Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    La domestication du chat, toute une histoire…

    La domestication du chat, toute une histoire...L’origine des félidés est relativement récente. En effet, le fossile le plus ancien date de trois à cinq millions d’années avant notre ère. Les trente huit espèces existantes peuvent être divisées en huit groupes, dont celui du chat domestique. Le Felis silvestris lybica, chat sauvage africain, semble être l’ancêtre le plus probable de notre compagnon d’aujourd’hui. Plus précisément, ce n’est qu’au cours des 150 dernières années que le chat tel que nous le connaissons a été complètement apprivoisé. Cependant, sur l’île de Chypre, en Méditerranée, certaines fouilles attestent de la présence du Felis lybica en l’an 6000 avant notre ère.

    L’origine étymologique de son nom suggère qu’il provient d’Afrique ou d’Asie. En effet, le mot chat en français, cattus en latin, gato en italien, Katze en allemand, « cat » en anglais ou « quttah » en arabe, semble être dérivés du mot nubien kadiz, qui signifie « chat ». Les noms « puss » et « pussy » utilisés en anglais, ainsi que le nom romain « pisicca » semble quant à eux trouver leur racine dans celui de Pasht, autre appellation de Bastet, déesse égyptienne à l’effigie du chat.

    La domestication du chat, toute une histoire...On a souvent suggéré que les chats s’étaient auto-apprivoisés en envahissant très tôt les campements humains, à la recherche de proies telles que les rats et souris. Ces derniers étant considérés comme de la vermine à cause des maladies qu’ils véhiculaient et des dégâts qu’ils faisaient dans les greniers, les hommes ont toléré la présence de ces félins providentiels. Peu à peu, les félidés se sont reposés sur ces hôtes pour leur fournir nourriture et abri. Le processus de domestication s’était engagé.

    Cette pratique remonte sans doute au-de-là des origines de l’agriculture. Tout d’abord, elle s’est expliquée par l’utilité de l’animal pour l’Homme, puis la notion de détention pour l’agrément a progressivement émergé. Il ne fait aucun doute que le chat ait commencé par être domestiqué dans l’Egypte ancienne, bien que la date soit difficile à situer. On en retrouve notamment la trace sur une fresque datant de 1950 ans avant notre ère, sur la tombe de Baket III at Beni Hasan, en train d’affronter un rat.

    Mais au fil des siècles son image fut diabolisée. Sous la chrétienté, il devint une créature diabolique associée aux sorcières. Nombreux furent les animaux abattus à cause d’une peur irrationnelle, ainsi que leur maître bien souvent.

    Au Japon, de même, de nombreuses légendes parlaient de chats vampires. On disait d’eux qu’ils prenaient l’apparence de femmes pour séduire les hommes et en boire le sang. Leur queue était censée détenir des pouvoirs magiques. Aussi la coutume de couper la queue des chatons fit-elle son apparition. On espérait ainsi les priver de leur force maléfique. Cela semble d’ailleurs expliquer l’existence de la race des Bobtails dans ce pays.

    En fait, tous les maux dont il a été injustement accusé tout au long de l’histoire en ont fait une victime, ce qui a fini par le rendre attachant. Indépendant, il a appris à vivre au contact de la société tout en gardant un contact étroit avec la nature, où il reprend ses droits en chassant durant la nuit. De nos jours, plus de 70 races reconnues existent chez le félin, mais seule une quarantaine est réellement admise parmi les espèces domestiques.

    La domestication du chat, toute une histoire...

    Sources :

    PoC

    http://books.google.fr/

    http://pets.families.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015