Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    La reproduction des Discus : où, quand, comment la réussir ?

    La reproduction des Discus : où, quand, comment la réussir ?La reproduction des Discus en captivité n’est pas un exercice impossible, mais elle répond à certaines exigences, à commencer par la patience. Cette aventure n’est pas à recommander à un débutant ne maintenant pas déjà cette espèce avec succès.

    Il faut commencer par s’assurer de détenir un couple, ce qui est parfois moins évident qu’il n’y paraît. Chacun des partenaires doit mesurer une quinzaine de centimètres au moins pour être capable de se reproduire.

    Ces somptueux poissons nécessitent un aquarium de grand volume pour être à leur aise, étant donné leurs mensurations. Il en va de même lorsqu’il est question d’assurer leur descendance, puisqu’un bac de 100 X 50 X 50 cm (250 litres) convient pour mettre un couple dans de bonnes dispositions. La température doit être de 28 °C au moins avec un pH de 6,5 à 7, afin de déclencher l’instinct de reproduction. Chaque semaine, des changements d’eau partiels à hauteur de 30 à 50 % vont quant à eux limiter le taux de nitrates. La filtration ne doit être trop puissante pour ne pas risquer d’aspirer les poissons. Une filtration biologique ou sur tourbe est possible.

    Le support de ponte peut être une plante naturelle telle que l’Echinodorus, un tube en PVC, un pot en argile ou mieux encore, un cône en argile (ce dernier est disponible dans le commerce spécialisé). Celui-ci est lavé à l’eau claire puis présenté renversé, l’ouverture posée sur le sol.

    Dès l’installation du couple dans ce nouvel espace, l’alimentation proposée doit être riche en protéines. Morceaux de cœur de bœuf, vers de vase et végétaux (des épinards par exemple) constituent un régime approprié. Des flocons haut de gamme pour poissons tropicaux viennent quant à eux apporter le complément alimentaire nécessaire.

    Les prémices de la ponte sont marquées par le nettoyage du support par les parents. Si rien ne se produit, l’âge des partenaires, leur sexe, leur alimentation ou la douceur insuffisante de l’eau peuvent être en cause. En revanche, lorsque la ponte s’amorce, la femelle va déposer environ 150 œufs en deux jours. Cela peut se produire chaque semaine jusqu’à concurrence de 15. Ce cycle se répète jusqu’à deux fois par an, lui permettant de se reproduire durant plus de la moitié de l’année. L’incubation est extrêmement rapide, puisque 48 h suffisent avant que les petits ne voient le jour. Les parents viennent les assister dans la délivrance de l’enveloppe qui les protège.

    Cinq jours plus tard, ils nagent déjà auprès de leurs parents, qui les protègent contre l’appétit d’éventuels prédateurs et les nourrissent d’un «lait » qu’ils sécrètent sur les côtés de leur corps. Ces repas-maison assurent également l’immunité du frai. A ce stade, la silhouette oblongue des juvéniles ne laisse pas présager le physique de star qu’ils auront plus tard, ni même entrevoir les couleurs qu’ils vont arborer, ces dernières prenant toute leur dimension vers l’âge de six mois.

    Il faut alors faire un choix, laisser parents et alevins ensemble ou les séparer. Le fait est que dans le premier cas, les petits vont en grandissant commencer à retirer des écailles à leurs parents et mettre leur santé en danger, aussi certains détenteurs ont-ils pour habitude de les laisser ensemble une semaine, les Discus étant de bons parents, avant de les séparer.

     La reproduction des Discus : où, quand, comment la réussir ?

    Sources :

    http://aquariuminfo.org/

    http://www.petinfoclub.com/

    http://www.myaquariumclub.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015