Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Santé : la stérilisation ou la castration précoce chez le chat est-elle risquée ?

    Santé : la stérilisation ou la castration précoce chez le chat est-elle risquée ?Il est conseillé de faire stériliser ou castrer les chats une fois que leur croissance est terminée, soit entre l’âge de six et huit mois. C’est du moins ce que nous conseillent régulièrement nos vétérinaires. Cependant, en 2004 le fruit d’études menées sur des sujets ayant subi cette intervention de façon précoce a été révélé. Les travaux portaient sur deux groupes distincts : des chatons âgés de moins de 5,5 mois et des chats et chatons plus âgés. Les résultats sont surprenants.

    Les félins analysés ont été opérés dans un refuge puis adoptés, avant d’être suivis dans leur nouvelle maison au travers de questionnaires remis régulièrement à leurs nouveaux maîtres concernant leur comportement et l’évolution de leur santé. L’analyse de rapports vétérinaires a parfois accompagné ces données, participant à la présente étude.

    Santé : la stérilisation ou la castration précoce chez le chat est-elle risquée ?Il est ainsi apparu que les chatons stérilisés ou castrés avant 5,5 mois subissaient par la suite moins de problèmes de santé que les autres. En effet, le taux d’apparition d’abcès a régressé chez les mâles, tandis que chez les deux sexes, asthme et gingivites étaient moins fréquents. Le marquage urinaire des chats a également connu une nette diminution ainsi que les comportements sexuels. Les félins se sont par ailleurs montrés nettement moins agressifs envers leur vétérinaire, mais cherchaient davantage à s’en cacher. De plus, mâles et femelles semblaient être moins enclins à l’hyper-activité, tout en se montrant plus timides.

    Il est ressorti de cette étude que la stérilisation ou la castration des chats avant 5,5 mois ne pouvait être associée à aucune augmentation significative du taux de mortalité des félins, ou du moindre problème médical ou comportemental grave. Mieux encore, les chercheurs sont parvenus à la conclusion qu’à long terme, le bénéfice était relativement plus important pour les animaux, surtout en ce qui concernait les mâles. Les refuges peuvent donc pratiquer ce type d’intervention très tôt pour proposer les chatons à l’adoption.

    Mais dans ce cas, pourquoi les vétérinaires ne se rangent-ils pas à cet avis, en plaidant pour que cela intervienne vers le huitième mois ? A la lecture de ces informations, cela pourrait sembler logique. L’explication la plus plausible semble être qu’à un âge plus avancé, à peu près tous les vétérinaires sont plus à l’aise pour pratiquer cette opération et l’anesthésie qui l’accompagne. Sur un animal plus jeune en revanche, et donc plus petit, le degré de difficulté et de ce fait la sécurité de celui-ci sont plus aléatoires. Un chaton castré ou stérilisé trop jeune ne pourrait être privé de nourriture trop longtemps, au risque d’entrer dans un état d’hypoglycémie qui engendrerait une hypothermie mettant ses jours en danger. De plus, un tel sujet aurait besoin de très faibles doses d’anesthésiques, sa sensibilité étant plus importante. En résumé, les précautions à prendre et les risques encourus seraient tels que les vétérinaires préfèrent généralement ne pas se risquer sur ce terrain là. Sans doute est-ce mieux ainsi, pour le bien-être de nos animaux.

    Santé : la stérilisation ou la castration précoce chez le chat est-elle risquée ?

    Sources :

    http://avmajournals.avma.org/

    https://admin.avma.org/

    http://catvet.homestead.com/

    http://www.tc.umn.edu/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015