Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Le génome de la domestication découvert chez le chat

    Le génome de la domestication découvert chez le chatDepuis plusieurs siècles, les chats sont domestiqués par l’Homme. En comparaison avec d’autres animaux, comme le chien, cela représente bien peu, ce dernier vivant auprès de nous depuis près de 18000 ans. Les scientifiques ont supposé qu’au même titre que celui d’autres espèces déjà domestiquées, le génome du chat avait dû subir des changements suite à cela, et ils ont voulu en apporter la preuve.

    Pour y parvenir, ils ont comparé le patrimoine génétique des chats sauvages avec celui de nos félins de compagnie. Selon eux, les changements susceptibles de s’être produits dans le délai devaient être le fait d’une adaptation à un nouveau mode de vie à nos côtés.

    Trois domaines d’analyse se sont rapidement dégagés de cette étude, à savoir la peur, la mémoire et la quête de récompenses. D’après les chercheurs, ces trois comportements semblent particulièrement représentatifs d’une évolution génétique. Le fait que l’animal puisse faire quelque chose pour obtenir une gratification en retour est selon eux particulièrement significatif.

    Le génome de la domestication découvert chez le chatEn 2007, un projet de séquençage du génome félin a été entrepris avec des chats de race. Les résultats ont révélé que la docilité, le type de pelage et la couleur de la robe sont tous des traits liés à la domestication. Cela n’est pas réellement surprenant, puisque les races que nous connaissons sont développées en vue d’afficher certaines caractéristiques particulières.

    Le Birman, qui comptait parmi les races étudiées, se distingue notamment par des pattes blanches. Les travaux ont révélé que seuls deux petits changements intervenus dans le gène associé à la couleur du pelage lui ont permis de développer ce trait particulier. Ce trait génétique a également été décelé chez tous les Sacrés de Birmanie. Cela permet donc d’affirmer non seulement que l’Homme a procédé à un élevage sélectif de ces deux races pour leurs pattes de couleur claire, mais aussi que ce changement sur le plan génétique s’est produit sur une très courte période.

    La domestication a donc joué un rôle majeur dans l’évolution génétique des chats. Si cette transformation a été possible avec eux, il est logique de supposer que d’autres espèces puissent encore subir des changements à l’avenir, pourvu que le temps leur soit donné pour y parvenir. Cependant, nous pouvons nous interroger sur l’étendue et les risques engendrés par le mode de vie que nous leur imposons. A quoi ressembleront les oiseaux, les rongeurs ou encore les reptiles de demain ? L’aspect de certains diffère déjà tant aujourd’hui de celui de leurs ancêtres qu’il leur serait impossible de revenir à l’état sauvage. Quel impact ces changements génétiques auront-ils sur le monde à venir ?

    Le génome de la domestication découvert chez le chat

    Sources :

    http://www.theguardian.com/

    http://punnett.blogspot.fr/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015