Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Alimentation : aliments vivants pour les bengalis, canaris, diamants et autres oiseaux exotiques

    Alimentation : aliments vivants pour les bengalis, canaris, diamants et autres oiseaux exotiquesLa plupart des petits oiseaux exotiques ont besoin d’aliments vivants. Cela se vérifie essentiellement lors de la période de la reproduction, car les besoins énergétiques des femelles sont particulièrement importants pour nourrir correctement leur progéniture. Ce petit coup de pouce leur permet de ne pas puiser dans leurs propres réserves et s’affaiblir en apportant un surcroît de protéines.

    Nombre d’oiseaux exotiques apprécient ce supplément. Il existe diverses façons de leur proposer des insectes. Les deux variétés les plus faciles à se procurer offrent l’avantage d’être fréquemment disponibles en animalerie. Il s’agit des vers de farine et des vers blancs. Ils sont conservés au frais, pour ralentir leur développement. Mais d’autres possibilités s’offrent aussi, comme les crickets, les vers à soie ou les oeufs de fourmis notamment.

    Ce que l’on nomme vers de farine désigne en fait les larves de scarabée (Tenebrio molitor) qui se nourrissent de graines. Le cycle de vie de ces insectes se divise en quatre étapes : oeuf, larve, nymphe et adulte. C’est au stade larvaire qu’ils sont les plus nourrissants. Ils sont particulièrement indiqués juste après l’éclosion, lorsque leur exosquelette est encore souple, surtout en ce qui concerne l’administration aux juvéniles. Il est possible de les donner entiers ou coupés en morceaux, pour faciliter leur ingestion. C’est un excellent choix pour les sujets adultes, mais pas toujours pour les oisillons.

    Alimentation : aliments vivants pour les bengalis, canaris, diamants et autres oiseaux exotiquesEn effet, pour les juvéniles, ces vers peuvent être quelque peu difficiles à digérer. Ils sont vendus en animalerie, dans de petites boîtes en plastique. Pour les maintenir en vie ensuite, il suffit de les placer dans une grande boîte en plastique fermée et perforée, avec de la farine ou une branche de millet pour assurer leur alimentation. Un morceau d’épluchure de pomme de terre assure le maintien de l’humidité. Pour les proposer à vos oiseaux, déposez-les dans une coupelle disposant d’un rebord, afin qu’ils ne puissent pas s’échapper. A défaut, les fugueurs vont muer en scarabées avant d’avoir pu nourrir vos protégés. Toutes les espèces ne consomment pas les insectes adultes, mais il est possible d’en garder pour assurer le renouvellement des vers de farine. Notez également qu’il en existe plusieurs gabarits (petit, moyen ou grand), le plus petit étant le plus approprié.

    Les vers blancs sont également disponibles en magasin. Il s’agit de larves de petits papillons de nuit. Leur consistance est grasse et molle, aussi les petits becs droits les découpent-ils plus aisément. N’ayant pas d’exosquelette, ils sont plus faciles à digérer que les vers de farine, ils ont toutefois des qualités nutritives sensiblement moindres. Renseignez-vous sur le régime alimentaire de vos larves pour ne pas risquer de les affamer.

    Il est par ailleurs aussi possible de trouver à la vente des oeufs de fourmis, des mouches du fruit (Drosophila melanogaster en est la version dépourvue d’ailes), des vers de terre ou des crickets. enfin, si la manipulation d’insectes vivants vous répugne, il existe dans le commerce des aliments pour oiseaux insectivores, qui sans être aussi nutritifs que ceux précités, offrent un compromis qualitatif acceptable.

    Alimentation : aliments vivants pour les bengalis, canaris, diamants et autres oiseaux exotiques

    Sources :

    http://www.petuniversity.com/

    http://www.finchinfo.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015