Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Education : une vie vie bien réglée pour résoudre les problèmes de malpropreté chez le chiot

    Education : une vie vie bien réglée pour résoudre les problèmes de malpropreté chez le chiotChez les chiens, les règles sont indissociables de la mise en place de la hiérarchie et des rapports sociaux. Lorsqu’il s’agit d’un chiot, l’intérêt est de pouvoir partir d’une page blanche que le maître va pouvoir façonner par le biais de l’éducation. Le revers de la médaille est cependant de commettre des erreurs ce faisant et échouer dans cet apprentissage.

    Lorsqu’une chienne met bas, elle met aussitôt en place un cadre et une discipline pour sa jeune meute. En tant que chef de meute de substitution, le maître doit donc opérer de même. Fort heureusement, l’instinct des chiots les pousse tout naturellement à se plier à ces règles, même s’ils tentent régulièrement d’en tester les limites. Cela aura une empreinte durable sur leur comportement d’adulte à venir.

    Education : une vie vie bien réglée pour résoudre les problèmes de malpropreté chez le chiotPour établir des repères au sein de la meute, différents moyens sont à mettre en oeuvre. Tout d’abord, jusqu’à l’âge de huit mois environ, le chiot doit manger trois fois par jour. Les horaires doivent être fixes. Son système digestif étant très rapide, il faut le sortir pour faire ses besoins dès qu’il a fini de manger. Cela doit se faire dans le calme, sans le mettre sous pression. Une fois qu’il s’est exécuté, vous pouvez jouer un peu avec lui, sans exagérer, pour éviter tout risque de retournement d’estomac. Dans la journée, en dehors des pauses suivant les repas, il faut également prévoir une promenade d’une demi heure à une heure, pour lui permettre de se dépenser.

    Mais son dernier repas doit lui être donné au moins trois heures avant qu’il n’aille dormir. Il pourra ainsi digérer correctement avant la nuit. Une ou deux heures avant, retirez son eau.

    Si vous respectez la chronologie et la régularité des repas, pauses crottes et séances de jeu, votre chiot devrait pouvoir dormir toute la nuit, ou au moins 4 à 5 heures, sans avoir besoin de se soulager. Dès cinq mois, il doit être capable de se retenir la nuit. S’il pleure, ne faites rien. A défaut, il comprendrait que cela vous fait réagir et ce serait le meilleur moyen de l’encourager à continuer. Vous pouvez éventuellement le faire sortir une fois passé ce délai, mais pas davantage, et alors uniquement pour faire ses besoins. Ignorez ses sollicitations pour jouer. De plus, ne sortez jamais votre chiot s’il pleure pour réclamer. L’initiative doit venir du maître. Laissez-le donc se calmer, puis initiez la sortie.

    Un chiot exige davantage d’engagement qu’un animal adulte au début. Mais la mise en place d’habitudes est un excellent moyen de l’aider à être propre, de jour comme de nuit.

    Education : une vie vie bien réglée pour résoudre les problèmes de malpropreté chez le chiot

    Source : http://www.cesarsway.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015