Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)
    septembre 2013
    L M M J V S D
    « Août   Oct »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  

    Santé : les abcès chez les reptiles (causes, symptômes et traitements)

    Santé : les abcès chez les reptiles (causes, symptômes et traitements)Les abcès sont un phénomène répandu chez les reptiles, qu’il s’agisse de serpents, iguanes, lézards ou tortues. L’aspect lisse et régulier de leur peau permet assez facilement d’en déceler la présence.

    Ils peuvent être petits, ce qui les fait parfois confondre avec des parasites, ou gros, mais il n’est pas nécessaire de pouvoir manipuler l’animal pour les identifier. La coloration de la peau subit parfois une légère variation dans la zone concernée. Le contenu des plus modestes peut être drainé ou aspiré, tandis que celui des plus grands nécessite une intervention chirurgicale. La raison est que le pus qu’ils contiennent n’est pas semi-liquide, mais épais.

    Santé : les abcès chez les reptiles (causes, symptômes et traitements)Les causes possibles sont variées :

    • morsure par une proie, un reptile ou un autre animal; la marque des dents est alors généralement visible; il est d’ailleurs largement déconseillé de proposer des proies vivantes à un serpent, pour éviter ce type d’accident
    • traumatisme externe (blessure sur un élement du décor par exemple)
    • problème interne; lorsqu’il s’agit d’une septicémie, l’apparition d’abcès sur la peau révèle un stade assez avancé d’empoisonnement du sang
    • si une croûte est visible en surface, cela indique la présence d’une infection qui a causé l’abcès.

    Santé : les abcès chez les reptiles (causes, symptômes et traitements)Lorsque la peau se déchire et qu’une infection s’installe, l’organisme réagit en produisant des globules blancs. Si vous notez la présence d’un abcès, mieux vaut ne pas intervenir vous-même. L’abcès renferme alors ces cellules, ainsi que l’ensemble des bactéries (vivantes et mortes). Si la surface de la peau est intacte, l’état de santé du reptile est grave et nécessite une visite urgente chez un vétérinaire spécialisé. Il s’agit d’un procédé pénible pour l’animal. D’autre part, si vous n’avez pas le courage de poursuivre, une fois la protubérance ouverte, son état de santé peut s’en trouver aggravé. Par conséquent, le recours à un vétérinaire spécialisé dans le traitement des reptiles est toujours préférable.

    Le contenu d’un abcès chez le reptile présente la particularité d’être ferme au lieu de couler. Cela joue un rôle important dans la procédure à suivre pour le soigner. Si la présence d’un abcès est confirmée, le vétérinaire va l’aspirer ou le drainer, pour le vider de son contenu malsain, puis prescrire un traitement antibiotique. Si la taille est particulièrement importante, une ablation est pratiquée. Durant la convalescence, une visite de contrôle au moins est préférable, afin de vérifier l’évolution de la guérison. Dans le même temps, la plaie sera nettoyée et le pansement changé. L’examen du pus en laboratoire permet de déterminer avec précision la cause du problème, et l’obtention des résultats exige environ 24 heures. Mais il faut absolument éviter une septicémie. Antibiotiques (Baytril ou Piperacil notamment) ou antifongiques sont généralement prescrits suivant le cas.

    Voici comment se déroule le drainage d’un abcès, qui se pratique toujours sous anesthésie, pour ne pas stresser l’animal :

    Parallèlement, un terrarium propre et sec, allié à des gamelles de nourriture propres et une eau renouvelée chaque jour participent à la prévention comme à la guérison. De plus, il faut impérativement éviter de proposer des proies vivantes, celles-ci pouvant occasionner de sérieuses blessures. Enfin, l’organisme d’un animal stressé est affaibli, aussi un placement au calme est-il on ne peut plus indispensable dans le cadre de la guérison. Le capital temps est le principal atout du maître. Lorsque l’abcès est d’origine interne, l’empoisonnement du sang indique souvent un stade assez avancé de l’infection. Il faut à tout prix chercher à éviter une septicémie généralisée.

    Santé : les abcès chez les reptiles (causes, symptômes et traitements)

    Sources :

    http://www.sheknows.com/

    http://www.anapsid.org/

    http://www.netvet.co.uk/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015