Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Poisson d’eau douce : l’Apistogramma cacatuoides, petit Cichlidé flamboyant

    Poisson d'eau douce : l'Apistogramma cacatuoidesL’Apistogramma cacatuoides est un petit Cichlidé très apprécié des aquariophiles, en raison de ses couleurs vives et de la forme originale de ses nageoires. Cette espèce est originaire d’Amérique du sud, du Pérou, et du bassin de l’Amazone. Elle n’est pas menacée à l’état sauvage.

    Le mâle, très coloré, mesure environ 9 cm. La femelle, plus terne, est légèrement plus petite. Le dimorphisme ne s’arrête pas là. Les trois à cinq premiers rayons de la nageoire dorsale du mâle sont beaucoup plus longs que ceux de sa partenaire et cette même nageoire se termine en une pointe fine. La queue forme une fourche, et l’extrémité de la nageoire anale est pointue. Une ligne noire parcourt le corps de chaque côté, dans la longueur. Elle va de l’œil jusqu’à la queue. Les nageoires de femelles sont moins colorées et le bord de leur nageoire dorsale est régulier, se terminant néanmoins en pointe. Chez le mâle, celles-ci sont de couleur vive, et des taches noires les ponctuent pour les deux sexes. vous l’aurez compris, c’est chez le mâle que réside tout l’intérêt de cette espèce. Différentes mutations de couleurs existent : rouge, orange, jaune.

    Poisson d'eau douce : l'Apistogramma cacatuoides

    Femelle à gauche, mâle à droite.

    Le bac doit être densément planté et doté de nombreux abris. Contrairement à la plupart des Cichlidés, ce poisson ne déterre pas les plantes. Un sable de couleur sombre créera un contraste avec ses couleurs vives, et lui donnera un sentiment de sécurité.

    Des racines lui procureront un abri familier. Les changements d’eau devront être faits régulièrement, car il est particulièrement sensible à la qualité de l’eau. On veillera également à assurer une bonne filtration, de préférence sur tourbe. Il se nourrit d’aliments vivants (daphnies, vers de vase) que l’on complètera par de la nourriture en paillettes et des aliments surgelés. Très sociable, il s’adapte sans peine à la vie en aquarium communautaire.

    L’Apistogramma cacatuoides est très difficile à reproduire en captivité, car les œufs sont sensibles aux champignons.

    Poisson d'eau douce : l'Apistogramma cacatuoidesIl faut prévoir un rapport d’un mâle pour trois femelles et plus. Ces dernières pondent dans une anfractuosité, qu’elles surveilleront jusqu’à la naissance des petits, quatre jours plus tard.

    Les alevins se nourrissent d’aliments minuscules, tels que les infusoires. Quatre à six jours plus tard, ces derniers peuvent être alimentés avec des préparations pour alevins, et être placés dans une cuve à ciel ouvert. Si le mâle a fécondé plusieurs femelles, chacune surveillera les petits comme s’ils étaient les siens.

    Poisson d'eau douce : l'Apistogramma cacatuoides

    Source : angelk

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015