Catégories
Image de la semaine
Archives (par date)

Le robot social à l’épreuve du chien

Le robot social à l'épreuve du chienLe chien est un de nos plus anciens alliés. Après nous avoir assistés à la chasse, après avoir gardé nos troupeaux et veillé sur nos maisons, voilà que nous lui avons trouvé une fonction inédite, celle d’évaluer le degré d’humanité de nos robots de demain. Et ce n’est pas une question de flair.

Une expérience vient d’être menée pour tenter de cerner au plus près ce qui fait l’humanité ou la sociabilité d’un robot. La ressemblance physique est écartée d’emblée, puisque les spécimens choisis pour l’expérience sont très loin de ressembler aux robots humanoïdes que l’on voit dans les films. Avec un ordinateur portable en guise de visage, et des bras métalliques articulés munis de pinces, l’aspect humain est réduit à sa plus simple expression sur l’un des deux robots : une paire de gants blancs habillant les pinces, et la programmation d’une voix humaine. Le deuxième robot présente les pinces nues et émet simplement des bips sonores en guise de réaction. Ces deux robots sont présentés et soumis à l’appréciation de quarante et un chiens.

Mais pour ce faire, l’expérience part du principe que le chien reçoit toujours ses consignes de son maître. Son instinct premier lui dictant toujours de protéger son maître, c’est le comportement de ce dernier qui lui indiquera si une tierce personne est bienvenue ou non.  Dans un premier temps, donc, les chiens commencent par observer leur maître interagir avec le robot.

Le robot social à l'épreuve du chienLa première moitié des chiens voit son maître converser avec le robot social et lui serrer la main. L’autre moitié, en revanche, voit son maître pianoter sur le clavier de l’ordinateur du robot asocial qui émet un bip sonore pour toute réponse.

C’est ensuite au tour des chiens d’interagir avec les robots. Les deux robots proposent une friandise aux chiens, l’un en pointant du doigt, l’autre de sa pince, l’endroit où elle se trouve dissimulée. Le robot social interpelle le chien par son nom, l’autre le bipe.

Le résultat de l’expérience, publié dans la revue intitulée Animal Cognition, montre que les chiens sont beaucoup plus enclins à témoigner de l’intérêt au robot social. Certains vont même à sa rencontre en agitant la queue, manifestant une attitude amicale comme envers une vraie personne. Communiquant plus facilement avec le robot social, les chiens trouvent également plus facilement ses friandises cachées.

Par le biais de cette expérience, le chien nous confirme que ce n’est pas l’aspect humanoïde d’un robot qui le revêt d’une part d’humanité, mais bien plutôt la qualité de ses interactions sociales avec l’homme. Et bien que le chien apprenne de son maître les comportements et les codes sociaux de notre espèce, il est apparemment  plus apte que nous à les reconnaître chez les êtres inanimés que sont les robots. Il semble que son regard impartial soit précieux et compétent pour guider les aveuglés que nous sommes par notre penchant immodéré pour les robots de sciences fiction et par notre imprégnation culturelle. Ce regard dépourvu des œillères humaines nous permettrait d’insuffler autant de vraisemblance que possible à cette intelligence sociale aussi sophistiquée qu’artificielle que nous nous apprêtons à répandre sur les marchés de demain.

Toutefois, le meilleur ami de l’homme n’est pas en mesure de savoir qu’il est peut-être en train de choisir celui qui, dans un avenir plus ou moins proche, sera son prochain compagnon de jeu.

Le robot social à l'épreuve du chien

 

Sources :

http://blogs.discovermagazine.com/

http://en.wikipedia.org/

 

 

3 réponses à Le robot social à l’épreuve du chien

  • angelk dit :

    J’avoue que l’idée qu’un robot puisse avoir des interactions de la même qualité que celle des nôtres avec nos chiens est à la fois stupéfiante et effrayante. Nous qui pensions être les meilleurs amis du chiens pourrions ainsi être supplantés par une créature que nous avons inventée ? Quelle horreur de se sentir remplaçable ! 🙂

  • angelk dit :

    Les films dits de science fiction qui faisaient trembler dans les chaumières il y a une vingtaine d’années sont déjà pour la plupart devenus réalité. Le transhumanisme est aussi à nos portes, bientôt, nos chiens ne pourront plus différencier un humain d’un robot, et nous non plus d’ailleurs. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Animogen 2015