Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Santé : les poux rouges, ou acariens rouges chez les poules (symptômes, prévention, traitement)

    Santé : les poux rouges, ou acariens rouges chez les poules (symptômes, prévention, traitement)Chez les poules, il existe des parasites fréquemment observés à la surface de la peau et qui agissent la nuit. Il s’agit des poux rouges, ou acariens rouges (Dermanyssus gallinae), des ectoparasites de 0,5 à 0,2 mm.

    Dès le coucher du soleil, ils se gorgent du sang de leurs victimes puis se laissent tomber sur le sol lorsqu’ils sont repus, se glissant alors dans une anfractuosité pour entamer leur digestion. Leur couleur va du blanc pour les larves au gris, au rouge intense et au rouge sombre chez les adultes, la teinte la plus sombre correspondant à la fin de la digestion. Dans les cas les plus sérieux d’infestation, ils sont visibles directement sur les oiseaux, allant jusqu’à rester sur leur « buffet » en pleine journée.

    Lorsque les poules sont touchées, la peau de leur crête et de leurs barbillons est pâle, attestant d’une anémie. Elles peuvent être apathiques, cesser de pondre, secouer la tête ou se gratter en raison des démangeaisons occasionnées par la piqûre des acariens, voire être piquées par leurs congénères. Ces ectoparasites peuvent également inoculer germes et parasites à leur hôte pour le « remercier » de son hospitalité. Les œufs sont quant à eux susceptibles d’être ponctués de rouge.

    Santé : les poux rouges, ou acariens rouges chez les poules (symptômes, prévention, traitement)Le plus souvent, ces parasites se réfugient dans les creux accessibles sur les perchoirs du poulailler de façon isolée ou groupée, formant alors une masse pourpre. Les murs et les coins sombres sont également des zones de repos privilégiées à surveiller. En cas de doute, il suffit de placer un morceau de papier de soie blanc sur la zone supposée infestée, puis l’éclairer avec une lampe torche tôt le matin. Les poux rouges dérangés vont alors se déplacer sur la feuille, où le contraste avec la couleur claire du papier permettra de les identifier.

    Pour confirmer leur présence sur les volailles, il faut immobiliser ces dernières puis relever les plumes de la base du cou et de la queue pour tâcher de distinguer ces petites créatures.

    Voyons plus loin. Vous avez à présent la certitude que vos animaux sont infestés par ces indésirables. Il va donc falloir traiter le problème pour les en débarrasser durablement.

    En ce qui concerne le poulailler lui-même, l’hygiène doit être le souci majeur pour tous les éléments en contact avec les oiseaux. Le fait de traiter le bois et le protéger avec une lasure ou une peinture limite également le risque de propagation dans le bois. Des produits acaricides sont également disponibles dans le commerce pour détruire les poux présents dans l’environnement sans risquer de mettre en danger la santé de vos oiseaux (crésyl, terre de diatomée ou insecticide 4J concentrépar exemple). Il faut intervenir en début de matinée ou quelques heures après la tombée de la nuit.

    Avant de les appliquer, il faut mettre les animaux à l’écart et entièrement vider le contenu du poulailler, brûler la paille et toute autre forme de litière et laver les éléments conservés avec du savon noir, un remède de grand-mère que ces parasites détestent. Le traitement (sous forme de poudre ou de liquide) devra être répété une fois par semaine environ ensuite, jusqu’à la disparition probable des intrus, car l’élimination totales des œufs reste ardue.Il est important de savoir que ces derniers peuvent survivre à des conditions extrêmes, qu’il s’agisse d’importantes variations de température (jusqu’à 48 °C et -20 °C) ou de privation de nourriture. En temps normal, ils s’alimentent environ quatre fois par jour durant une trentaine de minutes, mais ils peuvent résister jusqu’à neuf mois sans se nourrir.

    Les poux rouges sont fréquemment observés en basse-cour, mais ils peuvent affecter près d’une trentaine d’autres espèces aviaires, y compris nos chiens, chats et peroquets. Il faut rester attentif afin de prévenir leur développement, qui peut être dangereux pour nos poules.

    Santé : les poux rouges, ou acariens rouges chez les poules (symptômes, prévention, traitement)

    Sources :

    http://thenaturalpoultryfarmingguide.org/

    http://www.the-chicken-chick.com/

    http://www.pets4homes.co.uk/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015