Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)
    septembre 2013
    L M M J V S D
    « Août   Oct »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  

    Un loup identifié dans l’affaire de l’abattage des chiens errants de l’Aube et de la Haute Marne

    Un loup identifié dans l'affaire de l'abattage des chiens errants de l'Aube et de la Haute MarneChien et loup étaient sur la sellette dans l’Aube et en Haute Marne, depuis quelques semaines, suite à la découverte de plusieurs brebis mortes égorgées dans différents troupeaux de la région.

    Depuis le 04 septembre 2013, des mesures radicales avaient été prises pour tenter d’éradiquer le prédateur en cause, le préfet autorisant l’abattage des chiens la nuit (voir notre précédent article).

    Cependant, l’un des neuf pièges photographiques mis en place parallèlement a permis de prendre un cliché attestant de la présence d’un loup dans les parages. Celui-ci se trouvait sur la commune de Nully, à proximité de Soulaines-Dhuys.

    Un loup identifié dans l'affaire de l'abattage des chiens errants de l'Aube et de la Haute MarneLe cliché ne laisse planer aucun doute quant à l’identité du prédateur supposé. L’animal porte la queue basse et les oreilles courtes et droites propres caractéristiques. Il n’est pas encore permis d’affirmer s’il est jeune ou adulte et s’il agit seul ou en meute. L’ONCFS poursuit donc son observation afin de réunir davantage d’éléments d’information. Dans le délai, les Préfets des deux départements touchés doivent se pencher sur le sort qui sera réservé aux coupables présumés.

    Mais la présence d’un loup dans le secteur atteste-t-elle véritablement de son implication dans les faits qui lui sont reprochés ? Cette espèce est-elle forcément responsable de tous les méfaits constatés ? L’arrêté pris contre les chiens errants sera-t-il suspendu dans le délai ? Si la réponse semble être négative dans tous les cas, il n’en demeure pas moins vrai que Christophe Bay, Préfet de l’Aube, a déjà autorisé un éleveur ayant subi des attaques répétées à user de tirs défensifs, sur la commune de Lignol-le-Château.

    Il existe par ailleurs une réglementation appelée « plan loup 2013-2017 », qui autorise le prélèvement, autrement dit l’abattage, d’un nombre pouvant aller jusqu’à 24 loups, sur les 250 présents actuellement. Il reste à savoir ce que décideront les autorités compétentes.

    Un loup identifié dans l'affaire de l'abattage des chiens errants de l'Aube et de la Haute Marne

    Remerciements : merci à Chrystine de nous avoir transmis cette information.

    Sources :

    http://www.canal32.fr/

    http://www.lest-eclair.fr/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015