Catégories
Image de la semaine
Archives (par date)

Le Cacatoès à tête rouge (Callocephalon fimbriatum), oiseau emblème du territoire australien

Le Cacatoès à huppe rouge, ou Callocephalon fimbriatum, oiseau emblème du territoire australienLe cacatoès à tête rouge (Callocephalon fimbriatum), ou Cacatoès Gang Gang, est une espèce endémique d’Australie. Son habitat est établi dans les froides et humides forêts des Alpes locales.

De petite taille, ce perroquet au panache spectaculaire ne mesure que 34 cm en moyenne pour un poids de 250 g. Le dimorphisme sexuel est particulièrement visible. En effet, la femelle est totalement grise, tandis que les plumes de la tête et de la huppe du mâle sont rouges. Le sexage est possible très tôt, puisque les différences entre les deux sexes apparaissent entre 4 et 5 semaines.

C’est une espèce grégaire, qui se montre souvent si captivée par la recherche de nourriture qu’il n’est pas difficile de l’observer à l’état sauvage. Les couples, matures dès l’âge de 4 ans, se mettent à l’écart lors de la période de la reproduction, qui a lieu d’octobre à janvier. Le nid est logé dans un tronc d’arbre préalablement creusé par la femelle. Deux œufs y sont déposés, puis couvés, pendant 28 à 30 jours. Le sevrage des petits est effectif au bout de huit semaines.

Le Cacatoès à huppe rouge, ou Callocephalon fimbriatum, oiseau emblème du territoire australienEn hiver, cet oiseau recherche les fruits des eucalyptus dans la neige pour se nourrir. Pendant le reste de l’année, il consomme également des graines d’acacia, de l’aubépine, et des insectes (larves et chenilles). Il faut également veiller à lui procurer un mélange de graines (alpiste, maïs, avoine, millet, sorgho et blé) tout en limitant la quantité de graines de tournesol et de carthame. Il apprécie aussi les noix (amandes et arachides), les légumes (maïs, pois, haricots mungo trempés, bettes) et les pommes.

Une volière de 6 m de long par 4 m de large sur 2,50 m de haut est indiquée pour un couple, ce cacatoès ayant besoin d’espace. Sa recherche de nourriture dans les arbres plutôt qu’au sol à l’état sauvage demande parfois quelques adaptations en captivité. Les éleveurs ont donc parfois recours à des mangeoires placées à 1 m de haut.

Très nerveux en captivité, il est peu farouche et moins bruyant que la plupart de ses cousins, mais peut développer de mauvaises habitudes telles que le picage. Il ne fait pas un bon animal de compagnie. C’est un sujet à réserver à un éleveur confirmé. Un climat tempéré et une maintenance en couple ou en groupe sont idéaux.

Sa population décline peu à peu, sans que l’espèce ne soit menacée pour l’instant. Il est classé en Annexe II B. Comptez tout de même plus de 20000 euros pour accueillir un spécimen chez vous, sans compter qu’il n’est pas fait pour vivre en cage, la volière (et donc l’espace) étant de ce ce fait indispensables à son bien-être.

Le Cacatoès à huppe rouge, ou Callocephalon fimbriatum, oiseau emblème du territoire australien

Sources :

http://birdsville.net.au/

http://museumvictoria.com.au/

http://www.planetofbirds.com/

http://www.birdlife.org/

http://www.about-australia.com/

4 réponses à Le Cacatoès à tête rouge (Callocephalon fimbriatum), oiseau emblème du territoire australien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Animogen 2015