Catégories
Image de la semaine
Archives (par date)

Parasites internes chez le chat : les différents types de vers

Parasites internes chez le chat : les différents types de vers Les chats peuvent héberger malgré eux différents parasites. Ceux qui vivent dans l’organisme ne sont pas toujours faciles à déceler, et peuvent également toucher l’homme et le chien. Nous allons détailler ici ces indésirables et les symptômes pouvant trahir leur présence.

1) Les ascaris

Description : les ascaris sont des vers cylindriques mesurant entre 5 et 15 cm. Ils puisent leur nourriture dans le système digestif du félin. Ils s’attrapent en léchant près d’une zone ou d’autres ont fait leurs besoins, ou même directement par le lait maternel pour les chatons.
Symptômes : pelage terne, toux, diarrhée, amaigrissement, ventre gonflé, vomissements.
Traitement : vider et laver entièrement le bac à litière, pour éviter de transmettre ces vers à d’autres animaux. L’animal doit être vermifugé y compris s’il est encore jeune. En effet, on peut traiter cela dès 4 semaines chez les chatons.

Parasites internes chez le chat : les différents types de vers 2) Les ankylostomes

Description : l’ankylostome est un parasite assez rare chez le chat mais assez difficile à identifier sans un examen des selles par un vétérinaire. Il s’agit en fait de vers beaucoup plus petits que les ascaris, qui sucent le sang et endommagent les parois de l’organe qui les « accueille ».
Symptômes : diarrhée, apathie, manque d’appétit, amaigrissement, anémie.
Traitement : vermifuge.

3) La dirofilariose

Description : ce parasite est transmis par les piqûres de moustiques. Le parasite peut mesurer jusqu’à 1m de long. Il se fixe dans les organes nourriciers de l’animal (cœur, artères). Il peut provoquer une maladie grave appelée « parasitose » qui cause la mort en bouchant les artères.
Symptômes : apathie, perte de poids et d’appétit, et parfois toux et problèmes respiratoires.
Traitement : Le diagnostic se fait par analyse sanguine et radios. Malgré un traitement approprié, cette maladie laisse de graves séquelles. Une médication préventive est à privilégier. Renseignez-vous auprès de votre vétérinaire.

Parasites internes chez le chat : les différents types de vers 4) Les protozoaires

Description : ce sont des cellules microscopiques qui envahissent le système digestif.
Symptômes : inflammation de la paroi de l’intestin.
Traitement : traitement médical. Adressez-vous à votre vétérinaire.

5) Les ténias, ou cestodes

Description : ce parasite, que l’on nomme aussi le ver solitaire, s’attrape lorsque le chat mange des puces, de la viande crue ou une proie. Les vers, dont le corps est une succession de tronçons plats, s’accrochent sur l’intestin. Ils consomment le contenu de cet organe, et les anneaux ou les œufs sont ensuite éliminés dans les excréments. D’autres hôtes vont alors les ingérer et le parasite va ainsi se répandre.
Symptômes : diminution de l’appétit, diarrhée, amaigrissement et peau sèche. Des tronçons (anneaux) sont souvent visibles au niveau de l’anus et dans les crottes.
Traitement : vermifuge.

Parasites internes chez le chat : les différents types de vers 6) Les vers de l’estomac

Description : En mangeant des insectes, le chat peut absorber des vers qui vont vivre dans son estomac. Ils vont s’y nourrir des aliments en cours de digestion.
Symptômes : diminution de l’appétit, perte de poids et vomissements.
Traitement : La maladie provoquée se nomme la « parasitose » et seul un vétérinaire pourra l’identifier, en analysant les selles, puis la traiter.

7) Les vers des yeux

Description : ce sont de petits vers de moins de 2 cm que transmettent les mouches.
Symptômes : rougeurs et écoulements oculaires.
Traitement : retrait avec une pince. Les chats ne se laissant pas facilement manipuler et la zone de l’œil étant particulièrement fragile, mieux vaut laisser œuvrer votre vétérinaire.

Rappels :

  • une chatte gestante doit être vermifugée 15 jours avant la naissance des petits et un mois après
  • un chaton peut être vermifugé dès 4 semaines
  • un chat traité contre un ver plat (ténias) doit l’être aussi contre les puces
  • il vaut mieux vermifuger un chat 10 jours avant sa vaccination
  • toujours choisir le vermifuge adapté au parasite et respecter les doses.

Si vous avez le moindre doute, mieux vaut consulter un vétérinaire.

Parasites internes chez le chat : les différents types de vers

Sources :

http://www.lbah.com/

http://www.peteducation.com/

http://www.cosmovisions.com/

http://www.essortment.com/all/

http://www.morrisvetcenter.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Animogen 2015