Catégories
Image de la semaine
Archives (par date)

Le Cacatoès à huppe jaune, proie des pythons en Australie

Le Cacatoès à huppe jaune, proie des pythons en AustralieUn soir de novembre 2008, en Australie, une artiste du nom de Cindy Lane, était occupée dans son atelier. Tandis qu’elle peignait, deux cris puissants venant de l’extérieur attirèrent son attention. En s’approchant pour voir ce dont il s’agissait, elle perçut alors des mouvements provenant du bougainvillier situé dans son jardin. En regardant plus attentivement encore, elle put y voir un python, littéralement enroulé autour d’un grand oiseau blanc qu’il essayait d’étouffer avec ses anneaux.

La victime n’était autre qu’un Cacatoès à huppe jaune (Cacatua galerita), comme on en voit tant dans les parcs de Melbourne, que le reptile avait saisi dans son sommeil et choisi comme repas. Il était maintenu par le serpent, les ailes plaquées contre le corps, en vue d’être avalé sans résistance. La jeune femme voulut secourir la proie, mais cette dernière passa de vie à trépas alors qu’elle tentait de parvenir jusqu’à elle. Le python mit ensuite près de deux heures à ingurgiter la totalité du psittacidé. Aussi impressionnée que fascinée, Cindy Lane fit alors quelques photos de cette scène peu commune.

Le Cacatoès à huppe jaune, proie des pythons en AustralieLe Cacatoès à huppe jaune, proie des pythons en Australie

Il ne s’agit pas là d’un cas isolé. Un autre Cacatoès à huppe jaune a été attrapé par un python améthyste (Morelia amethistina) et pris en photo un matin par un homme prenant son petit déjeuner sur une terrasse. La lumière du soleil ne met pas les oiseaux à l’abri du danger.

Le Cacatoès à huppe jaune, proie des pythons en Australie Le Cacatoès à huppe jaune, proie des pythons en Australie

Les pythons sont des prédateurs redoutables, maintes fois observés dans de pareilles situations. De jour comme de nuit, ils attaquent les perroquets dans les arbres, là où ils devraient théoriquement être inaccessibles. Les reptiles arboricoles sont parfaitement silencieux, leur peau se fond complètement avec leur environnement. Ils sont donc invisibles avant l’attaque, une furtivité qui les rend d’autant plus dangereux pour les proies, qui n’ont que peu de chances de déceler leurs manœuvres d’approche, bien qu’elles vivent en colonies et disposent de sentinelles pour signaler tout danger imminent.

Le Cacatoès à huppe jaune, proie des pythons en Australie

Sources :

http://diane-adventurebeforedementia.blogspot.fr/

http://www.dailytelegraph.com.au/

http://www.townsvillebulletin.com.au/

3 réponses à Le Cacatoès à huppe jaune, proie des pythons en Australie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Animogen 2015