Catégories
Image de la semaine
Archives (par date)

Le stress chez le chien : réagir rapidement pour éviter le pire

Le stress chez le chien : réagir rapidement pour éviter le pireLe stress est de plus en plus présent dans nos vies et par conséquent touche aussi la plupart des chiens. Plus d’un sur deux en présenterait les signes et la plupart des problèmes comportementaux viendraient de là.

Cependant, le stress n’est pas uniquement de la responsabilité du maître. Tout commence à partir de la naissance de l’animal. En effet, au moment de l’adoption, il faut observer la mère de votre futur chiot et prendre en compte plusieurs critères, puis recueillir le plus de renseignements possible.

Si la mère est déjà une chienne angoissée, elle transmettra ce stress à ses chiots. Une mère trop jeune (moins de deux ans) peut aussi être immature pour encadrer ses petits et une portée trop importante peut déstabiliser la maman, qui ne pourra pas tout gérer. Ensuite vient la séparation de la fratrie et de la mère, qui a souvent lieu au bout de deux mois. Ce délai est d’ailleurs beaucoup trop court, car il ne prend pas en compte le sevrage comportemental. Voilà le chiot arrivé dans un nouveau lieu, où tout le monde va le prendre et le bichonner, ce qui accentuera encore son stress. Ce chiot va grandir et l’intérêt que les maîtres lui ont témoigné à son arrivée va diminuer, sans pour autant disparaître, mais cela peut continuer à générer de l’anxiété chez lui.

Le stress chez le chien : réagir rapidement pour éviter le pire

Un chien stressé peut être identifié grâce à plusieurs signes extérieurs visibles :

  • il se lèche souvent les pattes
  • il tourne autour de sa queue
  • il se ronge les ongles
  • il mordille ou se ronge la patte
  • il manque de propreté
  • il baille bruyamment
  • il mordille des meubles
  • etc.

Il est important de déterminer les causes de ce stress. De même, il faut stopper un chien qui tourne autour de sa queue, se lèche ou se mordille, car cela peut entraîner des automutilations. Il est aussi important aussi de réaliser qu’une évaluation de votre animal peut s’avérer nécessaire auprès d’un éducateur canin, d’un comportementaliste ou d’un vétérinaire, pour réussir à diminuer son état d’anxiété sans spécialement utiliser de médicaments. Il est aussi important d’oublier ce que nous entendons souvent « il est jeune, ça lui passera ». Il faudrait plutôt se dire « plus la prise en charge du problème est rapide, plus vite il ira mieux ».

Le stress chez le chien : réagir rapidement pour éviter le pire

Sources :

http://petcha.com/

http://petattack.com/

http://www.twobostons.com/

http://www.petrelocation.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Animogen 2015