Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Santé : l’hépatite canine infectieuse, ou hépatite de Rubarth (causes, symptômes, traitement, prévention)

    Santé : l'hépatite canine infectieuse, ou hépatite de Rubarth (causes, symptômes, traitement, prévention)L’hépatite canine a été observée dès 1947. Il s’agit d’une forme infectieuse (CIH) causée par l’adénovirus canin CAV1. Tous les chiens peuvent l’attraper au moins une fois dans leur vie, parfois sans symptômes visibles, parfois accompagnée de signes visibles, qu’ils soient graves ou non.

    Cette maladie affecte le foie, le système lymphatique, les yeux et les poumons. Elle se transmet généralement par contact avec un chien infecté, son urine, sa salive, ses crottes, des moustiques, des tiques ou des puces. Trois formes existent : suraigüe, aigüe et subaigüe. La durée de l’incubation est de trois semaines.

    Les symptômes qui peuvent apparaître sont :

    • perte d’appétit
    • apathie
    • fièvre
    • toux
    • écoulement au niveau de la truffe et des yeux
    • cornée opaque et bleutée.

    Dans les cas les plus sérieux on observe aussi :

    • vomissements
    • oedèmes au niveau du cou et de la tête
    • diarrhées
    • douleurs abdominales.

    Santé : l'hépatite canine infectieuse, ou hépatite de Rubarth (causes, symptômes, traitement, prévention)La forme suraigüe entraîne la mort, sans signes extérieurs visibles.

    La forme aigüe se caractérise par un état apatique et de la fièvre, symptômes suivis par une perte d’appétit, de la diarrhée, des vomissements et une soif plus importante. La guérison nécessite environ une dizaine de jours.

    La forme subaigüe présente les mêmes signes que la forme aigüe, mais atténués, et se traite en quatre jours.

    Il n’existe aucun traitement contre le virus proprement dit. Le seul moyen de protéger nos chiens est la vaccination, qui intervient dès l’âge de six semaines et se poursuit jusqu’à 16 mois. Une fois adultes, ils devront recevoir un rappel de ce vaccin chaque année. Le vaccin prévient aussi le parvovirus, le coronavirus, la toux de chenil et la Leptospirose. Lorsqu’un animal est atteint, le vétérinaire va s’attacher à traiter les affections secondaires, autrement dit les symptômes, qui sont le seul mode d’intervention dont il dispose.

    Tous les chiens peuvent être atteints, qu’ils soient jeunes ou vieux, mais les cas les plus fréquemment observés touchent les chiots, au cours de leur première année d’existence. Mieux vaut réagir dès les premiers signes cliniques, car le mal se développe très rapidement et les sujets les plus fragiles peuvent mourir en quelques heures s’ils sont laissés sans soins. Par ailleurs, le virus pouvant survivre jusqu’à près d’un an, il faut soigneusement désinfecter l’environnement de l’animal pour éviter la contagion à d’autres.

    Santé : l'hépatite canine infectieuse, ou hépatite de Rubarth (causes, symptômes, traitement, prévention)

    Sources :

    http://vetmedicine.about.com/

    http://www.merckvetmanual.com/

    http://www.future-of-vaccination.co.uk/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015