Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Le Shar pei, un chien chinois plissé à la peau de sable

    Le Shar pei, un chien chinois plissé à la peau de sableLe Shar pei est un chien chinois qui existait déjà il y a fort longtemps, dès la Dynastie Han (200 Av. JC), le long des provinces qui bordaient la mer de Chine côté sud.

    Son nom signifie « peau de sable ». A cette époque, le Shar pei était utilisé pour diverses tâches, comme gardien de temple ou de troupeau, chien de combat ou chasseur de sanglier. En 1947, la Chine l’a interdit. A Hong Kong, quelques spécimens ont embarqué sur des navires à destination des Etats-Unis dans les années 1960, puis vers l’Europe en 1980. Il a été reconnu par l’American Kennel Club en 1992. Son look particulier a ensuite fait de lui une star.

    Avec 46 cm à 51 cm pour une vingtaine de kilos, c’est un chien trapu de taille moyenne, à la silhouette carrée et au museau compact. Il peut vivre jusqu’à 10 ou 12 ans. Il se caractérise par une peau qui semble taillée trop large pour lui, comme s’il portait un habit fait pour un chien plus grand. Chez les chiots, des plis épais sont marqués sur le corps, la nuque et la tête. Ils sont moins marqués chez les adultes, chez qui ils sont généralement visibles surtout sur la tête, la nuque et les épaules. Sa langue est d’un noir bleuté, tout comme celle du Chow chow.

    Son pelage est rêche, court et serré près du corps. Le standard admet toutes les robes sauf le blanc. Sept types de marques sont admis, dont blanc, bringé et sable. Il mue au printemps et à l’automne, nécessitant alors un brossage quotidien. Des « piqûres » apparaissent alors dans son poil, formant des marques disgracieuses qui disparaissent lorsque le nouveau pelage pousse. Un brossage hebdomadaire suffit en dehors de cette période.

    Le Shar pei, un chien chinois plissé à la peau de sableLe Shar pei, un chien chinois plissé à la peau de sable

    Son caractère est dominant et têtu, ce qui rend son éducation et sa socialisation impératives pour lui apprendre à respecter son maître et se comporter correctement. Il se montre méfiant vis-à-vis des étrangers. C’est néanmoins un animal équilibré et calme, qui est intelligent et apprend vite. Il est affectueux envers les enfants mais se montre très indépendant envers les étrangers.

    Il est généralement agressif avec les autres chiens et parfois aussi avec les chats. Il peut apprendre les bonnes manières dans une maison et n’est pas enclin à aboyer. Proche de son maître, il en supporte difficilement l’absence. C’est un bon gardien.

    L’avis de Boubou : malgré son attachement vis-à-vis de son maître, le Shar pei est assez indépendant. Son caractère est semblable à celui d’un chat, ce qui le rend difficile à cerner. Une éducation doit être mise en place dès le démarrage. Il est très dominant, aussi son éducation doit-elle se faire calmement mais avec fermeté. Il a besoin de se défouler pour être bien dans sa peau, mais peut vivre en appartement, à condition de profiter de grandes balades quotidiennes. Son éducation exige du temps car sa maturité est assez tardive.

    Le Shar pei, un chien chinois plissé à la peau de sable

    Sources :

    http://www.akc.org/

    « Encyclopédie du chien »

    http://www.petwave.com/

    http://www.yourpurebredpuppy.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015