Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Le chien d’Artois, ou Briquet d’Artois (origines, éducation, comportement)

    Le chien d'Artois, ou Briquet d'Artois (origines, éducation, comportement)Le chien d’Artois, ou Briquet d’Artois, appartient à une race très ancienne qui a failli disparaître au début du XX ème siècle. En dépit de sa sauvegarde, il reste encore faiblement représenté.

    Il a été développé en Picardie et en Artois au XV ème siècle pour chasser le gibier. Jusqu’au XVII ème siècle, le terme de « chien d’Artois » englobait aussi le Basset Hound et le grand Berger picard Il était utilisé en groupe de six à huit individus au moins, notamment lors des grandes chasses à courre de la meute royale. Appelé aussi « briquet d’Artois », il serait le fruit du croisement de chiens courants et de braques. Son ancêtre était le grand chien d’Artois, issu du saint Hubert. Un apport de sang anglais l’a modifié.

    De taille moyenne, il mesure de 52 à 58 cm pour un poids de 25 à 30 kilos et peut vivre entre 12 et 15 ans. Son pelage ras et dense est tricolore, blanc marqué de fauve et de noir, avec un léger épi à la pointe de la queue. Son crâne à la surface plane est paré de deux oreilles larges qui s’arrondissent vers l’extrémité et d’un museau droit et mi-long. Ses épaules sont musclées et sa silhouette cintrée. Un brossage hebdomadaire suffit, avec comme seul équipement une brosse dure en nylon ou en caoutchouc.

    Le chien d'Artois, ou Briquet d'Artois (origines, éducation, comportement)Ce chien est robuste. Son endurance est incroyable. Face au gibier, il fait preuve de beaucoup de courage. Il a un sens de l’orientation et un odorat très développés. Il excelle dans la traque du lièvre ainsi que la chasse au chevreuil, au sanglier et au renard. Il est très calme, parfaitement équilibré et extrêmement affectueux, aussi s’attache-t-il aisément à une famille humaine. Il a besoin d’un maître qui ne laisse rien passer. Son éducation exige autant de patience que de douceur pour ne pas le rendre agressif. Il lui faut de l’espace et de l’exercice pour lui permettre de devenir équilibré.

    Il cohabite en général sans problème avec les autres animaux à l’exception des lapins et autres NAC pouvant être assimilés à du gibier. Il se bat rarement car il préfère éviter les conflits. Si mâles et femelles se caractérisent par une volonté marquée, les mâles sont plus enclins à se montrer dominants et s’ériger en chefs de meute, que ce soit vis-à-vis de leurs maîtres ou de leurs congénères.

    L’avis de boubou : ce chien a de grandes capacités dans le domaine de la chasse. La discipline lui permet de conserver sa joie de vivre et son équilibre. Son maître devra l’éduquer dès son plus jeune âge, sans quoi il risque d’être dépassé par l’endurance et la forte personnalité de cet animal. Le chien d’Artois est assez indépendant pendant son travail mais reste affectueux envers son maître. Il est impératif de lui apprendre l’obéissance avant de le dresser pour la chasse, car sans cela il risque de prendre la poudre d’escampette dès qu’il sera sur une piste.

    Le chien d'Artois, ou Briquet d'Artois (origines, éducation, comportement)

    Sources :

     » Encyclopédie du chien  » , Royal Canin

    http://www.critters360.com/

    http://www.easypetmd.com/

    http://www.dogbreedstandards.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015