Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    La Pione noire, Pione à ailes de bronze, Pionus chalcopterus, un perroquet caméléon

    La Pione noire, Pione à ailes de bronze, Pionus chalcopterusLa Pione noire, Pione à ailes de bronze, ou Pionus chalcopterus est originaire d’Amérique du Sud. Elle a été découverte par Fraser en 1840. En 1944, Meyer de Schauensee a décrit une sous-espèce nommée « Pionus chalcopterus cyacens », mais il a été démontré plus tard qu’il s’agissait en réalité de l’espèce nominale. On la rencontre essentiellement en Colombie, en Equateur, au Pérou, au nord-ouest de Venezuela et dans les Andes.

    Cet oiseau est une palette de couleurs baroques. Son aspect change visuellement suivant l’angle d’exposition à la lumière, ce qui en fait une sorte de caméléon aux facultés de camouflage variées. Ses rectrices et rémiges sont d’un bleu nuit profond, ainsi que le bas de son dos. Sa tête est légèrement plus sombre. L’envers de ses ailes est d’un turquoise éclatant. Le dessous de sa queue, la peau du contour de l’œil, ses narines et le haut de sa poitrine sont rouge orangé. Ses pattes sont rosées et son bec jaune. Les plumes de couverture sont brunes, avec une zone plus claire vers le bas de l’aile, aux reflets couleur bronze. Ce psittacidé mesure environ 29 cm, pèse entre 220 et 245 g et peut vivre jusqu’à environ 40 ans. Sur la tête des immatures il y a davantage de vert.

    La Pione noire, Pione à ailes de bronze, Pionus chalcopterusA l’état sauvage, ce perroquet vit en couple ou en petites colonies, dans les forêts tropicales et sub-tropicales de 500 à 1200 m d’altitude, parfois moins. Le groupe dispose d’oiseaux sentinelles. Ces derniers perchent plus haut dans les arbres, pour mieux voir approcher les prédateurs éventuels et donner l’alarme. Cela n’a absolument aucun rapport avec l’idée d’une quelconque hiérarchie. Un système de relève permet d’éviter que certains ne passent trop de temps à assurer la sécurité du groupe. Il niche dans les troncs creux d’arbres morts.

    La saison de la reproduction survient dès le mois d’avril dans la nature et de février-mars à juin ou juillet en captivité. Le mâle peut alors se montrer assez agressif envers sa partenaire. Mais il faut prendre en compte le bruit occasionné, plus important que d’ordinaire. La femelle pond entre 3 et 5 oeufs, qu’elle va couver durant 24 à 26 jours, dès l’arrivée du second. Durant l’élevage des jeunes, il faut privilégier l’apport de vers de farine et d’aliments verts tels que les épinards, pour que les parents puissent leur donner les meilleures bases. Les petits restent au nid durant 8 à 12 semaines avant de prendre leur envol. Ils sont sexuellement matures vers 3 à 5 ans.

    Son régime alimentaire repose sur un mélange de graines approprié à son espèce tout au long de l’année. Chaque, jour, il a également besoin d’un apport varié en fruits et légumes frais, vitamines et minéraux. Les graines germées sont par ailleurs très appréciées.

    La Pione noire, Pione à ailes de bronze, Pionus chalcopterusC’est une espèce très vive, joueuse, curieuse et active. Son aptitude à la parole est l’une des plus grandes du genre Pionus. Ce perroquet nécessite un espace important au sein de sa cage. Plus celle-ci est grande, mieux elle lui convient, avec un minimum d’1 m de long sur 1,50 m de haut et 70 cm de profondeur. Veillez à renforcer le système de fermeture, car cette Pione est réputée pour ses dons de « crocheteuse de serrure ». Ce n’est qu’une image, bien sûr, mais elle est tout de même très habile lorsqu’il s’agit de déverrouiller les portes.

    Ce n’est ni une grugeuse invétérée, ni un oiseau bruyant ou mordeur par nature. De ce fait, elle peut convenir à un novice, même dans le cadre d’une vie en appartement, pourvu qu’elle puisse bénéficier de plusieurs heures hors de sa cage chaque jour. En revanche, les mâles peuvent faire preuve d’hyper attachement envers leur maître, au point parfois de pourchasser les membres de la famille qu’ils perçoivent comme une menace. Les femelles sont donc plus indiquées en règle générale.

    La Pione noire, classée en annexe II B de la CITES, fait l’objet d’une menace mineure à l’état sauvage et ne nécessite aucune autorisation de détention. Elle est relativement courante en élevage en France. Pour les sujets nés en France, une attestation de cession suffit pour que le détenteur puisse légitimer sa propriété.

    La Pione noire, Pione à ailes de bronze, Pionus chalcopterus

    Sources :

    http://www.aocf-asso.fr/

    http://www.avianweb.com/

    http://www.animalphotos.me/

    http://www.birdchannel.com/

    http://www.pionusparrot.com/

    http://www.pionusbreedersassociation.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015