Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Le Phalacrognathus Muelleri, une Lucane arc-en-ciel

    Le Phalacrognathis Muelleri, une Lucane arc-en-cielLa Lucane est un coléoptère très apprécié comme «animal de compagnie» au Japon, où elle est appelée Kuwagata Mushi. Il en existe de nombreuses variétés, dont 39 dans ce pays. En Australie, l’une d’entre elles est le Phalacrognathus Muelleri, dont les reflets arc-en-ciel justifient largement la popularité au point d’en faire l’un des plus spécimens.

    Il mesure entre 2,6 cm pour la femelle et 6,8 cm pour le mâle, mandibules comprises (cf photo ci-dessous à gauche). Son corps présente de vives nuances de vert et violet aux reflets métallisés très spectaculaires. Le mâle possède de larges mandibules lui permettant de séduire puis maintenir les femelles durant l’accouplement (cf photo ci-dessous à droite), mais aussi d’écarter ses rivaux, quitte à les retourner s’il le faut. Ces appendices sont très courts chez les femelles. Un adulte peut vivre près de 18 mois.

    Le Phalacrognathis Muelleri, une Lucane arc-en-cielLe Phalacrognathis Muelleri, une Lucane arc-en-ciel

    Il peut être maintenu dans un terrarium de 50 X 30 X 30 cm à une température comprise entre 23 et 28 °C, avec un taux d’hygrométrie de 80 %. Le substrat (cf photo ci-dessous à droite) se compose de bois en décomposition mêlé de feuillages d’arbres caduques broyés, avec une faible part de terreau de l’ordre de de 10 % maximum. Il existe également dans le commerce un mélange prêt à l’emploi appelé « Flake soil ».

    Mieux vaut maintenir ce scarabée individuellement, ou à la rigueur en couple mixte (mâle et femelle). A défaut, les sujets les plus agressifs pourraient tuer leurs homologues du même sexe, cette espèce étant très territoriale. A ce titre, le risque est le même dans un groupe de femelles comme dans un groupe de mâles. De nombreuses cachettes doivent être placées, qu’il s‘agisse de morceaux d’écorce, copeaux ou morceaux de bois.

    Durant la journée, ce scarabée reste essentiellement caché, à l’abri des regards, pour s’animer lorsque la lumière commence à décliner. Roi de l’évasion, il ne manque pas une occasion de prendre la poudre d’escampette, aussi faut-il toujours veiller à ce que son bac soit parfaitement verrouillé, des perforations dans le couvercle lui assurant l’aération nécessaire.

    Le Phalacrognathis Muelleri, une Lucane arc-en-ciel Le Phalacrognathis Muelleri, une Lucane arc-en-ciel

    Il se nourrit de morceaux de banane, ananas, pèche, poire, ou de gelée pour scarabée, une préparation conditionnée dans de petits godets et vendue dans les magasins spécialisés ou en ligne, mais il est possible de préparer ses repas vous-même. Pour lui offrir davantage de protéines, certains détenteurs mélangent occasionnellement à ses fruits un peu de yaourt entier nature.

    Lorsque le bac est suffisamment spacieux et sécurisant, les accouplements se produisent généralement sans intervention extérieure. Dans le cas contraire, cela indique parfois que les femelles sont trop bien cachées et isoler le couple reproducteur dans un espace plus petit y remédie.

    La ponte se produit à même le sol, dans un morceau de chêne ou de hêtre en putréfaction dans lequel la femelle creuse un trou pour y déposer environ cinquante oeufs. Elle remplit ensuite cette anfractuosité de paillis. Il est à noter que dans un espace communautaire, il n’est pas qu’une femelle retire les œufs d’une autre du trou dans lequel ils sont pour y placer les siens. 10 à 14 jours plus tard, les petites larves de scarabée voient le jour. Il suffit alors de vider délicatement le contenu du trou puis les en séparer avec une petite baguette, pour ne pas les blesser.

    Les larves peuvent être placées dans un bac séparé sur un morceau de bois en décomposition, à une température de 20 à 23 °C. Si une température plus élevée leur est imposée, leur cycle de vie se trouve réduit mais elles seront plus petites à l’âge adulte, avec une espérance de vie souvent moindre. Après quelques mois, la taille des larves est conséquente et leurs mandibules peuvent pincer relativement fort, ce qui implique de les manipuler avec précaution. Leur cycle de développement est de l’ordre de 18 mois en moyenne. Ce coléoptère est en Annexe I de la Cites.

    Le Phalacrognathis Muelleri, une Lucane arc-en-ciel

    Sources :

    http://beetlesaspets.blogspot.fr/

    http://www.minibeastwildlife.com.au/

    http://www.phasmidsincyberspace.com/

    http://www.jonathansjungleroadshow.co.uk/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015