Catégories
Image de la semaine
Archives (par date)

Causes d’agression entre chats : le territoire

Causes d'agressions entre chats : le territoireLes agressions entre chats sont monnaie courante, et quelle n’est pas alors notre déconvenue de voir l’un de nos compagnons revenir blessé ou pire, deux de compagnons se battre sous nos yeux. Or, cela n’est pas une fin en soi, mais une solution ultime pour eux.

En effet, contrairement aux apparences, le chat n’est pas de nature belliqueuse, quel que soit son caractère. Bien qu’il se montre plutôt solitaire, il tend à éviter les corps à corps, car cela menace sa survie, une blessure étant synonyme d’affaiblissement, donc d’incapacité de chasser, donc de mort, comme chez tous les mammifères.

Les félins communiquent principalement entre eux par le biais du langage corporel, des vocalisations, des expressions faciales et du marquage. Grâce à ces outils variés, ils parviennent généralement à apaiser les tensions et éviter tout conflit. Le combat n’a lieu que dans certaines circonstances spécifiques, notamment lorsque l’agresseur a la certitude que son adversaire ne va pas riposter.

Causes d'agressions entre chats : le territoireL’un des premiers motifs d’affrontement est le territoire. Qu’il s’agisse de la maison, du jardin, ou encore de tout le quartier, chaque chat s’auto-attribue un espace, une zone qu’il va juger primordiale pour lui. Dans son esprit félin, cela rime avec chasse, alimentation et reproduction, aussi cette notion revêt-elle un caractère essentiel à ses yeux. Cependant, le pouvoir et la possession ont un caractère commun au chat et l’Homme. Après y avoir goûté, il est difficile de s’arrêter. Ainsi, lorsqu’un chat pose les jalons de son royaume, il ne faut pas s’attendre à ce que ces derniers soient définitifs. En effet, il va non seulement tenter de les repousser pour étendre les limites aussi loin que possible, mais aussi devoir faire face à des rivaux nouvellement installés dans les environs, qui vont tenter de faire de même de leur côté.

Si de surcroît, un individu pourvu de griffes et moustaches est introduit dans un royaume déjà formé, une sérieuse mise au point s’avère nécessaire, la guerre est souvent inévitable, surtout en milieu clos, lorsque le territoire en question est une maison. Cette intrusion va d’autre part engendrer une grande anxiété chez le « roi » en titre et potentiellement exacerber les tensions, y compris avec les chats déjà tolérés. A l’extérieur il en va de même lorsque le nombre de chats augmente soudainement.

Causes d'agressions entre chats : le territoireLes conséquences sont variées. Du côté des vainqueurs, tout va plutôt bien, et en dépit de quelques accrocs, l’honneur est sauf. La timidité de certains voisins facilite d’ailleurs leur entreprise de conquête. En revanche, du côté des perdants, la défaite laisse généralement des traces physique, mais aussi psychologiques, certains chats allant jusqu’à rester confinés à l’intérieur, dans une pièce servant de refuge. Ils jugent les sorties à l’extérieur si risquées que la seule issue à leurs yeux est de disparaître du paysage du nouveau roi.

Si certains chats ne réagissent pas en s’opposant à l’arrivée d’un intrus sur leur domaine, cela nous rassure en général. Or, force est de constater que cette réaction est souvent davantage le fruit de la crainte de l’envahisseur que le signe d’une acceptation inconditionnelle d’un nouvel ami. En définitive, les agressions dites actives, caractérisées par le passage à l’acte, sont synonymes d’une impossibilité d’éviter ou fuir. Les agressions inactives, qui se manifestent par les moyens de communication définis plus haut, sont les plus fréquentes, avec une intensité variable d’un sujet à l’autre, d’un sexe à l’autre, mais aussi suivant les premières expériences du genre vécues auparavant.

Causes d'agressions entre chats : le territoire

Source : http://www.icatcare.org:8080/

2 réponses à Causes d’agression entre chats : le territoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Animogen 2015