Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Le Baryancistrus sp, ou Baryancistrus xanthellus (L018, L081, L085, L177) un poisson à préserver

    Baryancistrus sp, ou Baryancistrus xanthellus (L018, L081, L085, L177)La famille des Locariidae regroupe des poissons d’eau douce occupant le fond de nos aquariums. Chez les revendeurs, ils se cachent derrière un code mystérieux, le « L ». Baryancistrus sp, ou Baryancistrus xanthellus, compte quatre variétés de poissons, des Plecos respectivement appelés L018, L085, L081 et L177.

    Il est originaire d’Amérique du sud, où il est présent depuis les affluents de l’Amazone jusqu’au Brésil et du Venezuela. Son corps est noir à brun, avec un ventre plat lui permettant de se déplacer au ras du sol pour fourrager. Le bord de sa nageoire dorsale et de sa queue est marqué d’une bande jaune. Il porte également sur tout le corps des points jaunes.

    La taille de ces points, leur nombre et la largeur des marques sur les nageoires varie suivant la variété concernée. Le dimorphisme sexuel est visible mais nécessite quant à lui une grande observation. La pente du front est plus marquée chez le mâle, plus arrondie chez la femelle. L177 (Iriri Yellow Seam) porte de gros points jaunes, de larges marques et peut atteindre 35 cm, L081 porte de petits points jaunes et mesure 21 à 22 cm, L018 (Pléco Golden Nugget) et L085 présentent des points de taille moyenne, plus espacés que ceux de L177.

    Baryancistrus sp, ou Baryancistrus xanthellus (L018, L081, L085, L177)Il mesure près de 22 cm et peut vivre plus de cinq dans un milieu approprié. Baryancistrus sp L018 mesure 20 cm. Un bac densément planté et pourvu de racines et roches lui procure un espace de vie sécurisant, propice à l’encourager à se manifester sous les yeux de son détenteur. Une eau entre 22 et 26 °C associée à un pH de 6,6 à 7,5 viennent parfaire le tableau. Une bonne filtration est nécessaire.

    C’est un poisson pacifique, qui évolue au fond du bac et peut sans peine partager un bac communautaire. En revanche, il n’apprécie pas la compagnie de ses congénères. Il se montre timide, sauf lorsqu’il s’agit de protéger son territoire. C’est pourquoi il est déconseillé de l’associer à d’autres Plecos ou encore à d’autres espèces de fond. Se reposant dans une anfractuosité rocheuse ou sous une plante durant la journée, il se révèle à la tombée de la nuit, s’activant alors davantage pour rechercher sa nourriture, mais la faible valeur nutritive de son menu le contraint à s’alimenter souvent.

    Il est omnivore. Son régime alimentaire doit reposer sur une distribution quotidienne de végétaux (aliments en comprimés, déshydratés ou en flocons, courgette et concombre), associée en alternance avec des aliments carnés surgelés (crevettes, artémias ou vers de vase). Il vient aussi volontiers grignoter les algues qui poussent sur les éléments du décor et le bois en décomposition, sans détruire les plantes pour autant. Il peut se reproduire en aquarium, dans une eau à 30 °C recréant de forts courants, mais cela demeure rare et faiblement documenté. La femelle gestante est plus dodue. Elle pond des œufs et doit être retirée de l’aquarium dès son acte accompli.

    Il faut choisir avec soin ce Baryancistrus, en évitant les sujets dont le ventre est creusé, car ce n’est pas une espèce robuste. Il peut par ailleurs avoir du mal à s’acclimater, c’est pourquoi il faut l’accueillir uniquement dans un bac déjà en place depuis longtemps. Il ne convient pas à un aquariophile débutant.

    baryancistrus-sp-L018-L177-L081-L085-aquarium-mâle-femelle-reproduction-maintenance-espèce-eau-douce-poisson-animal-animaux-compagnie-animogen-4

    Sources :

    http://www.fishlore.com/

    http://www.aquaticcommunity.com/

    http://badmanstropicalfish.com/

    http://www.aquahobby.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015