Catégories
Image de la semaine
Archives (par date)

L’Apistogramma ramirezi, dit ramirezi, ou Papiliochromis ramirezi, un Cichlidé d’exception

L'Apistogramma ramirezi, dit ramirezi, ou Papiliochromis ramirezi, un Cichlidé d'exceptionL’Apistogramma ramirezi (Papiliochromis ramirezi), est un Cichlidé nain originaire d’Amérique du sud, plus exactement d’Amazonie. C’est une espèce calme et pacifique, qui occupe le milieu et le fond de l’aquarium.

Il peut vivre jusqu’à deux ans. Le mâle est plus grand que la femelle. En effet, il mesure 7 cm et elle 5 cm. La nageoire dorsale, la nageoire pelvienne et la queue sont d’un beau jaune orangé, ainsi que la tête. L’œil est rouge, traversé par une bande verticale noire. Il est souligné d’une ligne courbe bleue iridescente.

Une large tache noire est visible sur le dessus du dos, à l’avant. Les premiers rayons de la nageoire dorsale sont également noirs. Le reste du corps est argenté. parsemé par endroits de quelques points bleus iridescents.

L'Apistogramma ramirezi, dit ramirezi, ou Papiliochromis ramirezi, un Cichlidé d'exceptionLa femelle se caractérise aussi par une large tache rose sur son ventre et la longueur plus importante du deuxième rayon de sa nageoire dorsale. La dernière particularité, et non la moindre pour les distinguer, est la tache noire située sur le dos des deux sexes. Chez le mâle, elle est uniforme, tandis que sur celle de sa partenaire on peut distinguer des points bleus iridescents.

Il peut vivre en bac communautaire, avec des poissons aussi pacifiques que lui et ne dépassant pas trop sa taille. On peut notamment lui adjoindre des Tetras, des Platys, des Apistogramma cacatuoides, des corydoras ou des Colisas. Un bac chauffé entre 26 et 28°C lui convient, avec un pH de 6 à 6,5. Pour un couple, un volume de 60 litres suffit. 80 litres sont plus indiqués pour un trio. Plantes, décors divers et racines lui offriront des cachettes.

Le ramirezi accepte toutes sortes de nourritures, avec une préférence pour les aliments frais vivants ou surgelés.

Il se reproduit facilement en captivité. Il devient alors plus territorial, repoussant ceux qui s’approchent trop près de son frai. La femelle pond quelques centaines d’œufs sur les plantes ou le décor (cf photo ci-dessus à droite). La fécondation étant externe, ils sont ensuite fertilisés par le mâle, qui vient y frotter son spermiducte.

Des aliments microscopiques en poudre pour alevins permettent aux petits de se nourrir pendant les quinze premiers jours, puis des nauplies d’artémias et des rotifères leur ont été donnés. Les couleurs ne sont pas visibles au début ; elles apparaissent progressivement au fil des semaines. Sur une trentaine d’alevins nés en aquarium, environ une douzaine parvient à l’âge adulte en moyenne.

Avec ses peintures de guerre, ce petit poisson très coloré offre un intérêt non négligeable dans un bac communautaire. Cela explique son succès dans le monde aquariophile.

L'Apistogramma ramirezi, dit ramirezi, ou Papiliochromis ramirezi, un Cichlidé d'exception

Source : angelk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Animogen 2015