Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Comportement : la pione noire ou pione à ailes de bronze (Pionus chalcopterus), un perroquet qui cache bien son jeu

    Pionus chalcopterus,pione noire ou pione à ailes de bronze, un perroquet qui cache bien son jeuPionus chalcopterus chalcopterus et Pionus chalcopterus cyacens sont un seul et même petit perroquet sud-américain, vivant principalement au Vénézuéla, en Colombie, en Equateur et au Pérou. L’observation de son comportement est révélateur de l’avenir que réserve sa vie à nos côtés.

    A l’état sauvage, elle vit au sein de colonies comptant entre 10 et 60 individus, ne s’isolant que pour se reproduire, ce qui en fait un oiseau apte à vivre en communauté.

    Discrète, la Pione à ailes de bronze l’est tant par son caractère que par son comportement. Calme et douce en captivité, elle peut néanmoins être très vive et céder à la nervosité voire à l’excitation, comme en témoigne le cercle oculaire rose pâle qui devient alors rose vif en période hormonale. Peu bruyante, elle n’en est pas pour autant silencieuse et sait faire usage à l’occasion d’un cri d’appel surprenant de puissance. Considérez que plus son environnement est bruyant, plus elle le sera. Le calme ambiant est donc de mise pour la mettre dans de bonnes dispositions.

    Sa timidité cache un sens de l’observation très aigu et une détermination à toute épreuve, qui lui permettent  de choisir le bon moment pour revenir à la charge quand elle veut obtenir quelque chose. Son caractère réservé ne l’empêche pas de s’adapter très facilement à un nouvel environnement et d’accepter sans broncher la cohabitation avec d’autres espèces. Par ailleurs, elle se montre moins exclusive qu’une amazone au sein de la famille et mord très rarement. Si elle a le bon goût de ne pas pincer, cela ne signifie pas qu’elle en est incapable. Elle saura laisser un souvenir cuisant à celui qui ne lui aura pas laissé d’autre alternative.

    Pionus chalcopterus,pione noire ou pione à ailes de bronze, un perroquet qui cache bien son jeuPionus chalcopterus,pione noire ou pione à ailes de bronze, un perroquet qui cache bien son jeu

    Sa docilité n’en fait pas toutefois un oiseau placide et passif. Très joueuse, cette pensionnaire a besoin de se dépenser énormément. N’ayant ni froid aux yeux, ni le bec dans sa poche, c’est une acrobate-née qui adore dévisser et « bricoler » tout ce qui  est à sa portée.

    Pionus chalcopterus,pione noire ou pione à ailes de bronze, un perroquet qui cache bien son jeuL’aspect neutre qui semble caractériser tout autant son plumage que sa personnalité n’est qu’une apparence et un leurre auxquels il serait possible de se laisser prendre de prime abord. Mais en creusant plus avant, les qualités réelles de ce petit compagnon à plumes se révèlent, car il possède malgré tout plus d’une coquetterie dans son sac, l’une d’entre elles étant de savoir retourner à son avantage une particularité physiologique propre à son espèce. En effet, lorsqu’elles sont stressées ou excitées, les Piones émettent une sorte de respiration sifflante et saccadée qui ressemble, pour une personne non avertie, au symptôme d’une maladie respiratoire. Certaines d’entre elles ont vite fait le lien entre l’émission de cette respiration et la sollicitude inquiète de leur maître, et savent fort bien user de cette spécificité à dessein.

    Les mâles peuvent développer une forme d’hyper-protection vis-à-vis d’un congénère ou de leur maître, qu’ils aient ou non l’opportunité de se reproduire. Cela se manifeste par de l’agressivité, un phénomène encouragé par la poussée hormonale. Toutefois, cela tend à s’atténuer voire disparaître avec l’âge, si aucun renforcement involontaire de ce comportement n’est pratiqué. Il semble d’ailleurs que cela soit plus rare chez les sujets ayant vécu un temps auprès d’adultes avant le sevrage. Sans doute s’agit-il pour les autres d’une carence éducative auprès de leurs semblables. Les femelles sont réputées plus douces que les mâles.

    En résumé, la Pione à ailes de bronze est l’un des meilleurs choix qui soient pour accueillir un perroquet, y compris lorsque des enfants font partie de la famille. Elle est calme et facile à vivre, affectueuse sans être collée à son maître, moins bruyante que la plupart de ses congénères sans être silencieuse pour autant. Attentive et douce par nature, elle deviendra l’oiseau que son détenteur saura faire d’elle, passant d’une grande timidité à une amie à plumes hors pair si l’occasion lui en est donnée.

    Pionus chalcopterus,pione noire ou pione à ailes de bronze, un perroquet qui cache bien son jeu

    Sources :

    Lafeber Company

    Oiseaux exotiques n°399

    http://animal-world.com/

    http://www.birdchannel.com/

    Pionus parrots, Tammy Gagne

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015