Catégories
Image de la semaine
Archives (par date)

Le serpent du lait de Campbell (Lampropeltis triangulum campbelli), la beauté du serpent corail sans les conséquences

Le serpent de lait de Campbell (Lampropeltis triangulum campbelli) la beauté du serpent corail sans les conséquencesLe serpent du lait de Campbell (Lampropeltis triangulum campbelli) est une couleuvre aux couleurs vives et contrastées originaire du Mexique, où elle a été identifiée en 1983.

A l’âge adulte, il atteint environ 90 cm de long. Son corps est annelé de rouge, blanc et noir, avec une tête noire peu démarquée aux yeux assortis. La première bande blanche se trouve juste derrière la tête. Les anneaux sont sensiblement de largeur identique. Il en existe différentes phases (mutation), comme abricot ou tangerine notamment. Il peut vivre une vingtaine d’années, mais n’excède pas dix à quinze ans le plus souvent. Il n’y a pas de dimorphisme sexuel visible.

Son terrarium doit mesurer 70 X 50X 50 cm et être pourvu de plusieurs cachettes lui permettant de s’abriter des regards indiscrets. L’enceinte doit être soigneusement fermée, car sa fine silhouette lui permet de se faufiler aisément dans de petites brèches. Durant la journée, la température au point chaud doit être de 30 °C, celle au point froid de 24 °C, avec un abaissement vers 20 à 22 °C la nuit. Le taux d’hygrométrie doit être de 50 %. Quel que soit le substrat choisi, ce reptile fouisseur va creuser énormément, une habitude qui l’aide à se protéger des variations de température à la nuit tombée.

Le serpent du lait de Campbell (Lampropeltis triangulum campbelli), la beauté du serpent corail sans les conséquences Le serpent de lait de Campbell (Lampropeltis triangulum campbelli) la beauté du serpent corail sans les conséquences

Dans la nature, il vit dans des zones sèches semi arides. Il se nourrit de rongeurs, lézards, oiseaux et peut à l’occasion consommer d’autres serpents. Il est donc généralement maintenu seul. En captivité, un adulte mange une proie n’excédant pas la largeur de sa bouche, à raison d’une fois par semaine. Il est relativement timide, donc craintif. Il n’aime pas trop être manipulé et en cas de fort désagrément, n’hésite pas à projeter des fientes liquides sur son gêneur pour le lui faire comprendre.

Il se reproduit aisément en captivité après une période d’hivernage entre octobre et janvier. La maturité sexuelle intervient vers 3 ans chez la femelle et entre 2 et 3 ans chez le mâle. La femelle pond entre 2 et 12 œufs, qui peuvent ensuite être retirés puis incubés à 28 °C durant 60 à 70 jours. Le démarrage de l’alimentation des juvéniles peut se révéler difficile. Ils consomment des rosés, soit dans les 48 h suivant l’éclosion, soit après la première mue.

Le serpent de lait de Campbell (Lampropeltis triangulum campbelli) la beauté du serpent corail sans les conséquencesLe serpent de lait de Campbell (Lampropeltis triangulum campbelli) la beauté du serpent corail sans les conséquences

Ce Colubridé n’est pas soumis à la CITES et ne nécessite aucune autorisation de détention. En dépit de l’absence de de venin chez cette espèce, sa ressemblance avec le dangereux serpent corail, venimeux, lui vaut également le nom de «serpent faux corail». Cette particularité lui permet d’être épargné par nombre de prédateurs pensant avoir à faire à un dangereux reptile. Malgré sa réticence aux manipulations, il mord rarement et ne pose aucune difficulté majeure de maintenance pour une personne inexpérimentée.

Le serpent de lait de Campbell (Lampropeltis triangulum campbelli) la beauté du serpent corail sans les conséquences

Sources :

http://www.exotic-pets.co.uk/

http://www.biolib.cz/

http://www.wildlifenorthamerica.com/

http://www.aaanimalcontrol.com/

http://www.reptileforums.co.uk/

4 réponses à Le serpent du lait de Campbell (Lampropeltis triangulum campbelli), la beauté du serpent corail sans les conséquences

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Animogen 2015