Catégories
Image de la semaine
Archives (par date)

Santé : les problèmes respiratoires chez les perroquets (causes, diagnostic, traitements)

Santé : les problèmes respiratoires chez les perroquets (causes, diagnostic, traitements)Le système respiratoire de nos perroquets est extrêmement sensible. Lorsque ces derniers présentent des difficultés visibles à ce niveau, il faut donc réagir.

La détresse respiratoire se manifeste de différentes façons. L’oiseau garde le bec entrouvert, présente des saccades au niveau de la poitrine lorsqu’il inspire et/ou expire, sa queue se balance et sa respiration est bruyante.

Ces symptômes peuvent être accompagnés de problèmes oculaires, écoulements ou obstruction de narines, lésions des sinus, ou encore d’emphysème, c’est-à-dire d’air emprisonné sous la peau.

Les causes sont variables. Il peut s’agir de bactéries (Chlamydophilia et Myscoplasma notamment), protozoaires, infections fongiques, infections virales, toxines présentes dans l’air, fumée ou inhalation d’aérosols. Les plats en téflon libèrent également des substances ayant les mêmes effets, avec des conséquences parfois mortelles. L’enveloppe des graines, en apparence anodine, peut quant à elle être inhalée et engendrer des troubles respiratoires.

Santé : les problèmes respiratoires chez les perroquets (causes, diagnostic, traitements)N’oublions pas non plus les changements de saison. En effet, le passage à l’automne et à l’hiver s’accompagne de variations brutales de température, mais aussi de spores, moisissures et de poussière qui se déposent sur les radiateurs allumés. Or ces vecteurs peuvent largement influer sur l’état du système respiratoire aviaire.

Dans le cas d’allergies, le taux de globules rouges augmente dans le sang. Les psittacidés originaires du Nouveau Monde, comme les Cacatoès, Calopsittes et gris d’Afrique, y sont particulièrement sujets. Ils sont susceptibles de développer des problèmes respiratoires liés à la poudre de plumes qu’ils éliminent en grande quantité lorsqu’ils muent. Ils peuvent aussi sensibiliser une autre espèce. Si pour une raison ou une autre, vous estimez que l’environnement de votre oiseau est responsable de son état (poussière, fumée, forte odeur, chaleur, etc), commencez par l’en extraire et le placer dans une pièce fraîche et aérée.

Si un perroquet ne parvient pas à respirer correctement en dépit de cela, il faut impérativement consulter un vétérinaire aviaire. Celui-ci va effectuer des tests afin d’établir un diagnostic précis et déterminer quel traitement est approprié. Dans le cas d’une infection bactérienne, des antibiotiques sont recommandés. L’animal doit parfois être mis sous oxygène, subir des nébulisations ou, dans certains cas, être opéré, pour libérer les voies aériennes obstruées ou insérer dans les sacs aériens un tube l’aidant à respirer. Oxygène, chaleur, vitamines et soutien alimentaire sont alors souvent nécessaires durant la convalescence.

Enfin, notez qu’un stress intense peut affecter le système immunitaire d’un perroquet, l’exposant à l’attaque de micro-organismes communs dans son environnement et habituellement bien tolérés. L’aspergillose est souvent contractée ainsi.

Santé : les problèmes respiratoires chez les perroquets (causes, diagnostic, traitements)

Sources :

http://www.pbs.org/

http://www.birdchannel.com/

http://blogs.thatpetplace.com/

https://www.beautyofbirds.com/

http://everythingbirdsonline.com/

http://theworldofafricangreys.weebly.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Animogen 2015