Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    L’impact des variations d’humidité et de température sur la santé des reptiles

    L’impact des variations d’humidité et de température sur la santé des reptilesLa maintenance de reptiles en captivité passe par la stabilisation du taux d’humidité et de la température dans leur terrarium. Mais lorsque ces données vacillent, leur santé en pâtit inévitablement.

    Tout au long de l’année, les paramètres fluctuent dans nos maisons au fil des saisons, impactant directement sur l’espace artificiel de nos compagnons. Dans une véranda ou une pièce directement exposée au soleil direct, les variations sont plus importantes encore. Pour compenser ces changements, il faut régulièrement contrôler le terrarium. Cela implique souvent d’augmenter légèrement l’apport d’humidité en hiver et de le limiter à l’automne. Le chauffage doit de même être augmenté en hiver et réduit en été, pour que l’apport de chaleur ne chute ou n’augmente pas dans des proportions inquiétantes. Les outils de mesure que sont l’hygromètre et le thermomètre sont des alliés à ne pas négliger. Il est ainsi plus facile de réagir lorsque les valeurs ne sont pas appropriées. Il est d’usage de placer plusieurs thermomètres dans l’enceinte réservée à nos reptiles, idéalement deux au point chaud et deux dans la zone froide.

    L’impact des variations d’humidité et de température sur la santé des reptilesCependant, force est de constater que les données scientifiques relatives à la maintenance des reptiles en captivité nous en apprennent plus sur les températures à respecter que sur le taux d’hygrométrie précis nécessaire à chaque espèce. Les reptiles étant incapables de réguler seuls leur température corporelle, ces variables jouent un rôle essentiel dans leur survie en terrarium, qu’il s’agisse de leur état de santé général, notamment lors de la mue, ou encore de leur capacité à digérer lorsqu’ils se nourrissent.

    L’irrespect du mode de vie de l’animal peut également devenir problématique. Humainement, parlant, nombre de détenteurs n’aspirent qu’à une chose en rentrant du travail, se détendre, nourrir et manipuler leur pensionnaire. Or, que celui-ci soit nocturne ou diurne, il ne faut pas bouleverser son rythme biologique, notamment en raison des températures plus faibles qui lui sont imposées la nuit et ne lui permettent pas d’assimiler correctement ce qu’il absorbe alors. Une espèce diurne a besoin de se reposer la nuit, et la perturbation de son cycle de sommeil peut induire un stress qui, comme nous le savons, est vecteur de maladies.

    L’impact des variations d’humidité et de température sur la santé des reptilesEn résumé, la température et l’hygrométrie sont à la base de graves problèmes de santé lorsque les valeurs ne sont pas stabilisées. Sans cette maîtrise de l’environnement, il est impossible de garantir les conditions de vie de base requises par un reptile. Sans cela, il se trouve fragilisé et se montre plus sensible à des problèmes annexes tels que la privation de sommeil, le stress, la malnutrition ou la réponse immunitaire. Si le commerce spécialisé propose des systèmes de régulation automatiques, les plupart des détenteurs leur préfèrent les réglages manuels, certes plus contraignants, car ils imposent des contrôles fréquents. Il est également possible d’affiner le réglage de la température en jouant sur l’isolation de la cuve.

    Les reptiles mettent longtemps à mourir en raison de leur ectothermie (sang froid). Ils peuvent préserver leur énergie pour maintenir leurs fonctions vitales largement au-delà de ce dont un oiseau ou un mammifère serait capable. Lorsqu’ils meurent, cela signifie qu’ils luttent depuis longtemps déjà pour survivre, mais que leur instinct leur dicte de cacher leur état pour ne pas être la proie d’un prédateur. Ils se montrent donc moins actifs pour limiter leurs besoins en nourriture, donc réduire la consommation de calories et concentrer toute l’énergie disponible pour assurer leur guérison et se défendre en cas de besoin. Seul un détenteur observateur et attentif a donc une chance de discerner une anomalie.

    L’impact des variations d’humidité et de température sur la santé des reptiles

    Source :

    http://animals.pawnation.com/

    http://www.anapsid.org/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015