Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Brumation, hivernation ou hivernage chez les reptiles (causes, utilité, déroulement)

    Brumation, hivernation ou hivernage chez les reptiles (causes, utilité, déroulement)Chez les reptiles, un phénomène se produit en hiver, une phase de sommeil plus ou moins longue. A la différence de l’hibernation, propre aux mammifères, il est question de « brumation », aussi appelée hivernation ou hivernage.

    Les serpents ne disposent pas de réserves de graisses. En revanche, lorsque la température baisse, leur organisme réagit en ralentissant son rythme. C’est ainsi que leur consommation énergétique diminue progressivement lorsque le froid s’intensifie. Leurs sens restent en éveil, mais au ralenti, avec une fréquence cardiaque avoisinant les 5%. La dose d’énergie que leur corps dépense est si faible qu’ils ne perdent pas de poids de façon significative lorsque tout se déroule normalement.

    Tous les reptiles ne se livrent pas à la brumation, que ce soit à l’état sauvage ou en captivité. Certains restent actifs, se nourrissant normalement tout au long de l’hiver, sans conséquence néfaste pour leur santé. Mais parfois elle s’avère nécessaire. C’est le cas notamment lorsqu’il est question de les faire se reproduire, ce ralentissement métabolique ayant une action bénéfique sur leur fécondité. Lors de leur réveil au printemps, leur horloge interne leur indique alors qu’il est temps de s’accoupler.

    Cesser de s’alimenter lorsqu’il fait froid est une nécessité absolue pour eux. Leur sang est froid, et ils ont besoin de chaleur pour digérer correctement ce qu’ils mangent, donc si la température ambiante est trop basse, ils ne peuvent le faire correctement. Pire encore, s’ils se nourrissent et qu’il fait soudain froid, leur repas va pourrir dans leur estomac avant qu’ils n’aient pu le digérer, ce qui peut être mortel. C’est pourquoi ils cessent de s’alimenter avant de débuter la brumation. Cependant, ils continuent à boire régulièrement pour s’hydrater.

    L’hivernation peut aussi être un recours utile à l’automne, si le reptile rechigne à manger avec appétit alors qu’il le faisait sans difficulté jusque là. Il agit alors sans doute ainsi en réaction à la diminution des heures d’ensoleillement ou de la température, réduisant instinctivement sa consommation de nourriture pour se préparer à entrer en phase de sommeil. Souvent, tout revient à la normale après un mois de brumation, l’animal recommençant à se nourrir de lui-même, parfois il continue à s’y refuser.

    En captivité, les éleveurs s’appliquent généralement à ajuster les heures d’éclairage au rythme de vie naturel de leurs protégés, afin de favoriser la brumation et par ce biais la reproduction. En dehors de cela, les reptiles n’ont généralement pas besoin de cette phase de repos, puisqu’ils vivent dans un environnement où nourriture, éclairage et température sont contrôlés.

    Brumation, hivernation ou hivernage chez les reptiles (causes, utilité, déroulement)

    Sources :

    http://www.gartersnake.info/

    http://www.cornsnake.co.uk/

    http://pet-snakes.com/

    http://www.pinesnake.de/

     

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015