Catégories
Image de la semaine
Archives (par date)

Santé : le stress chez les serpents (causes, symptômes, prévention)

Santé : le stress chez les serpents (causes, symptômes, prévention)La vie en captivité expose les serpents à de nombreuses sources de stress. Les plus fréquentes sont causées par la suspicion d’une menace, l’absence d’abri où se cacher, des manipulations inadéquates ou trop fréquentes, voire une mauvaise hygiène de leur terrarium.

Chez les reptiles, ce n’est pas un problème facile à identifier de prime abord. Ce n’est qu’au travers des symptômes présentés qu’il est possible d’y parvenir :

  • refus de s’alimenter
  • ouroboros
  • changement des choix alimentaires (préférence de proies plus « humides » par exemple)
  • perte de poids
  • changement d’aspect des crottes et de l’urée
  • séjours exceptionnellement longs dans l’eau
  • séjour au sol hors normes
  • difficulté à monter dans les branches
  • léthargie.

Santé : le stress chez les serpents (causes, symptômes, prévention)Il ne faut pas en minimiser les effets, car cela peut aller jusqu’à causer la mort de l’animal. Le plus urgent en cas de suspicion est de chercher à identifier les causes des signes cliniques observés pour limiter les effets sans tarder. Vérifier l’adéquation du cadre de vie du serpent avec les besoins propres à son espèce devrait être le premier réflexe. En second lieu il faut consulter un vétérinaire connaissant bien les reptiles.

Les choix relatifs à l’emplacement, aux paramètres et à l’aménagement du terrarium requièrent une attention particulière car ils influent directement sur le stress. Un congénère trop vif ou entreprenant peut aussi être en cause. L’aspect de la peau, la température du terrarium, son taux d’hygrométrie, la régularité des changements d’eau et de substrat sont tout aussi essentiels.

Les manipulations ne doivent quant à elles pas être trop fréquentes, d’autant plus que nombre d’espèces s’y prêtent de mauvaise grâce, preuve s’il en est de leur désapprobation de ce procédé. Quant au nombre de manipulations, une à deux fois par semaine suffisent amplement. Les manipulations quotidiennes devraient être évitées, car un serpent devrait y être soumis le moins possible.

Santé : le stress chez les serpents (causes, symptômes, prévention)

Sources :

http://www.anapsid.org/

http://www.thekingsnake.co.uk/

http://www.thecornsnake.co.uk/

http://www.acadiavetclinic.com/

http://www.reptileknowledge.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Animogen 2015