Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    L’allergie du chat aux puces, dermatite allergique des puces (symptômes, soins, traitement)

    L'allergie du chat aux puces, dermatite allergique des puces (symptômes, soins, traitement)L’allergie aux puces, ou DHPP (Dermatite par Hyper sensibilité aux Piqûres de Puces), est sans doute l’un des problèmes dermatologiques les plus fréquents à l’heure actuelle chez les chats. Cette dermatite est causée non seulement par les morsures de puces, mais aussi leur salive.

    Chez les sujets atteints, les puces sont le plus souvent présentes en très petit nombre, car les démangeaisons sont si intenses qu’ils se lèchent sans cesse pour tenter de les soulager. Considérez que s’il y a ne serait-ce qu’une puce visible, votre animal est touché par ce parasite. Il suffit de quelques piqûres tous les quinze jours pour générer une zone allergique sur son corps. Un chat peut souffrir de ce problème à n’importe quel âge, quelle que soit sa race. Certains y sont pourtant plus sensibles malgré tout.

    Les symptômes sont nombreux :

    • le chat se gratte plus que de coutume
    • il mâchouille souvent son pelage, tire dessus pour soulager les démangeaisons
    • l’aspect du poil devient irrégulier, avec des zones d’alopécie (sans poil)
    • de petites croûtes apparaissent, souvent avec un aspect purulant.
    • des lésions cutanées plus larges se forment par endroits.


    L'allergie du chat aux puces, dermatite allergique des puces (symptômes, soins, traitement)Certaines parties du corps sont plus touchées, comme les hanches, la queue, le ventre, les fesses et les cuisses.
    L’ennui est que même lorsque des croûtes se forment, le chat les retire par léchage, sa langue râpeuse déchirant la surface de la plaie au lieu de la soigner. Ces démangeaisons constantes rendent l’animal nerveux, plus sensible au toucher que de coutume.

    Cependant, il faut d’abord être certain de la cause de l’allergie, car le même type de symptômes peut aussi correspondre à l’atopie féline, la gale, une allergie alimentaire ou d’autres affections encore. Plusieurs problèmes de peau peuvent également se cumuler. Il faut donc effectuer une visite préalable chez le vétérinaire avant de hâter le diagnostic.

    Le traitement passe par plusieurs étapes incontournables. Il faut plus que jamais être rigoureux dans l’administration régulière d’un antiparasitaire destiné à éliminer les puces du corps de l’animal. Si les démangeaisons et les lésions cutanées sont très importantes, votre vétérinaire fera une injection d’antibiotiques voire de stéroïdes, pour soulager votre chat le temps que le traitement ne fasse effet. Il peut aussi prescrire des antifongiques.

    Les shampoings anti-puces ne sont quant à eux qu’une perte d’argent, car leur action ne dure pas suffisamment pour limiter le nombre de morsures. Parallèlement, un nettoyage intensif de votre habitation s’impose également. En effet, outre les puces, qui vivent sur leur hôte à quatre pattes, il y a les oeufs. Ces derniers se déposent sur le sol, le mobilier, partout où votre félin se déplace, et ils attendront avec impatience de pouvoir reprendre leur place dans son pelage si vous n’intervenez pas.

    L'allergie du chat aux puces, dermatite allergique des puces (symptômes, soins, traitement)L'allergie du chat aux puces, dermatite allergique des puces (symptômes, soins, traitement)

    Pour cela, lavez, passez l’aspirateur le plus souvent possible, surtout sur les tapis, coussins, canapés et rideaux, et au besoin, employez un produit destiné à éliminer ces parasites sans risque. Tout ces conseils sont valables toutes l’année, certes, mais principalement du printemps jusqu’à la fin de l’été, lorsque les puces sont les plus actives et prolifiques.

    Il n’existe à l’heure actuelle aucun moyen de désensibiliser les chats contre les morsures de puces. De plus, un animal qui n’a jamais réagi à leur contact peut du jour au lendemain présenter des symptômes d’allergie, comme Chaussette, dont les photos illustrent ce sujet. Soyez donc attentifs à l’aspect du pelage de votre compagnon, respectez le délai de renouvellement des antiparasitaires employés et limitez les risques de dépôt des oeufs de puces. Ce sont là les seules armes dont il est possible d’user pour protéger nos charmants moustachus.

    L'allergie du chat aux puces, dermatite allergique des puces (symptômes, soins, traitement)

    Sources :

    http://www.petplace.com/

    http://www.catsofaustralia.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015