mine patibulaire, qui le discrédite aux yeux de ceux qui croisent son chemin. Certains s’en méfient, d’autres le redoutent, et la presse n’a de cesse de le présenter comme le coupable idéal à la première occasion. Le Législateur n’ayant pu quant à lui éduquer les maîtres, la possession du Pitbull a été limitée ainsi que les libertés de ce dernier.

    Certes, le Pitbull n’est pas inoffensif, mais selon Jessica O’Neill, comportementaliste canine à Ottawa, aux Etats-Unis, les problèmes de morsure ne sont pas plus fréquents que chez les autres races. Ils auraient même tendance à se produire moins fréquemment que chez ces dernières, contrairement à l’idée communément admise. En effet, les Chihuahuas et Labradors, pourtant largement appréciés, ne sont pas en reste dans ce domaine. Selon elle, le terme «Pitbull» englobe en réalité plusieurs races réputées pour leur mordant à cause des blessures importantes qu’elles peuvent occasionner, notamment l’American Bull Terrier et le Staffordshire Bull Terrier.

    Education et comportement : le Pitbull, coupable ou bouc émissaire ?L’histoire de chaque animal mis en cause et l’expérience qu’il vécue entrent toujours en ligne de compte, notamment lorsqu’il est question de tempérament et de tolérance face aux provocations. La race n’a alors aucun rôle direct. De plus, faire prendre conscience de sa force à son compagnon réside d’un apprentissage qu’il est de la responsabilité du maître de mettre en place. Lorsqu’un chien est habitué à jouer avec ses mâchoires, en tenant le bras d’un adulte ou d’un enfant par exemple, sans en être découragé, il a davantage de chances de serrer davantage les dents un jour par accident, dans l’excitation du moment, la peau humaine étant fragile. De même, s’il a subi des sévices, il sera davantage susceptible de devenir agressif. Le risque est donc mesurable.

    Jessica O’Neill ajoute que le Pitbull a un fort caractère par nature, qu’il est loyal et polyvalent. Comme tous les chiens, il nécessite une éducation ferme et douce à la fois, ce dès le sevrage. Avec une formation adéquate, il peut devenir un merveilleux animal de thérapie, un chien de garde hors pair. Il est doux et affectueux, mais exige un maître sachant s’imposer. Auprès d’une famille, un sujet bien élevé se conduit si bien que les anglophones lui ont donné le surnom de «nanny dog» (chien nounou).

    Les accidents qui se produisent régulièrement avec nos amis canins doivent avant tout nous faire prendre conscience de notre responsabilité en tant que maîtres. Un chien n’est pas une peluche, qu’il soit petit ou grand. Il a besoin d’être entouré de règles pour apprendre et comprendre ce qu’il peut faire ou non. Il doit connaître ses limites.

    Education et comportement : le Pitbull, coupable ou bouc émissaire ?

    Sources :

    http://pitbullmixed.com/

    http://www.ibtimes.co.uk/

    http://fourleggedguru.com/

    http://www.ottawasun.com/

    http://moderndogmagazine.com/

    http://www.dogtemperament.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015