Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Le Xipho, porte épée, Xiphophore, ou Xiphophorus hellerii

    Le Xipho, porte épée, Xiphophore, ou Xiphophorus helleriiLe Xipho porte épée, Xiphophore, ou Xiphophorus hellerii, est un poisson d’eau douce originaire d’Amérique centrale dont le nom signifie porte-épée en grec. Ce genre compte 26 espèces, découvertes entre 1848 et 2004.

    Xipho (Xiphophorus hellerii), Platy (Xiphophorus maculatus) et Platy perroquet (Xiphophorus variatus) sont les variétés les plus connues.

    Les mâles Xipho, avec 10 cm, sont plus petits que les femelles (12 cm). Ils ont la particularité de posséder une nageoire caudale particulièrement longue et pointue. Ils sont aussi dotés d’un gonopode de taille importante, qui ne se développe qu’à l’âge de la maturité sexuelle, qui intervient entre 3 et 6 mois. Les femelles n’en ont pas et sont plus ternes. Leur corps est souvent gris ou vert, mais dans la nature il peut aussi être rouge ou blanc. Les nageoires sont noires ou gris foncé. Par le biais de mutations, de nombreuses formes et couleurs ont obtenues (cf photo ci-dessous).

    Ce poisson est grégaire, aussi faut-il maintenir un groupe d’au moins quatre individus,soit un mâle pour trois femelles. Il nage en pleine eau et en surface. Pacifique, il convient parfaitement à un bac communautaire. Un aquarium d’au moins 100 litres est indiqué avec une température de 18 à 28 degrés, ainsi qu’un pH de 6,8 à 9.

    Le Xipho, porte épée, Xiphophore, ou Xiphophorus hellerii

    Le Xipho, porte épée, Xiphophore, ou Xiphophorus helleriiLe Xipho exige une alimentation carnée fraîche, vivante ou sèche complétée par les algues vertes qu’il trouvera dans le bac. Il est également possible de lui proposer des épinards. C’est un grignoteur de nageoires avide de « chair fraîche », pourvu que celle-ci soit assez petite pour être consommée. Évitez donc notamment les Guppys (Poecilia reticulata) et Combattants (Betta splendens), pour leur préférer des espèces de taille équivalente ou supérieure.

    Il est ovovivipare, ce qui signifie que la femelle fécondée produit des oeufs qui éclosent dans son ventre. Les petits sont expulsés toutes les cinq semaines environ, car les spermatozoïdes survivent plusieurs mois. Lorsque les alevins naissent, ils savent déjà se nourrir seuls mais leurs parents représentent une menace. Il faut donc prévoir un bac densément planté, pourvu de cachettes et éventuellement séparer les parents du reste du groupe jusqu’à ce qu’il soient devenus assez grands pour ne plus être assimilés à de la nourriture vivante. Une femelle jeune peut procréer environ une dizaine d’individus, mais il semble que dès deux ans elles soient plus prolifiques (de l’ordre de trente à cinquante alevins).

    Le Xipho est facile à maintenir, reproduire et fréquemment rencontré chez les revendeurs en aquariophilie.

    Le Xipho, porte épée, Xiphophore, ou Xiphophorus hellerii

    Sources :

    http://www.grizzlyrun.com/

    http://www.ctsa.org/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015