Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Béziers déclare la guerre aux crottes avec le fichage ADN des chiens

    Béziers déclare la guerre aux crottes avec le fichage ADN des chiensA Béziers, des brigades seront bientôt chargées d’identifier les maîtres de chiens coupables d’incivilité. En effet, dès le mois d’octobre, le profil ADN des chiens sera enregistré pour constituer le premier fichier du genre. Les crottes seront alors collectées puis analysées, afin de remonter jusqu’au complice humain de leur auteur. Une amende viendra sanctionner le délit. Selon le maire de la ville, 70000 euros sont dépensés chaque année pour nettoyer les rues de la ville des déjections canines. Cet arrêté viserait donc à sanctionner, outre ceux pris en flagrant délit, les maîtres indélicats passant au travers des contrôles.

    L’annonce a été faite vendredi 22 avril dernier, à l’occasion d’un point presse. Robert Ménard, maire de la commune, s’était déjà fait remarquer lorsqu’il avait entamé la lutte contre le linge étendu sur balcons et fenêtres et contre les crachats en ville. Si Béziers est la première ville française à adopter cette solution, d’autres en Italie et en Espagne l’ont déjà fait, parvenant à réduire de 80 % le nombre de crottes de chien en ville.

    Béziers déclare la guerre aux crottes avec le fichage ADN des chiensPour l’heure, à Béziers, chaque maître devra conduire son ou ses chiens chez un vétérinaire entre juin et octobre afin d’effectuer le prélèvement requis pour établir le profil génétique de chaque animal. Le Laboratoire Animagene (non, pas Animogen) sera ensuite chargé de réaliser les analyses puis en consigner les résultats dans un fichier, chaque quadrupède se voyant attribuer un numéro.

    Mais attention ensuite, car dès le 1 er octobre 2016, les policiers municipaux de la brigade environnement passeront à l’action dans les rues. Dès lors, chaque déjection qu’ils prélèveront sur le sol donnera lieu à une sanction. La verbalisation sera de 38 euros si lors d’un contrôle de routine, le propriétaire d’un chien ne peut présenter immédiatement la carte d’identité ADN de son compagnon ou ne l’a pas fait identifier dans le fichier. Mais la note pourra être plus salée encore, soit jusqu’à 450 euros si elle fait suite à l’envoi d’un prélèvement par la brigade susnommée.

    Le contrat signé avec Animagene va coûter 50000 euros, et il ne fait aucun doute qu’à ce prix, toutes les crottes trouvées soient passées au crible. Certes, comme le souligne Robert Ménard, ce fichage permettra aussi de retrouver les propriétaires lorsqu’un chien sera trouvé sur la voie publique, mais cette épée de Damoclès limitera-t-elle pour autant le nombre d’abandons ? Comment la population va-t-elle réagir ? Qu’en pensez-vous ?

    Béziers déclare la guerre aux crottes avec le fichage ADN des chiens

    Sources :

    http://list25.com/

    http://www.lefigaro.fr/

    http://www.wishforpets.com/

    https://sarahanneloudinthomas.files.wordpress.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015