Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)
    février 2015
    L M M J V S D
    « Jan   Mar »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    232425262728  

    Basse-cour : les astuces pour éviter les rongeurs dans un poulailler

    Basse-cour : les astuces pour éviter les rongeurs dans un poulailler Les rongeurs sont parfois les hôtes inattendus de notre poulailler. S’ils ne représentent généralement pas de danger direct pour les poules, leur venue n’est pas sans conséquence. Mais avec quelques astuces, il est possible d’éviter de les attirer.

    Certains considèrent que les poules attirent les rongeurs, ce qui n’est pas tout à fait vrai. En réalité, ce sont l’eau et la nourriture qui les motivent. Lorsque des souris, des mulots ou des rats passent l’enceinte du poulailler, ils viennent avant tout se nourrir. Ils vont manger la nourriture et boire l’eau des volailles et ce faisant, risquer de les contaminer avec leur urine, leurs crottes et leurs poils, porteurs de nombreux parasites tels que les puces, les poux ou les acariens. Il ne faut pas sous-estimer le danger potentiel que les rongeurs sauvages représentent, puisqu’à eux seuls, ils totalisent une collection de quelques 50 maladies transmissibles, notamment par le biais des salmonelles.

    Basse-cour : les astuces pour éviter les rongeurs dans un poulailler De plus, les œufs peuvent les intéresser et en cas de présence de poussins, les rats risquent de s’y attaquer. Quelquefois, ils vont jusqu’à grignoter les pattes des poulets endormis, lorsqu’ils font leur visite de nuit et ont pour conséquence un stress majeur des volailles qui influence de façon négative la ponte. Leur présence est donc un fléau qu’il faut à tout prix combattre.

    Pour limiter la recrudescence de ces intrus, plusieurs moyens peuvent être mis en œuvre, outre ceux intervenant dans la mise en place du poulailler. Tout d’abord, il faut éviter de laisser des aliments en accès libre. Certains fabriquent eux-mêmes une mangeoire suspendue, plus difficile d’accès (cf photo ci-dessous à gauche). Dans le commerce spécialisé, des mangeoires spécifiques sont par ailleurs proposées (cf photo à la fin de ce sujet). Elles disposent d’un mécanisme anti-nuisibles au travers d’une pédale qui, lorsqu’une poule marche dessus, libère les aliments. En revanche, si un animal plus petit (donc plus léger) se présente à table, la trappe reste fermée.

    Basse-cour : les astuces pour éviter les rongeurs dans un poulailler A défaut d’employer ces systèmes, il est possible de couvrir ou retirer les aliments la nuit, les rongeurs se montrant moins audacieux en plein jour. Chaque soir, il faut également éliminer les résidus alimentaires répandus sur le sol, qui constituent autant d’appâts.

    L’usage de granulés à la place des graines semble également limiter les projections hors des gamelles, ceux-ci étant plus lourds. Les récipients contenant les réserves de nourriture doivent quant à eux être en métal et pouvoir se refermer hermétiquement (cf photo ci-contre à gauche). Les sacs en papier et bacs en plastique ne font hélas pas peur aux petites quenottes.

    Chaque soir, penser à retirer les œufs pondus dans la journée est une autre sage précaution. Enfin, enfermer poules et poussins dans le poulailler permet à vos amies de basse-cour de passer une nuit tranquille, à l’abri de toute menace.

    Basse-cour : les astuces pour éviter les rongeurs dans un poulailler

    Sources :

    http://allotmentheaven.blogspot.fr/

    http://www.the-chicken-chick.com/

    http://hungryhyaena.blogspot.fr/

    http://www.poultryhub.org/

    http://www.chookmanor.co.nz/

    http://www.littleecofootprints.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015