Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Parasites externes : les puces chez le lapin (traitements, prévention, précautions)

    Parasites externes : les puces chez le lapin (traitements, prévention, précautions)Un lapin qui se gratte, quelques petites crottes brunes cachées dans son pelage, tout cela vient confirmer ce que vous soupçonniez déjà : les puces l’on infesté.

    Les puces sont des parasites fréquemment observés chez les lagomorphes, y compris lorsque ceux-ci vivent dans une maison. Elles se logent principalement à la base des oreilles et entre celles-ci, autour du nez et de la queue, voire sur les flancs.

    Pour en débarrasser votre compagnon, il existe plusieurs méthodes. La première consiste à les retirer à l’aide d’un peigne fin, en le coiffant soigneusement. Trempez alors le peigne dans de l’eau chaude savonneuse ou de l’alcool pour éliminer les puces qui s’y trouvent. Lavez ensuite le peigne, pour ne pas risquer une nouvelle infestation. S’il n’y a que quelques «hôtes» isolés à déplorer, cela peut suffire à régler le problème, à condition de répéter la manœuvre quotidiennement durant une semaine ou deux, pour limiter les chances de multiplication.

    Parasites externes : les puces chez le lapin (traitements, prévention, précautions)En cas d’infestation massive ou de façon préventive pour les sujets vivant au-dehors, certains antiparasitaires pour chien sont tous déconseillés, mais ceux pour chat peuvent convenir. C’est le cas de Stronghold, Advantage et Program F (à usage interne).

    Il n’est pas nécessaire de vider une pipette entière à la base de la nuque de l’animal alors. Une ou deux gouttes suffisent. Ainsi, cette zone étant inaccessible, il ne pourra pas se lécher et absorber les molécules du produit. Parallèlement, une précaution s’impose s’il vit auprès d’un congénère ou de toute autre espèce, les séparer, afin que les autres ne l’absorbent pas.

    En revanche, les shampoings et poudres antiparasitaires sont contre-indiqués. Evitez également d’employer Frontline, cette substance étant susceptible de causer des réactions indésirables plus ou moins fortes, de même qu’un collier anti-puces.

    Parasites externes : les puces chez le lapin (traitements, prévention, précautions)En grande surface, d’autres produits, parfois dits bio, sont également commercialisés à destination des félins, mais la plupart contiennent de la permythrine, une substance hautement toxique pour un lapin. Dans les cas les plus graves, ils peuvent entraîner la mort.

    Une bombe peut quant à elle éliminer les parasites présents dans l’environnement, mais il faut alors prendre soin de placer l’animal hors des pièces traitées ainsi que ses gamelles et nettoyer à fond sa cage avant de la réutiliser.

    Enfin, ne traitez jamais un animal malade, âgé, convalescent ou juvénile sans avoir demandé conseil auprès de votre vétérinaire. Ceux-ci étant plus fragiles, ils pourraient mal réagir à l’exposition aux molécules destinées à éliminer les parasites. Il ne faut prendre aucun risque.

    Parasites externes : les puces chez le lapin (traitements, prévention, précautions)

    Sources :

    Home

    http://www.allearssac.org/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015