Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Santé : le halètement chez le perroquet (causes, symptômes, traitement)

    Santé : le halètement chez le perroquet (causes, symptômes, traitement)Le halètement est un phénomène courant chez le perroquet. Il peut être passager et anodin, ou se répéter régulièrement, indiquant un problème de santé.

    Lorsqu’un psittacidé halète, son bec est entrouvert, sa respiration parfois bruyante, et ses ailes son légèrement écartées sur les côtés, se décollant du corps. Le fait de manifester de la difficulté à respirer est le plus inquiétant. En effet, suivant la cause, sa santé peut être menacée.

    Les causes peuvent être variées. Une respiration saccadée est souvent synonyme de stress ou de surchauffe chez un oiseau. Cela indique un besoin de réduire sa température corporelle. Etant donné qu’il est incapable de transpirer, c’est le seul moyen dont il dispose pour réguler sa température interne.

    Santé : le halètement chez le perroquet (causes, symptômes, traitement)

    Chez un sujet obèse ou en surpoids, le halètement témoigne d’un essoufflement dû à un effort que son organisme est incapable de fournir. Il en va de même chez un perroquet ne se dépensant pas, ou de façon insuffisante, ses muscles n’étant pas habitués à fournir un effort important et/ou soutenu. L’inhalation de fumées toxiques peut également être en cause, à moins qu’il ne s’agisse d’une infection des voies respiratoires.

    Quelle qu’en soit la cause, il faut néanmoins agir rapidement pour faire cesser les symptômes. Le psittacidé doit être placé au calme, afin qu’il limite ses mouvements et puisse recouvrer sa capacité normale de respiration rapidement. Lorsque la chaleur en est responsable, plusieurs modes d’action sont possibles. Le premier consiste à baigner régulièrement l’oiseau avec de l’eau fraîche, mais pas glacée, le second à le placer au frais, autrement dit le plus près du sol possible, là où la chaleur est moins intense, ou dans une pièce plus fraîche.

    Une bonne aération est également importante, les ventilateurs n’étant pas indiqués étant donné les courants d’air qu’ils provoquent. Si une climatisation est mise en place, elle ne doit en aucun cas être orientée directement vers l’animal, pour éviter de causer des problèmes de santé annexes, tels qu’une sinusite.

    Les problèmes respiratoires liés au surpoids posent quant à eux un problème plus délicat à résoudre. En effet, la résistance des perroquets qui en souffrent est extrêmement faible, et le moindre effort peut suffire à la compromettre. De plus, un régime est difficile à entreprendre et exige le contrôle d’une perte de poids très limitée sur de longues périodes, le poids de base n’excédant pas quelques dizaines de grammes. Pour ces derniers, l’apport nutritif de l’alimentation doit donc impérativement être contrôlé et la période estivale être passée dans un endroit frais.

    Enfin, brumiser régulièrement un perroquet par temps chaud, y compris lorsqu’il bénéficie d’un système de climatisation, est important, l’air chaud ou climatisé étant trop sec pour son système respiratoire. Si malgré tous vos efforts, votre compagnon à plumes présente de façon continue des troubles respiratoires, il faut impérativement consulter son vétérinaire aviaire.

    Santé : le halètement chez le perroquet (causes, symptômes, traitement)

    Source : http://www.birdchannel.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015