Catégories
Image de la semaine
Archives (par date)

Le Platy, ou Xiphophotus maculatus, valeur sûre des aquariums d’eau douce

Le Platy, ou Xiphophotus maculatus, valeur sûre des aquariums d'eau douceLe Platy est un poisson de la famille des Poeciliidés, qui nous vient des eaux du nord-est de l’Amérique centrale, plus précisément des mares, marécages et autres cours d’eau calmes. Il mesure entre 5 et 6,25 cm. Le mâle est plus petit que la femelle, c’est donc lui qui se rapproche des 5 cm, tandis que la femelle avoisine les 6,25 cm. Son espérance de vie est de deux ou trois ans.

Ce poisson est très facile à maintenir en aquarium et idéal pour un débutant. En effet, il est peu exigeant. La température de l’eau doit être comprise entre 24,5 °C et 26 °C et le pH de l’eau entre 6,5 et 8,2. L’aquarium doit quant à lui avoir un volume d’au moins 60 litres pour 4 sujets. Ce poisson peut vivre dans différents milieux aquatiques. Il a été signalé comme vivant dans des eaux légèrement salines sans conséquence négative sur sa santé, alors que c’est un poisson d’eau douce. Il vaut mieux cependant le réserver aux bacs d’eau douce. Le Platy a un caractère pacifique et peut partager un espace communautaire. Il cohabite très bien avec des espèces telles que le Tetra néon, le Rasbora ou le Danio. C’est un poisson omnivore. Il accepte sans difficulté les aliment carnés tels que les tubifex, vers de vase et daphnies, mais préfère les végétaux.

Le Platy, ou Xiphophotus maculatus, valeur sûre des aquariums d'eau doucePour connaître le sexe de votre Platy, il suffit d’observer sa longueur et sa grosseur. En effet, la femelle est plus longue et plus large que le mâle. Mais il existe un autre moyen plus fiable de s’en assurer. Il consiste à regarder les trois petites nageoires situées sous le ventre du poisson. Chez la femelle, celles-ci se ressemblent, tandis que chez le mâle, la troisième est plus fine. Pour qu’il se sente sécurisé, il faut le maintenir en petit groupe deux à trois femelles pour un seul mâle. Cela évite les agressions entre mâles et un harcèlement incessant visant une seule femelle.

Son élevage et sa reproduction en captivité ne posent aucune difficulté particulière. Il suffit de placer un mâle et une femelle ensemble et le tour est joué. Il n’y a rien à faire pour que l’accouplement se produise et, souvent, rien à faire non plus pour que cela cesse. C’est en effet un poisson très prolifique, comme le guppy, ce qui signifie qu’il peut y avoir très vite une surpopulation dans l’aquarium.

Le Platy, ou Xiphophotus maculatus, valeur sûre des aquariums d'eau douceLe platy est un poisson ovovivipare, ce qui signifie que la femelle ne pond pas d’oeufs. Les alevins se forment pendant un mois dans son ventre et dès leur naissance, savent aussitôt nager. Certains signes montrent que la femelle est gestante. Elle est alors beaucoup plus grosse que ses congénères. De plus, une tâche noire se forme au-dessus de ses trois nageoires ventrales. Avant la naissance, les parents doivent être séparés, afin d’éviter que le mâle ne mange les petits. Le nombre d’alevins qui voient le jour varie entre 10 et 40. Durant la gestation, un apport de larves de crustacés est conseillé, car ceux-ci apportent de nombreuses protéines et favorisent le développement des alevins.

Il existe différentes variétés de platys comme le Platy lune qui est jaune pâle ou beige avec une tâche rouge, parfois noire sur la partie dorsale où l’on reconnaît un croissant de lune. Bien d’autres sont également disponibles :

  • le Platy comète, qui a deux lignes noires sur sa nageoire caudale
  •  le Platy corail, ou Platy rouge, d’un rouge vif ; les plus beaux spécimens ont les yeux bleus
  • le Platy doré,  jaune aux reflets dorés
  • le Platy tuxedo, qui se distingue par une tâche noire recouvrant une bonne partie du corps
  • le Platy wagtail, dont la couleur peut varier et qui possède toujours des nageoires noires
  • le Platy albinos, blanc-rosé aux yeux rouges
  • le Platy noir, qui peut présenter des reflets bleus ou verts
  • le Platy panda, au corps blans et à la queue noire (cf photo ci-dessus à gauche)
  • le Platy calico, qui a de petites tâches noires disséminées sur le corps
  • le Platy mickey, qui a comme particularité d’avoir sur la nageoire caudale une tâche noire ressemblant à la tête à Mickey Mouse (cf vignette en haut à gauche et dernière photo de ce sujet)
  • le Platy miroir, gris avec des reflets argentés et parfois quelques tâches noires.
  • le Platy citron, jaune crème
  • le Platy bleu, assez commun chez les revendeurs est, comme son nom l’indique, bleu (cf photo ci-dessous d’un Platy mickey bleu).

Chez certaines variétés, la forme du corps change, comme chez la variété Simpson, qui a une nageoire dorsale prédominante mais dont la couleur peut varier. La forme de la nageoire caudale est quant à elle différente chez le Platy spitz, qui a une pointe au milieu de celle-ci et peut présenter différentes teintes.

Le Platy, ou Xiphophotus maculatus, valeur sûre des aquariums d'eau douce

Sources :

hyaline

http://www.fishlore.com/

http://www.fishforums.net/

http://www.fishdeals.com/

2 réponses à Le Platy, ou Xiphophotus maculatus, valeur sûre des aquariums d’eau douce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Animogen 2015