Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    La pose d’une puce électronique, ou transpondeur chez les reptiles (pourquoi, comment, combien ?)

    La pose d'une puce électronique, ou transpondeur chez les reptiles (pourquoi, comment ?)Depuis quelques années, la pose d’une puce électronique est envisagée par un nombre croissant de propriétaires de reptiles. En effet, cette mesure ne touche plus uniquement les chiens et chats. Cette mesure vise avant tout à identifier l’animal sans doute possible, de sorte qu’en cas de perte ou de vol, il soit possible de retrouver son maître.

    Le principe est simple, une micro-puce est implantée à l’aide d’une aiguille hypodermique prévue à cet effet. Chaque puce correspond à un numéro distinct unique composé de 15 chiffres et commençant par « 250 » en France pour les NAC. Cet implant de la taille d’un grain de riz (un peu plus d’1 cm) est enrobé dans une couche de résine, ce pour éviter le rejet de ce corps étranger par l’animal.

    La pose du transpondeur est sans danger pour nos compagnons. Elle se fait toujours sur le côté gauche, en sous-cutané ou en intramusculaire suivant la taille de l’animal. Chez les crocodiliens, elle est uniquement pratiquée par voie sous-cutanée, sur le côté gauche de la queue.

    Pour la détecter et l’activer, il suffit ensuite de passer un scanner spécifique devant la zone où elle se situe. Les vétérinaires et certains bureaux de police et de gendarmerie disposent de lecteurs de puce afin d’accéder aux informations relatives à l’animal et à son propriétaire en cas de perte ou de vol.

    La pose d'une puce électronique, ou transpondeur chez les reptiles (pourquoi, comment ?) La pose d'une puce électronique, ou transpondeur chez les reptiles (pourquoi, comment ?)

    Les prix varient du simple au double suivant le praticien. Comptez de l’ordre de 50 à 70 euros en général, en France comme en Belgique.

    Cependant, la loi impose l’identification électronique des espèces figurant en Annexe II de l’arrêté du 10 août 2004. Pour les autres, cela n’est pas obligatoire. Notez d’ailleurs que lorsqu’un serpent, un lézard ou un saurien s’enfuit dans la nature, il n’est en général pas très difficile de savoir, si quelqu’un l’a aperçu ou trouvé. Pour les espèces les plus inquiétantes,vétérinaires, services de Police et zoos sont généralement contactés aussitôt et les médias relaient parfois même l’information lorsque l’évènement est jugé suffisamment insolite. Se promener avec une photo en donnant une description du fugueur est donc souvent suffisant pour retrouver sa trace.

    La pose d'une puce électronique, ou transpondeur chez les reptiles (pourquoi, comment ?)

    Source : http://pet-snakes.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015