Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Le singe capucin (Cebus capucinus), sapajou ou capucin moine, beauté et fragilité d’une espèce en danger

    Le singe capucin (Cebus capucinus), beauté et fragilité d'une espèce en dangerLe singe capucin (Cebus capucinus) est un petit primate aussi appelé « sapajou », ou « capucin moine ». Il est originaire du Nord de l’Argentine, d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud et appartient à la famille des Cébidés.

    Son espérance de vie est de 25 ans dans la nature, mais il peut en atteindre 45 en captivité. Il mesure environ 46 cm, avec une queue aussi longue que son corps. Son poids varie de 2 à 4 kilos.

    Il possède des ongles, tout comme nous. Il a été découvert au XVI ème siècle au Brésil, par Jean de Léry, explorateur français. Une calotte sombre est visible sur le sommet de son crâne, ce qui lui a valu son nom. C’est une espèce arboricole. Cet animal est omnivore, puisqu’il se nourrit de fruits, feuilles, graines, noix, insectes, mais parfois aussi de petits crustacés, vertébrés et oisillons.

    Le singe capucin (Cebus capucinus), beauté et fragilité d'une espèce en dangerLe mâle présente un comportement dominant marqué à l’âge adulte. Il n’y a pas de période spécifique pour la reproduction, mais seul le dominant peut avoir une descendance au sein du groupe. Une femelle ne donne généralement naissance qu’à un seul petit.

    Sa survie à l’état sauvage est menacée de nos jours, du fait de la déforestation et du commerce illicite dont il fait l’objet. La plupart des sujets capturés pour être vendus sont volés à leur mère, qui perd souvent la vie dans le même temps, et ceux envoyés vers l’Europe meurent dans d’énormes proportions, étant donné les conditions de transport déplorables auxquelles ils sont soumis.

    Comment ne pas fondre devant la tendresse des grands yeux bruns du singe capucin ? Il faut tout de même prendre en compte certaines considérations. Il ne s’agit pas là d’un chien, ou alors d’une version à cinq pattes de celui-ci (eh oui, la queue compte aussi), d’une intelligence supérieure et évoluant en 3D. Le capucin a besoin de rapports sociaux et stimulations constants, avant comme après le sevrage et toute sa vie durant. Ce n’est pas un animal « domestique » mais un animal « apprivoisé ».

    Le singe capucin (Cebus capucinus), beauté et fragilité d'une espèce en dangerLa plupart des détenteurs passent beaucoup de temps chez eux, qu’ils soient à la retraite ou travaillent à domicile. Ils adoptent généralement plusieurs sujets, ce qui favorise l’équilibre comportemental étant donné qu’il est impossible de leur consacrer autant de temps que nécessaire. Ce singe a également besoin d’un vaste espace (dedans comme dehors), l’équivalent d’une chambre est un minimum pour lui, en prenant les précautions nécessaires pour qu’il ne puisse pas ouvrir portes ou fenêtres lorsqu’il est seul, car oui, il sait se servir de ses mains.

    En dépit de ses facultés d’adaptation pour vivre auprès de l’Homme, il a besoin d’être surveillé en permanence au-dehors, car sa grande curiosité peut lui valoir quelques ennuis, notamment s’il visite une cuisine ou une armoire à pharmacie. A ce niveau, il est l’équivalent d’un enfant pouvant faire des bêtises à la puissance 100.

    Il peut devenir agressif par territorialité, dominance ou peur. De ce fait, il est globalement possible de gérer ses réactions, au contraire de celles des grands singes. Son intelligence lui permet de comprendre et assimiler nombre de choses, y compris les règles qu’il doit respecter, ce qui ne l’empêche pas de tenter de les transgresser régulièrement. Il faut pouvoir accepter tout cela et faire preuve de patience jour après jour.

    Le singe capucin (Cebus capucinus), beauté et fragilité d'une espèce en dangerComptez tout de même entre 6000 et 8000 euros pour vous lancer dans l’aventure. Ajoutez ensuite les dépenses matérielles inhérentes au bien-être de cet animal (de l’ordre de 5000 euros supplémentaires), les frais de nourriture, jouets, vétérinaire, etc. Ce compagnon hors normes exige un budget hors normes.

    En France, il n’est pas considéré comme un animal domestique. Sa détention implique un certificat de capacité ainsi que les justificatifs attestant de sa provenance légale d’un élevage, ce qui limite grandement sa diffusion et les dégâts que son prélèvement à l’état sauvage pourrait causer. Les éleveurs qui les commercialisent en Europe comme dans la plupart des pays du monde doivent montrer patte blanche et pouvoir attester de l’origine de leurs sujets ainsi que de leur droit de les commercialiser.

    Petite anecdote cocasse, le nom de « sapajou » est entré dans le langage commun. Il est employé pour désigner un petit homme laid et ridicule. Le dessinateur Hergé en a d’ailleurs fait l’une des insultes de prédilection du capitaine Capitaine Haddock dans la bande dessinée intitulée  » Tintin  » .

    Le singe capucin (Cebus capucinus), beauté et fragilité d'une espèce en danger

    Sources :

    Animal diversity Web

    http://www.dinosoria.com/

    Monkey Facts and Information

    http://www.petmonkeyinfo.com/

    http://www.inspirationgreen.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015