Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)
    février 2016
    L M M J V S D
    « Jan   Mar »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    29  

    La maladie de Carré chez le furet (causes, symptômes, prévention)

    La maladie de Carré chez le furet (causes, symptômes,prévention)La maladie de Carré est transmise au furet par le biais d’un virus canin. Elle est presque toujours mortelle, y compris chez ses cousins mustélidés, notamment le vison.

    La contamination peut se faire par l’air ou suite à la mise en contact avec un animal déjà affecté par cette maladie. Putois, loups et renards peuvent la contracter dans la nature et donc la transmettre. Il suffit de marcher là où un porteur a uriné pour être vecteur du virus. Aucun furet n’est donc à l’abri, qu’il ait accès à l’extérieur ou vive en permanence dans nos maisons.

    Dès que la maladie est perceptible, l’animal est extrêmement atteint. Les premiers symptômes se déclarent entre sept et dix jours après l’exposition. En voici la liste :

    • fièvre
    • apathie
    • manque d’appétit
    • diarrhée
    • déshydratation
    • frémissement des muscles
    • convulsions
    • écoulements et croûtes au niveau des yeux et du nez
    • gonflement et durcissement de la peau des coussinets, qui devient cassante
    • écoulements et rougeurs au niveau de l’anus
    • épaississement de la peau accompagné de rougeurs (au niveau de la bouche et du menton).

    La maladie de Carré chez le furet (causes, symptômes,prévention)Dès la manifestation des premiers signes, l’issue est pour ainsi dire inévitable, dans les 12 à 45 jours qui suivent. Les derniers symptômes marquent l’infection du cerveau et se traduisent par des convulsions, le coma et la mort. A l’heure actuelle, il est presque impossible d’en guérir. Un « remède » à base de sang de cheval est efficace dans de très rares cas, mais le seul moyen de ne pas succomber à la maladie de Carré est de passer par la prévention : le vaccin.

    Tous les furets doivent impérativement être vaccinés, quel que soit leur mode de vie. Avant la naissance et jusqu’au sevrage, les petits sont protégés par le système immunitaire de leur mère, à condition que celle-ci ait préalablement été vaccinée. Les furetons recevant leur injection avant les sept premières semaines peuvent n’en retirer que peu, voire aucune protection. C’est entre 9 et 16 semaines que se situe la période idéale pour débuter la prévention.

    Un furet vacciné trop tôt, c’est-à-dire avant la douzième semaine, est susceptible de contracter le virus au lieu d’en être immunisé. Cela se produit chez les sujets ayant un taux d’immunité passive très élevé, car ils ne réagissent pas assez fortement sous l’effet de la vaccination. Une femelle gestante doit quant à elle être protégée, ce qui peut être envisagé jusqu’au 35 ème jour suivant l’accouplement, pour ne pas avoir d’effet indésirable sur les petits à naître.

    La maladie de Carré chez le furet (causes, symptômes,prévention)

    Sources :

    Ferret Association of Connecticut

    http://miamiferret.org/

    http://adelaidevet.com.au/

    http://www.peteducation.com/

    http://www.cliniciansbrief.com/

    http://www.threeshiresferretrescueandwelfare.co.uk/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015