Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Les reptiles comme animaux de compagnie (implications,risques, précautions)

    Les reptiles comme animaux de compagnie (implications,risques, précautions)Les reptiles ne devraient pas, à proprement parler, être considérés comme des animaux de compagnie. Ce sont des créatures fascinantes, aussi peut-on aisément comprendre le désir de certains de les détenir en captivité. Leur choix nécessite néanmoins une prise de conscience à différents niveaux.

    Il est vrai que nombreux sont ceux qui prennent soin de leurs compagnons à écailles. Hélas, trop souvent, ces derniers reçoivent des soins inadéquats, ce qui provoque leur mort, souvent douloureuse. Même si à l’heure actuelle, certaines variétés provenant d’élevages sont commercialisées, la plupart des sujets sont encore prélevés à l’état sauvage. L’acheminement jusqu’aux points de vente se déroule souvent dans des conditions inhumaines. Nombreux sont ceux qui n’arrivent pas à destination en vie, et les survivants sont malades. La collecte à des fins commerciales contribue à réduire de façon significative les populations sauvages.

    Si vous envisagez tout de même d’acquérir un tel animal, certains conseils s’imposent pour le maintenir en forme.

    Les reptiles comme animaux de compagnie (implications,risques, précautions)S’il s’agit de votre premier serpent, choisissez une espèce commune, ne nécessitant aucun soin ou condition spécifique de maintien. Un spécimen issu de l’élevage est alors plus indiqué. Correctement traité, il aura une espérance de vie supérieure à celle d’un chien ou d’un chat. Assurez-vous également que les informations concernant cette variété soient facile à collecter, pour ne pas être pris au dépourvu en cas de problème.

    La plupart des espèces vivent entre quinze et plus de vingt ans. Êtes-vous prêts à vous engager sur un aussi long terme ? D’autre part, un boa constrictor devient grand, et potentiellement dangereux. Les zoos acceptent rarement les serpents, et trouver un acheteur, ou une personne à qui l’offrir en cadeau peut s’avérer particulièrement difficile. Le choix de l’espèce et de la variété sont donc à prendre à considération.

    Si vous avez déjà choisi l’espèce que vous souhaitez acquérir, documentez-vous le plus possible avant votre achat. Renseignez-vous également quant à ses besoins auprès des détenteurs de sujets semblables. Il est alors temps de vous assurer de la fiabilité des commerces ou vendeurs auxquels vous envisagez de vous adresser.

    Les reptiles comme animaux de compagnie (implications,risques, précautions)Que l’animal soit acheté ou reçu en cadeau, il est important de s’assurer qu’il soit en bonne santé avant de s’engager. Car prendre soin d’un serpent malade sera très coûteux.
    La santé peut être difficile à cerner pour un novice, mais un examen attentif pourra vous mettre sur la voie. Est-il fin, ou bien maigre ? Les écailles sont-elles ridées ou ternes? Forment-elles un décalage au lieu d’être lisses ? L’animal a-t-il des cicatrices ou des blessures ouvertes ? Est-ce qu’il baille à répétition ? Sa respiration est-elle sifflante ? Des sécrétions sont-elles visibles sur ses narines ou sa bouche ? Tous ces symptômes vous indiqueront que vous avez sans doute à faire à un spécimen malade.

    Un reptile nécessite une cage propre et une alimentation régulière. L’achat d’un vivarium, de l’équipement qui va avec et de la nourriture, a également un prix. Êtes-vous prêt à assumer cet engagement financier ? D’autre part, les espèces rares sont certes susceptibles de surprendre vos amis, mais étant peu connues, elles s’avèrent aussi plus délicates à maintenir et soigner. Dans ce cas, votre compagnon pourrait ne pas s’adapter, aux dépends de son bien être. La septicémie serait alors probable.

    Si sa nourriture est trop difficile à trouver, il est également préférable de le retourner au vendeur. Capturer une espèce locale n’est pas recommandé non plus, la plupart étant d’ailleurs menacées. Notez à ce titre que la détention de tous les reptiles sauvages français est interdite, car ils sont protégés par la loi.

    Enfin, accueillir une espèce venimeuse est irresponsable, étant donné le danger évident qu’elle représente. Seul un capacitaire y est autorisé. Les reptiles non venimeux sont déjà susceptibles de provoquer de sérieuses blessures alors qu’ils sont inoffensifs, aussi est-il  inutile d’en rajouter. Cela menacerait votre vie ainsi que celle de votre famille. Réfléchissez donc calmement avant de prendre la décision d’héberger un tel animal. Ne vous aventurez pas à adopter un animal nécessitant une expérience, un budget ou un espace que vous n’avez pas. Il est possible de se faire plaisir sans pour autant héberger un  » monstre  » géant. Soyez raisonnable et l’aventure sera à votre portée.

    Les reptiles comme animaux de compagnie (implications,risques, précautions)

    Source : http://www.reptile-database.org/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015