Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)
    septembre 2013
    L M M J V S D
    « Août   Oct »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  

    Le poisson Combattant, Combattant du Siam, ou Betta splendens, un chevalier d’eau douce soucieux de son territoire

    Le poisson Combattant, Combattant du Siam, ou Betta splendens, un chevalier soucieux de son territoireLorsque l’on entre dans une aquariophilie, on ne manque généralement pas d’admirer un hôte aussi petit par le corps que majestueux par les nageoires. Généralement présenté dans un espace qui lui suffit tout juste pour se retourner, c’est l’un des poissons d’eau douce préféré des débutants. Il s’agit du Combattant, Combattant du Siam, ou Betta splendens.

    Le dimorphisme sexuel est très marqué chez cette espèce. Le mâle est caractérisé par ses longues nageoires dorsales, ventrales et anales, qui forment un éventail majestueux. Les couleurs sont variées d’un sujet à l’autre, passant par le blanc, le vert, le bleu, le rouge et même le violet. Souvent elles sont panachées, mais toujours symétriques. La forme des nageoires change également d’une mutation à l’autre. Les femelles sont plus petites, plus ternes, avec des nageoires courtes.

    Le poisson Combattant, Combattant du Siam, ou Betta splendens, un chevalier soucieux de son territoireCe poisson est originaire d’Asie, où il vit dans les eaux troubles des rizières. Mais en captivité, il ne peut survivre pour autant dans un vulgaire bocal, car il a besoin d’une eau chauffée pour être à l’aise. S’il y parvient dans des eaux peu oxygénées dans la nature, il ne faut pas imaginer pour autant que ses besoins en oxygène soient moins grands que ceux des autres poissons.

    Il dispose d’un double système respiratoire appelé « labyrinthe », qui lui permet d’absorber l’oxygène diffus dans l’eau, mais aussi de venir respirer à la surface. Une bonne oxygénation de l’eau de l’aquarium est donc indispensable, ainsi qu’un accès à la surface. Dans de bonnes conditions (pH de 6,8 à 7,4 et température de 24 à 30 °C) et un bac de soixante litres au moins, il peut vivre jusqu’à trois ans.

    Le poisson Combattant, Combattant du Siam, ou Betta splendens, un chevalier soucieux de son territoire

    Quoi qu’il en soit, n’accueillez jamais plus d’un mâle combattant dans un même bac, sous peine de les voir s’entretuer. En effet, leur rivalité territoriale et sexuelle est telle qu’ils ne tolèrent pas la présence d’un congénère du même sexe. En revanche, plusieurs femelles sont indiquées pour l’heureux élu. A défaut, l’assiduité du damoiseau à vouloir se reproduire pourrait les tuer par épuisement.

    Sa reproduction est aisée en captivité. Il suffit généralement d’avoir au moins un mâle et deux ou trois femelles et proposer de la nourriture vivante durant une semaine environ, tout en effectuant des changements d’eau partiels plus fréquents que de coutume. Cela recrée l’illusion de la saison des pluies de leur milieu naturel, stimulant leur instinct pour s’accoupler. Le mâle forme un nid de bulles à la surface, souvent au milieu des plantes ou de quelques bouts de feuilles coupés.
    Le poisson Combattant, Combattant du Siam, ou Betta splendens, un chevalier soucieux de son territoireIl s’enroule ensuite autour de la femelle pour la féconder. Les œufs sont pondus dans le nid par la femelle, qu’il faut ensuite retirer. Il faut alors attendre 24 à 36 heures, le mâle prenant soin des oeufs, puis le retirer à son tour, lorsque les alevins voient le jour et se déplacent. Les petits Bettas se nourrissent d’infusoires ou de nourriture sèche pour alevins.

    Le combattant est pacifique et ne pose aucun problème dans un bac communautaire. Il ne faut pas l’associer à des espèces trop vives ou voraces, comme les scalaires, qui l’attaqueraient et lui dévoreraient les nageoires. Son mode de vie sédentaire dans la nature est lié à la rudesse du confinement dans de minuscules poches poches d’eau à la saison sèche.

    Cette fâcheuse posture contribue à lui assurer une longévité qui pourrait être plus importante qu’en captivité, si l’on exceptait les dangers qui l’entourent. En effet, le cadre rassurant d’un aquarium trop grand abrégerait ses jours, car il serait plus enclin à dépenser ses forces. Il n’y a aucune difficulté à le trouver en magasin spécialisé.

    Le poisson Combattant, Combattant du Siam, ou Betta splendens, un chevalier soucieux de son territoire

    Source : angelk

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015