Catégories
Image de la semaine
Archives (par date)

Santé : ponte, incubation et croissance des oisillons chez les colombes blanches

Santé : ponte, incubation et croissance des oisillons chez les colombes blanchesLa reproduction de colombes blanches ne pose aucune difficulté particulière en captivité.

Le moment venu, le mâle commence à se montrer plus agité que de coutume, chahutant ses rivaux et parfois même les femelles autres que la sienne. Il est si excité qu’il tend à couvrir tous ceux qui passent à sa portée, caquetant sans cesse pour se faire comprendre et roucoulant tout son saoul une bonne partie de la journée.

La femelle pond en général deux oeufs, à 24 H d’intervalle. Dans le cadre d’une cage communautaire, il n’est pas rare que d’autres viennent partager leur nid, que ce soit pour y pondre ou partager la couvée et la suite du processus. Les oeufs sont couvés durant environ 14 jours par les parents.

Santé : ponte, incubation et croissance des oisillons chez les colombes blanches

Au cours de cette période, les parents s’entraident, couvant à tour de rôle. Le mâle n’est pas le moins actif des deux, puisqu’il n’hésite pas à reprendre à l’ordre sa compagne lorsque celle-ci, un peu trop volage à son goût, s’attarde près de la gamelle de graines.

Les oeufs n’éclosent pas tous le même jour, ce qui est dans l’ordre des choses, étant donné le décalage lors de la ponte. Il est possible de discerner un œuf fécondé d’un œuf stérile durant l’incubation. Le premier conserve un aspect rosé et légèrement translucide lorsqu’il est exposé face à la lumière, le second devient opaque au fil des jours, prenant une coloration d’un banc mat.

Sur la photo ci-dessous, l’œuf de gauche est clair, tandis que celui de droite renferme déjà un petit fœtus de colombe en cours de développement.

Santé : ponte, incubation et croissance des oisillons chez les colombes blanches

Les petits naissent nus et aveugles et sont alors complètement dépendants de leurs parents, qui continuent à se relayer au nid pour les maintenir au chaud et les nourrir en régurgitant le lait de jabot produit à partir de nourriture partiellement digérée. C’est un vrai régal, toujours servi à la bonne température pour les bébés, qui cherchent avidement l’entrée du bec de leurs parents pour l’y recueillir. Les colombes se montrent généralement peu farouches lorsqu’il s’agit de protéger leurs oeufs cependant, ce qui permet de contrôler le bon déroulement du développement des jeunes sans risquer de nuire au processus en place. Les petits vont ainsi passer près de quatre semaines dans l’abri douillet du nid.

Santé : ponte, incubation et croissance des oisillons chez les colombes blanches Santé : ponte, incubation et croissance des oisillons chez les colombes blanches

Il faut cependant veiller à ce que les parents ne les blessent pas lorsqu’ils marchent dessus, leurs fines griffes pouvant déchirer la peau tendre des juvéniles, surotut durant les premiers jours. Si cela se produit, il faut désinfecter la plaie à l’aide d’un coton tige imprégné d’eau et de Bétadine. Cela permet d’assainir et assécher la blessure, pour accélérer la guérison.

Santé : ponte, incubation et croissance des oisillons chez les colombes blanches Santé : ponte, incubation et croissance des oisillons chez les colombes blanches

Santé : ponte, incubation et croissance des oisillons chez les colombes blanches Santé : ponte, incubation et croissance des oisillons chez les colombes blanches Santé : ponte, incubation et croissance des oisillons chez les colombes blanches

Les oisillons ne sont sevrés que vers six semaines, lorsqu’ils atteignent approximativement la taille des parents, ces derniers refusant alors peu à peu de les nourrir en les repoussant ou en évitant leur bec quémandeur. Dans le délai, les plumes poussent peu à peu, tout d’abord sous la forme de picots, puis en s’ouvrant pour napper de blanc le petit corps dénudé des petits. La zone située sous les ailes est la dernière à se parer de plumes (voir photo de droite ci-dessous), la priorité pour l’oiseau étant de pouvoir voler.

Santé : ponte, incubation et croissance des oisillons chez les colombes blanchesSanté : ponte, incubation et croissance des oisillons chez les colombes blanches

Il est fréquent qu’une nouvelle ponte ait lieu alors, ce qui n’est pas souhaitable à la longue, l’idéal étant de limiter le couple à trois ou quatre nichées par an. A défaut, la femelle risque de pondre toutes les six semaines, ce qui a pour effet de l’épuiser à moyen terme, ses réserves en calcium étant largement sollicitées, outre les régurgitations quotidiennes liées au nourrissage. Il ne faut pas séparer les jeunes colombes de leurs parents tant que ces derniers acceptent de les nourrir toutefois, chacun grandissant à son rythme. Mais une chose est certaine, les derniers jours sont les plus adorables de leur évolution. Ils ressemblent alors à des colombes miniatures, seulement trahis de façon touchante par leur cri d’appel, semblable à un murmure, lors de la becquée.

Santé : ponte, incubation et croissance des oisillons chez les colombes blanches

Source : angelk

169 réponses à Santé : ponte, incubation et croissance des oisillons chez les colombes blanches

    • Heckinger Cathie dit :

      Bonjour j’ai 2colombes depuis 1 ans ils ont déjà fait une vingtaine d’œuf et pas un seul n’es arriver à un petit pourquoi merci si vous pouvez m’éclairer

      • angelk dit :

        Il est possible que vous n’ayez pas un couple, mais deux femelles. Il est également possible que leurs conditions de vie soient trop stressantes (manque de tranquillité par exemple) ou trop exiguës pour qu’elles puissent mener à bien une incubation. Combien d’œufs y-a-t-il à chaque ponte ? Comment les oiseaux se comportent-ils entre eux ?

  • baguera dit :

    ce doit être parce qu’elle a déjà son bec d’adulte avec sa tête de bébé ? moi il ne me gène pas j’aime bien sa bouille 🙂

  • angelk dit :

    En fait, à ce stade, seules les plumes n’ont pas toutes poussé. Le bec a en effet, sa taille définitive, mais il n’est pas encore recouvert à la base comme chez les adultes. C’est ce qui donne cet effet de « gros nez ». ^^

  • lifan dit :

    Oui c’est bien cette effet de « gros nez » qui me dérange ^^
    Mais sinon a part ce petit détailles (pas trop petit quand même car le détaille se trouve au milieu de la figure x) )
    Il est mignon ^^

  • Daris dit :

    Bonjour j’ai une petite question sur la naissance de bébé colombe si dans l’ordre il y a toujours un mâle et femelle ou deux mâles ou deux femelles merci d’une réponse cordialement Didier

  • valentine dit :

    Bonjour,
    j’ai un couple de colombe blanche, la femelle a fait deux oeufs, et le couple les couve depuis plus de deux semaine, mais je ne vois pas d’oisillons,
    que dois-je faire ?

    • angelk dit :

      Dans ce cas, tu peux attendre encore quelques jours, une semaine environ, et si rien ne se passe, soit tes colombes arrêteront seules de couver, soit (si les oeufs n’ont pas donné de petits) tu pourras les retirer. Dans le dernier cas, je te conseille de percer la coquille afin de voir si les oeufs étaient au moins fécondés. Lorsque cela est le cas, l’aspect de la coquille s’opacifie, il devient blanc mat.
      Es-tu certaine d’avoir un couple Valentine ? Cela n’a l’air de rien mais les femelles peuvent couver à deux, faute de mâle.

  • NETTRE dit :

    un nid de tourterelle s est fait dans un panier d épingles à linge en bois
    la tourterelle y a fait son nid
    deux petits
    le male venait pour permettre à la femelle de sortir du nid
    les petits avaient des plumes picots gris
    hier la femelle n a pas quitté son nid
    ce matin une tourterelle male ou femelle a tué les petits
    on ne comprend pas leur comportement

  • angelk dit :

    Cela ne se fait jamais sans raison. Il est possible qu’elle ait senti qu’ils n’étaient pas viables, ou même qu’elle n’ait pas réussi à les alimenter tout simplement. autre option, si le nid était trop proche d’un autre, il a pu y avoir une rivalité. La nature semble parfois cruelle, je comprends votre déception.

  • Valerie dit :

    bonjour, étant magicien nous avons quelques colombes et j’aurai voulu savoir si je dois rajouter d’autres aliments à ces graines pour la femelle quand elle nourrit ces petits?merci…

  • angelk dit :

    Bonjour,
    En période de ponte et de nourrissage, une pâtée aux oeufs peut être donnée en complément, ainsi que du millet. Un apport complémentaire est toujours utile durant cette période, car la femelle puise dans ses réserves pour pondre puis nourrir ses petits.

  • angelk dit :

    Bonjour,
    Il est probable qu’il s’agisse d’une tourterelle et non d’une colombe si c’est un oiseau sauvage. Si cet oiseau se nourrit et boit seul dès demain, garder la plaie propre en la nettoyant quotidiennement et lui fournir des graines pour oiseau exotique et de l’eau lui permettra normalement de se remettre. Si en revanche il semble davantage affaibli, mieux vaut consulter.

  • marion974 dit :

    Bonjour,
    voila notre couple de colombe a eu deux petits. tous se passaient très bien les premiers jours, cependant un des petits fait deux fois la tailles de l’autres et les parents négligent le plus petit. De plus le plus grand attaque le plus petit lors du repas pour l’empêcher de manger. Ils ont deux semaines et quelque jours. Que dois-je faire ? Si quelqu’un a des conseil s’il vous plaît. Merci

  • angelk dit :

    Mettre à leur disposition un nid un peu plus grand peut aider, pour que chacun ait assez de place à l’intérieur. Il est aussi utile d’interrompre le picage lorsqu’il est observé. Il existe également un produit destiné à décourager le picage des petits, « no pick », de Versele Laga. il se pulvérise sur le plumage de la victime. En dehors de cela, il n’y a rien à faire, hélas. L’oiseau de la paix n’est hélas pas toujours le plus pacifique du monde. Le plus gros va bientôt descendre du nid le premier, il sera alors nourri au sol et le second sera moins exposé.

  • Sandrine dit :

    Bonjour, j ai un couple de colombe. Elles sont du 15 octobre 2015. Je voudrais savoir, elles ne volent pas très bien, elles battent des ailes décollent de quelques centimètres et se posent. Elles passent plus de temps à marcher au sol.
    Est ce normal? Je peux faire quoi?
    Merci d avance

  • angelk dit :

    Les colombes ne sont pas adeptes du vol prolongé. Mais chez les jeunes, il faut du temps, même alors qu’ils sont sevrés, pour que tout « l’appareillage » soit pleinement fonctionnel. 🙂 Elles volettent à quelques centimètres au début, puis quelques dizaines de centimètres ensuite, jusqu’à pouvoir se percher correctement en hauteur avec le reste du groupe. Mais d’autres paramètres peuvent intervenir, comme le manque d’espace dans la cage, un état de faiblesse (maladie, blessure, carence alimentaire ou dose de nourriture insuffisante). Est-ce-que vos oiseaux se perchent le soir ? A quelle hauteur ? Quelles sont les dimensions de leur cage ?

  • GEORGES dit :

    Bonjour, j’aimerais faire l’acquisition d’un jeune couple de colombes , est il facile de les apprivoiser mais surtout pouvoir les lâcher dans des endroits qu’ on ne connait pas à l’avance et différents chaque fois et être sur qu’elles reviennent ? Merci de votre réponse

  • angelk dit :

    Pour ce qui est de les apprivoiser, il n’y a pas de difficulté majeure, mais leur taille modeste fait que l’apprivoisement reste toujours relatif. Une colombe devient très familière, mais pas au point de revenir systématiquement vers son maître.

    De plus, en extérieur, d’autres paramètres interviennent, vent, arbres, prédateurs, bruits environnants, etc, qui sont autant de raisons pour qu’elles ne reviennent pas. De ce fait, les lâchers de colombes lors des mariages sont totalement contre-indiqués, d’autant plus qu’elles ne peuvent survivre dans la nature.

    De même, les conserver avec soi dehors, lors d’un repas par exemple, n’est pas envisageable sans cage ou harnais. Dans le second cas, préférez l’Aviator, plus sûr et facile à utiliser, mais il n’est pas question là non plus de laisser les oiseaux attachés à un support, cela étant dangereux pour eux (emmêlement, prédateurs). Nous restons à l’écoute si vous avez d’autres questions.

  • Fleurde.lys dit :

    Bonjour
    J’ai deux colombes un mâle et une femelle comment peut on voir si les oeufs sont viables elle m’en fait toujours deux mais au bout de 14 jours il n’y a rien

  • angelk dit :

    Observez l’aspect de la coquille dès la ponte, pour mieux pouvoir identifier les changements d’aspect. Au début la coquille est blanche mais lorsqu’elle est exposée au soleil, on observe un léger effet de transparence rosé (car l’œuf est clair), qui n’est plus visible une fois que la fécondation est opérante. La coquille est alors blanc mat, elle s’opacifie. Une petite lampe de poche peut vous aider à faire la même observation.

    Si l’œuf n’est pas fécondé, il est possible que le mâle ne féconde pas la femelle. En effet, une colombe peut pondre et couver même sans cela, un peu comme une poule. ^^ L’alimentation peut aussi être en cause, l’âge, le manque de tranquillité (même si ce n’est un oiseau très exigeant) ou un problème de santé.

  • VITAL-DURAND William dit :

    Bonjour
    Pour la 2nde fois mon couple de colombes a pondu et pour la 2nde fois un oisillon est né.
    Lors de la 1ère couvée la mère est morte juste après le sevrage de l’oisillon. La 2nde couvée est issu du père et de la jeune femelle (sa fille)
    Dois je séparer le petit quand il sera sevré ?
    Peux t-on le mettre hors de la cage en espérant qu’il reste aux alentours ?
    Merci de vos réponses

    • angelk dit :

      La mère n’a peut-être pas eu une alimentation assez riche durant le sevrage de son petit pour tenir le coup, la ponte et le nourrissage sont toujours éprouvants du point de vue des réserves énergétiques.
      Pour ce qui est de la situation actuelle, il est important de savoir que les colombes ne peuvent survivre en liberté. Elles sont trop fragiles et trop peu méfiantes vis à vis des prédateurs. Il n’y a aucune contre-indication à maintenir la fratrie réunie. Dans le pire des cas, vous devrez adapter la taille de la cage pour qu’ils disposent de plus d’espace. J’ai moi-même actuellement six colombes réunies, dont trois nées chez nous.

  • VITAL-DURAND William dit :

    Re bonjour
    L’oisillon est parti de son nid qui est en hauteur, il est presque entièrement recouvert de plumes
    Dois je le remettre dedans ?
    Dois je donner des compléments alimentaires à sa mère ‘
    Merci pour vos réponses
    Cordialement

  • angelk dit :

    Vous pouvez le remettre au nid (pour ma part je le fais), mais à ce stade, attendez-vous à le retrouver de plus en plus souvent par terre. 🙂
    Le plus sûr est de placer le nid plus près du sol, c’est à dire pas à plus d’une vingtaine de centimètres, pour lui éviter des atterrissages trop violents. Son gros jabot bien rempli en fait une sorte de culbuto, aussi va-t-il se retrouver au sol dès qu’il commence à s’agiter un peu trop.
    En ce qui concerne l’alimentation, outre le mélange de graines habituel, les branches de millet et l’os de seiche, vous pouvez proposer à l’ensemble de la famille une pâtée aux oeufs (nous en avons posté une recette si cela vous intéresse) et de temps en temps préparer un biscuit aux graines comme suit :
    http://www.animogen.com/2013/10/20/alimentation-recette-de-biscuits-aux-graines-pour-oiseaux-exotiques-pigeons-et-colombes/

  • dominika dit :

    Bonjour. Je souhaite vous demander un conseil – deux colombes viennent tous les jours depuis qq mois sur mon balcon (j’habite en ville au 6eme etage). Je les ai un peu nourri parfois en hiver. Elles passaient seulement le matin mais sans faute. Elles ont commence a rester plus longtemps depuis plusieurs jours mais s’envolaient le soir venu. Je crois que c’est un couple car elles se faisaient beaucoup la cour. Je vois ce soir qu’une d’elles est reste et dort dans ma jardiniere.. Je pensais qu’elles vivent quelque part appartenant a quelqu’un. J’ai un chat et ne peux avoir un nid d’oiseau…et on dirait qu’elle couve ou se prepare pour….! Peut il s’agir des oiseaux sauvages ou non elles seraient forcement d’un elevage? Comment le savoir et comment empecher que ces colombes amenagent definitivement sur mon balcon???? Merci de votre avis.

  • angelk dit :

    Si ces oiseaux vivent dehors, ils sont sans doute sauvages. La présence d’une bague pourrait éventuellement indiquer qu’ils proviennent d’un élevage. Ils peuvent néanmoins devenir relativement familiers, comme ils vous l’ont prouvé.

    La plupart du temps, ce sont des tourterelles que l’on peut voir en ville, et non des colombes. Mais cela ne change rien à votre problème. Si vous ne souhaitez pas les laisser nicher sur votre balcon, il suffit d’enlever provisoirement la jardinière qui semble les intéresser. Vous pouvez aussi choisir de la laisser en place, sachant que si les oiseaux en question y pondent et couvent suffisamment consciencieusement pour que des petits naissent, tout ce petit monde s’en ira ensuite. C’est le revers de la médaille lorsque l’on nourrit des oiseaux sauvages, mais cela prouve aussi qu’ils se sentent en sécurité chez vous. 🙂

  • dominika dit :

    Merci pour votre reponse. En effet l’oiseau absent la nuit est revenu ce matin et puis les deux sont repartis. Nous avons devouvert alors un oeuf!!!! A notre retour ce soir il n’y avait plus de colombes. J’ai cru qu’elles ont abandonne. Mais une est bien revenue et s’est reinstallee dans la jardiniere. .. Je suis confuse mais en meme temps ceci n’est pas sans nous toucher…S’il est vrai qu’elles repartirons avec leur progeniture je crois que je leur laisserai le temps de l’avoir… occasion de les observer avec ma fille. Par contre pensez vous qu’il soit possible de deplacer l’oeuf ? Le mettre dans un panier suspendu en hauteur (vu le chat)??? Ou bien c’est trop tard et il ne faut surtout pas l’approcher? J’imagine qu’ en tant que creatures sauvages nous ne devons pas les nourrir. Mais de quoi peuvent elles se nourrir dehors? La nature n’est pas encore tres abondante…Et non je n’ai pas apercu de bagues mais elles sont propres et vraiment pas farouches. Je n’ai jamais vu de tels oiseaux ni en ville ni ailleurs. On dirait vraiment colombes sorties du chapeau du magicien. C’est assez bizarre quand meme. Bien cordialement.

    • angelk dit :

      Les oeufs seront couvés lorsque le second aura été pondu, normalement. D’ici là, si vous souhaitez déplacer le nid c’est encore jouable, mais il ne faut pas que ce soit trop éloigné de l’emplacement initial. Le souci est que si vous déplacez l’œuf, les oiseaux risquent de ne pas apprécier le nouvel emplacement.
      Quant à la nourriture, l’idée est surtout que si vous commencez à les nourrir, il ne faut pas pour autant les rendre dépendants de vous. Si ce sont vraiment des colombes, les graines que vous leur donnez sont providentielles. Il arrive fréquemment qu’il en soit libéré lors des mariages, les gens pensant qu’elles peuvent se débrouiller seules ensuite. C’est un jeu criminel, mais peu de gens en ont conscience hélas. Si vous pouviez poster une photo sur le forum d’animOgen, nous pourrions vous confirmer ce dont il s’agit. Tant de personnes confondent colombes, pigeons et tourterelles que d’emblée, c’est la solution la plus plausible. N’hésitez pas, ainsi vous en aurez le coeur net et nous aussi. 🙂

  • dominika dit :

    Bonjour. Ca y est on a deux oeufs depuis hier. J’ai bouge la jardiniere pour l’eloigner du bord de mon balcon. Ce matin la colombe l’a retrouvee et la elle couve a nouveau. Par contre les oeufs sont restes seuls toute la nuit… J’ai pris des photos. Je vous les poste sur forum des que mon compte sera active. Bien a vous.

  • dominika dit :

    Bonjour. J’ai poste les photos sur forum: les plumes-les becs droits-especes domestiques… Depuis hier deux oiseaux se relaient pour couver. Impossible pour moi de savoir lequel est femelle… lls ont l’air d’avoir bien adopte le nouvel emplacement de la jardiniere. Par contre mon chat ne peut plus sortir et je commence a realiser que c’est un vrai chamboulement pour nous…

  • angelk dit :

    J’ai vu les photos, je viens de vous répondre sur le forum. En ce qui concerne la distinction des sexes, il est certain que ce n’est pas facile, d’autant plus que les deux ont le même plumage. ^^
    Hors du nid en revanche, le mâle parade et roucoule en ouvrant en éventail et frottant au sol sa queue tout en tournoyant. On ne peut pas se tromper. 😉

    • angelk dit :

      Oui et non. Il est possible que l’un des deux soit plus faible. Dans ce cas, il arrive que les parents privilégient le plus résistant des deux, qui aura plus de chances de survivre. Tant que l’autre n’est pas rejeté du nid, il reste un espoir. Dans le pire des cas, vous pourrez essayer de le nourrir à la seringue, mais c’est assez contraignant et difficile.

  • MICHEL Patricia dit :

    ça y est, elle s’occupe des 2,je me suis effrayée un peu vite! C’est la 1ère fois que ma colombe fait des petits et c’est la 1ère fois aussi que j’assiste à une naissance. Merci pour votre réponse . A bientôt

  • MICHEL Patricia dit :

    merci beaucoup angelk c’est formidable d’avoir quelqu’un à qui poser des questions , qui nous répond rapidement et qui nous rassure. Mes petits auront 1 semaine demain!

    • angelk dit :

      Merci pour vos encouragements, nous faisons notre possible pour répondre dans les plus brefs délais.
      Il va falloir attendre encore pour les voir découvrir le monde. 😉

  • MICHEL Patricia dit :

    Les petits vont très bien. Par contre leur maman a l’air un peu fatiguée.Elle a assumé seule la couvaison,le mâle étant bien plus jeune qu’elle et très agité. Quand je les mettais ensemble, il essayait de s’accoupler encore et se déplaçait sans discernement, au risque de piétiner les petits.J’ai fait plusieurs tentatives, sans succès.Je les ai donc séparés. Existe-t-il quelque chose que je pourrais donner à la femelle pour la revigorer un peu, sachant que je lui donne déjà du tonivit et de la pâtée au miel et aux oeufs en plus de ses graines. Merci

  • angelk dit :

    Il est possible que la cage ne leur fournisse pas suffisamment d’espace.
    En ce qui concerne la fatigue de la maman, entre la ponte, l’incubation et le nourrissage des petits, c’est un phénomène « normal ». Cela ne signifie pas pour autant qu’il n’y ait rien à faire pour l’aider, bien au contraire. Ce que vous lui donnez est déjà une bonne base. Vous pouvez ajouter à cela un os de seiche (au besoin en le râpant sur ses graines si elle n’y touche pas), du millet en branches (les colombes adorent cela), et pour finir la pâtée dont nous avons donné la recette ici :
    http://www.animogen.com/2014/01/04/alimentation-recette-de-patee-maison-pour-nos-canaris-et-autres-oiseaux-exotiques/

  • GARCIA dit :

    Bonjour, j’ai une colombe femelle et une tourterelle mâle qui sont ensemble. Peuvent il faire des bébés ensemble? Je leur ai mi un nid, et la femelle a fait son nid douillé, elle y est souvent mais il n’y a aucun oeuf depuis plusieurs semaines, est ce normal? Le mâle y va aussi ce coucher de temps en temps…. On a vraiment l’impression qu’ils couvent, mais il n’y a rien….

    • angelk dit :

      Oui, c’est possible, mais il ne faut pas encourager cela, car vous obtiendriez des oiseaux hybrides, pas simplement des tourterelles ou des colombes.

  • MICHEL Patricia dit :

    Bonjour Angelk, la maman colombe va beaucoup mieux, je l’ai un peu isolée 1h ou 2 de temps en temps pour qu’elle se repose,elle a bien récupéré.Maintenant j’ai un autre souci, l’un des 2 petits est beaucoup plus gros que l’autre,il fait le double et, au moment de la becquée, il se dresse sur ses pattes, se place devant sa mère et empêche l’autre petit de se nourrir.Que puis-je faire? Est-il possible pour moi de nourrir un peu le tout petit?et avec quoi?merci de me répondre

    • angelk dit :

      Cette différence est normale, les oeufs n’étant pas pondus et couvés en même temps en général. Le premier né est toujours plus gros, car il a de l’avance sur son copain sur le plan alimentaire. Laissez les parents faire leur travail, même si cette différence est déroutante, et tout devrait aller pour le mieux. 🙂

  • Fouedelux dit :

    Bonjour et merci pour vos conseils !

    Cela m’a beaucoup aidé lorsque mes colombes ont pondu. Ce site est génial !

    Alors, les petits ont 2 semaines et jusqu’à hier tout allait bien, le mâle et la femelle les nourrissaient à tour de rôle.
    Mais hier en rentrant du Travail, j’ai trouvé les 2 petits par terre, je les ai remis dans leur nid.
    Mais les parents ne veulent plus les nourrir.
    Les petits quémandent avec leurs petits cris, mais les parents évitent leur bec ou font comme s’ils n’étaient pas là.
    Cela m’inquiète car les petits ne sont pas encore sevrés (2 semaines seulement)…
    Est ce dû au fait qu’ils sont tombés du nid ?
    Ou bien y-a t’il une autre raison ?
    Que faire car je me suis attaché à eux et je ne veux pas qu’ils meurent ?…

    • angelk dit :

      Merci pour vos encouragements. 🙂
      Les petits ont grossi, le nid est peut-être devenu trop petit à ce stade. Mais ils sont déjà relativement vigoureux et résistants. Vous pouvez éventuellement en changer pour un plus gros modèle dans lequel vous placerez le nid actuel. Si vous ne voyez pas les parents nourrir les petits en fin de journée, cela ne signifie pas nécessairement qu’ils ne le font pas le reste du temps. Par moments, un peu à la façon des parents humains, ils expliquent à leur façon à leurs enfants qu’ils ont assez mangé comme cela. 🙂
      Surveillez dans l’immédiat que les petits ne perdent pas de poids et que leur jabot est rempli. Ces signes ne trompent pas. 😉

      • Fouedelux dit :

        Merci pour toutes ces informations !
        Je vais faire attention à cela. En tout cas, le nid est solide et grand, c’est un panier à la base et j’avais mis à disposition des brindilles que la femelle a disposé pour aménager son nid 🙂
        Mais vous aviez raison car j’ai « surpris » tôt ce matin le mâle nourrir un des petits.
        Encore bravo Angelk et merci pour le partage 😉

          • Fouedelux dit :

            Bonjour,
            Le père est hélas décédé ce matin.
            Gros coup dur car je suis attaché aux petits…
            C’était le seul qui nourrissait les petits encore, peut être épuisement…
            Mais les petits et la mère vont biens.
            D’ailleurs, les petits quémandaient sur le cadavre de leur père.

          • angelk dit :

            La bonne nouvelle, en dépit de la tristesse de la perte de votre oiseau, c’est que la mère est parfaitement capable, surtout à ce stade, de nourrir seule les petits. Il faut simplement veiller à ce qu’elle ne manque de rien sur le plan alimentaire, de façon à ne pas l’épuiser, plus encore aujourd’hui.

  • lyren dit :

    Bonsoir je viens de découvrir votre site , je possede 2 colombes blanche depuis 1 ans et elles ne vole toujours pas et je me suis rendue compte que le bout de leur bec est legerement recourber vers le bas mais cela ne les empeche pas de s’alimenter , elle sont dans une voliere de 1,20×1,00X1,60de haut environ , merci d’avance.

    • angelk dit :

      L’aspect du bout de leur bec semble normal, à moins qu’il ne soit plus courbé encore que sur les photos de ce sujet. Les colombes ne sont pas des adeptes du vol prolongé. Elles volettent plus qu’elles ne volent en général. Essayez d’en prendre une avec vous dans une pièce, en masquant fenêtres et miroirs pour éviter qu’elles ne se cognent dedans, et vous verrez si elle peut réellement voler ou pas, sans la mettre en danger ou risquer de la perdre. Prenez-la dans vos mains et donnez une légère impulsion vers le haut pour lui donner un peu d’élan pour l’envol (pas trop fort tout de même). Vous saurez alors si elle est capable de voler, car dans une volière d’1,20m de long, une colombe n’a pas la place de le faire correctement. Elle a besoin de plus de longueur.

  • lyren dit :

    merci pour les conseils je vais essayer se week-end , j’ai déja essayer de les faire voler sur ma terrasse et elle batte juste des ailes .

    • angelk dit :

      Faites-le plutôt dans une ^pièce fermée, car si elle décolle, vous risquez d’avoir du mal à la récupérer, surtout depuis un point élevé. Les colombes sont très légères. Ce que vous décrivez n’indique rien d’anormal en tout cas. Une colombe qui n’a pas l’habitude de voler est moins habile pour se déplacer lors des premiers décollages. Ses ailes sont moins musclées et elle s’esouffle facilement.

  • lyren dit :

    d’accord je prendrais le temps de le faire dans la maison etant donner que j’ai une grande piece a vivre et si elle se mettre a voler j’aurais moins de mal a les ratraper car elles sont 2 mais je ne c’est pas si c’est un couple , mais il y a une sure qui pond car je retrouve des oeufs dans le sable.

    • angelk dit :

      En le faisant avec une seule à la fois, vous aurez moins de mal à les contenir. Pensez surtout à protéger les parois réfléchissantes, comme indiqué dans mon premier message.

  • hina dit :

    ca y est. j ai mon premier oeuf !! je ne tiens plus en place ! j attends le second… cela faisait deux jours qu « elles » s etaient installees sur le nid …. le nid je venais juste de le placer … trop de chance !! A suivre. Merci pour les precieux conseils de ce blog !!

    • angelk dit :

      Il faut cliquer sur l’onglet « forum » situé en haut de la page d’accueil. Celui-ci vous permettra d’accéder au forum, sur lequel vous pourrez les poster sans difficulté.

  • Michel dit :

    Bonjour j’ai retrouvé un bébé colombe (10 jours ) complètement démembré à côté de la volière qui est toujours ouverte.Sachant que j’ai un couple de colombes (parents ) et un jeune qui doit avoir 6 semaines.Pensez-vous que c’est le jeune qui aurait pû faire ça ou un autre animal ?

    • angelk dit :

      Les colombes ne sont parfois pas tendres entre elles, certes, mais aucune ne pourrait faire ce genre de chose, surtout à six semaines. Il doit s’agir d’un chat, c’est le scénario le plus courant. Pourquoi ne pas fermer votre volière, surtout la nuit ? C’est là que les oiseaux sont le plus vulnérables.

  • BECQUET dit :

    J’ai 1 couple de colombes qui a fait son nid dans 1 de mes balconnières; depuis plusieurs jours 1 colombe grise couve le nid, aucune autre colombe vient la remplacer et je ne la vois jamais sortir du nid, comment se nourrit-elle? et je ne sais même pas s’il y a des oeufs pondus, car je ne la vois jamais bouger, pourtant elle est bien vivante. Pouvez-vous me donner des explications à cette situation, je n’ose pas la déranger pour arroser mes fleurs. Combien de temps va-t-elle encore couver ? merci pour une réponse…

    • angelk dit :

      Ce ne sont pas des colombes mais des tourterelles turques que vous décrivez là. L’incubation dure environ 14 jours et les deux parents se relaient. L’aspect des parents est si semblable qu’il n’est anormal de penser qu’un seul oiseau est présent. Une fois les oeufs éclos, les deux parents vont nourrir les petits jusqu’au sevrage, 18 à 20 jours plus tard. Une fois que les petits seront là, vous aurez davantage l’occasion d’approcher vos plantes, car passés les premiers jours, les parents ne seront pas sur eux en permanence. Courage donc… 🙂

  • BECQUET dit :

    …Bonsoir Angelk, merci pour votre réponse. C’est vrai je m’étais trompée en disant colombes à la place de tourterelles, je m’en suis aperçue après avoir envoyé mon message. Je n’ai pas encore vu le moment du changement des tourterelles pour couver les oeufs car il y a bien 2 oeufs que j’ai enfin pu voir, ils sont bien blancs, j’espère qu’ils ont été fécondés, si ce n’est pas le cas, à quel moment les tourterelles vont arrêter de couver? Elles ne sont pas farouches, car je m’approche pour arroser mes fleurs, elles me regardent c’est tout, en restant quand même sur le qui-vive. J’ai 2 chats et 1 chien, tout se passe bien, pas de panique. (je dis les tourterelles, car comme vous dites, 1 fois ça doit être le mâle et ensuite la femelle)…Bonne soirée, à bientôt de vous lire et encore merci pour vos précieux conseils….

  • BECQUET dit :

    Bonsoir Angelk…. ça y est les oisillons sont nés, très beau spectacle de les voir se nourrir dans le bec des parents…. merci pour tes conseils…bon week-end… Syl.

  • grondin dit :

    bonsoir jai un couple de colombes depuis presque 2 ans la femelle pond régulièrement depuis l année derniere les 2 œufs sont eclos depui sur la ponte des 2 œufs il n y a qu un qui eclos l autre pas pourquoi?je suis decue a chaque fois pourriez me dire la cause merci autre question esce que les colombes donnent toujours a la naissance un couplemale et femelle?j attends votre reponse avec impatience merci beaucoup!

    • angelk dit :

      Il est impossible d’expliquer avec certitude ce qui peut se produire, si un seul œuf arrive à terme sur les deux à chaque ponte. Cela peut être dû à une interruption de l’incubation par les parents, notamment s’ils sentent que le second est clair, à une fertilité plus faible chez l’un des deux, une carence, etc.
      En revanche, le sexe des petits est aléatoire. En effet, ce n’est pas parce-qu’il y a deux oeufs que les deux petits seront nécessairement de sexe opposé à chaque ponte.

  • BECQUET dit :

    Bonsoir Angelk,.. je suis en admiration tous les jours de voir l’évolution de mes oisillons tourterelles, si je pouvais je resterais toute la journée pour les regarder. Ils grandissent à vue d’oeil, et très attendrissant de voir la façon dont ils réclament de la nourriture, en tapant du bec sur le cou de leurs parents. …Par contre, j’ai l’impression qu’il n’y a que la mère (je pense que c’est la mère car + fine) qui les nourrit…. Car je vois souvent les oisillons seuls dormir au creux du nid, et leur mère revenir pour les nourrir. pourquoi le mâle ne fait plus le relais ? merci pour votre réponse.

  • BECQUET dit :

    bonsoir Angelk…. merci pour votre réponse… je vais surveiller ça de plus près, et voir si la mère revient régulièrement pour les nourrir… encore merci… bonne soirée… Syl.

  • BECQUET dit :

    .. re-bonsoir Angelk, encore 1 petite question, est-ce normal que les tourterelles adultes quittent de + en + souvent et plus longtemps le nid, car ce soir et cette nuit les oisillons sont seuls ds le nid ?

    • angelk dit :

      Lorsque les petits sont suffisamment gros et couverts de duvet, donc protégés des écarts de température, les parents passent en effet moins de temps avec eux dans le nid. Cela est d’autant plus vrai qu’il fait chaud à cette époque de l’année. Il faut savoir laisser les petits grandir maman poule…:)

  • BECQUET dit :

    .. Merci Angelk… OK, mais pour les nourrir, les parents viennent combien de fois par jour ? j’ai vu vers 11h30, qu’1 des parents est venu très brièvement, en fait maintenant les oisillons mangent combien de fois par jour ? La journéee, je les vois assoupis au fond du nid, et ils n’ont pas l’air affamés… par contre j’ai vu ce matin qu’ils se nettoyaient les ailes… (toilette du matin)… bonne journée et encore merci pour vos précieux conseils… Syl.

    • angelk dit :

      En fait, plus les petits grandissent, moins ils ont besoins de sessions de nourrissage quotidiennes. A ce stade, je pense qu’ils ne doivent pas être nourris plus de trois ou quatre fois par jour. Ils commencent à lisser leur matériel de vol, ce qui est bon signe pour leur envol prochain. Préparez-vous, le jour de la séparation approche. 🙂

  • BECQUET dit :

    …bonsoir Angelk…. 1 de mes oisillons tourterelles s’est envolé hier, l’autre + timide se retrouve seul dans le nid, il essaie ses ailes régulièrement… et je vois quand même les parents venir tour à tour le nourrir… quand auront-ils le collier blanc autour du cou comme les adultes ? merci pour vos précieux conseils, et bonne soirée.
    Sylviane

    • angelk dit :

      Il va falloir attendre encore pour voir apparaître le collier, car cet apparat n’est visible qu’à partir de 5 ou 6 mois. Patience donc. 🙂

  • BECQUET dit :

    …bonjour Angelk…. merci pour votre réponse…. ce matin triste surprise, le 2ème oisillon s’est envolé… vont-ils revenir de temps en temps ds le nid sur mon balcon?
    Bonne journée…. Syl.

    • angelk dit :

      Pourquoi dites-vous que c’est triste ? C’est au contraire une bonne nouvelle. Les deux petits vont faire leur entrée dans le monde des oiseaux. Vous pouvez vous réjouir de cette réussite. 😉
      Ils reviendront peut-être de temps en temps au début, et peut-être ensuite au moment de se reproduire. Mais pourrez-vous encore les reconnaître alors ? 🙂

  • BECQUET dit :

    … mon mot triste était qu’1 simple expression; car je m’étais habituée à les voir grandir et évoluer dans leur nid, mais je suis ravie aussi de leur avoir offert l’hospitalité afin qu’ils puissent s’épanouir et voler de leur propres ailes dans la sérénité, malgré mes 2 chats et mon teckel …
    …Je ne pense pas que je les reconnaitrai car les tourterelles sont toutes identiques, mais maintenant, je sais grace à Vous que les jeunes ont leur apparat que vers 5 et 6 mois…. je saurai reconnaître maintenant et faire la distinction entre jeunes et adultes…
    ….ce qui m’intrigue quand même, pourquoi sont-elles venues faire leur nid sur mon balcon, alors qu’il y a plein d’arbres autour de chez moi ? (ont-elles été attirées par les petits arbres qui se trouvent sur mon balcon?)
    Bonne soirée….
    Syl

    • angelk dit :

      Rassurez-vous, je l’avais compris, c’était juste une taquinerie. 🙂
      Pour ce qui est des motivations des parents à s’installer chez vous, je crains que la réponse ne se soit envolée avec eux. ^^

  • BECQUET dit :

    …. merci Angelk, ça m’a fait plaisir d’échanger quelques messages sympas avec vous, grâce à ces charmantes tourterelles… A bientôt pour de nouvelles aventures… je ne manquerai pas de vous contacter si Elles reviennent l’an prochain… encore merci de répondre si gentiement à mes questions…
    Bonne soirée…
    Syl.

  • BECQUET dit :

    … merci Angelk, ça m’a fait plaisir de pouvoir échanger quelques messages sympas avec Vous grâce à ces charmantes Tourterelles… Je vous recontacterai si Elles reviennent faire leur nid l’an prochain… encore merci d’être à mon écoute et de répondre si gentiement à mes questions…
    Bonne soirée…
    Syl.

  • Vuillot Jean dit :

    bonsoir j’ai depuis plus de 5 ans deux colombes mâles qui vivent dans la même volière, or depuis peu ils se battent (avec le bout des ailes en sang), je suis surpris .j’ai été obliger de les séparer .j’ai mis une femelle avec chaque mâle, mais ils battent ces jeunes femelles (peut-être sont elles trop jeunes) que pensez-vous de ce comportement?
    En vous remerciant pour votre réponse
    j v

    • angelk dit :

      Tout d’abord, vous avez eu de la chance que l’instinct de vos mâles ne se réveille pas avant, car c’est un problème fréquent, même si cela ne va pas toujours jusqu’au sang. Sans doute sont-ils nés et ont-ils grandi ensemble. C’est là le scénario le plus courant lorsque les choses se passent « bien » au début. Pour qu’ils parviennent à se tolérer, il leur faut davantage d’espace. En fait, l’arrivée des femelles ne fait qu’accentuer leur conflit, car ils vont tenter l’un et l’autre de prendre le dessus, le dominant ayant davantage d’opportunités de pouvoir s’accoupler, tandis que l’autre est mis à l’index. Comment sont-ils logés actuellement ? En augmentant l’espace dont ils disposent, il sera possible à chacun de trouver sa place en limitant les affrontements, surtout si des obstacles visuels sont aménagés pour qu’ils puissent se placer à différents endroits sans se voir en permanence.

  • Vuillot Jean dit :

    bonjour
    merci pour votre réponse rapide…ces deux mâles sont dans deux volières séparées ( LONG: 2.20 m LARG: 1.50 m H : 2.20 m chacune)
    Au départ la volière était de la surface des deux, donc il avait de l’espace..
    .mais depuis peu j’avais deux pigeons blanc en volière, que j’ai remis en liberté …leur pigeonnier et Juste à côté …le fait d’avoir une pigeonne à coter ne provoque-t-elle pas le réveil de leur sexualité…,?
    du coût j’ai enlevé les femelles que j’ai mises à part et laisser les deux mâles seuls dans leurs volières ..
    en vous remerciant pour votre réponse.
    J V

    • angelk dit :

      Leur espace est cohérent, mais la proximité d’un couple (même d’une autre espèce) affichant des comportements de reproduction, peut en effet les avoir stimulés.

      Modifier l’agencement de leur volière en déplaçant les perchoirs actuels, ajoutez quelques éléments naturels comme des branches de saule ou de noisetier par exemple (avec leurs feuilles fraîches, à renouveler), pour faire office de brise-vue. Chacun doit pouvoir se sentir suffisamment isolé de l’autre pour ne pas se sentir en rivalité avec l’autre en permanence. Si une rivalité alimentaire s’est installée, placez également plusieurs gamelles d’eau et de nourriture, afin que chacun puisse se restaurer sans stress. vous pouvez à ce titre en placer au sol également. Vous ne parviendrez pas forcément à en faire des amis, mais s’ils se tolèrent sans blessure, ce sera déjà un succès.

  • Comte dit :

    Bonjour, j’ai un couple de tourterelles qui a eu pour la première fois deux oisillons il y a 22 jours. Ils sont nés avec avec une différence de taille importante.
    Aujourd’hui le plus vigoureux piccore, vole, a un plumage magnifique et est à peut près de la taille de sa mère. Mais il demande encore à manger aux parents, notamment au père qui semble être le seul à les nourrir encore de rares fois.
    Le plus petit est n’a pas rattrapé son retard en taille, le plumage est rare parfois absent et pas très lisse, il est maigre mais pas apathique. Il persécute ses deux parents pour avoir à manger mais ceux-ci l’évitent au maximum, comme si il n’existait pas. J’aitoujours eu l’impression qu’ils nourrissaient davantage le premier.
    Par crainte de présence devers qui pourraient l’empêcher de grossir, j’ai commandé un vermifuge pour toute la famille. Je lui donne aussi des vitamines et oligo-éléments, j’ai mis du vinaigre de cidre dans l’eau de la volière et ce soir je prépare de l’eau à l.ail pour tout le monde.
    En attendant, j’ai pris le petit avec moi car il semble moins stréssé et je crains une contagion. Je lui donne de la bouillie de lentilles corail au biberon et de temps en temps le relâche dans la volière en espérant que son père le nourrisse un peu.Ce qu’il fait parfois.
    Excusez ce message très long : je souhaiterais simplement savoir ce qui d’après vous, arrive à cet oisillon et si je dois mettre en oeuvre d’autres solutions ?

    • angelk dit :

      La différence de taille est parfaitement normale, car il y a un décalage pour l’éclosion des petits, qui se répercute rapidement sur la croissance, même chez les tourterelles. Le premier né a donc des besoins de plus en plus importants plus rapidement que l’autre, ce qui demande une attention accrue des parents, ce qui explique vos observations.
      L’idéal serait de le laisser avec ses parents et lui apporter quelques repas complémentaires manuellement. Surveillez surtout s’il prend régulièrement du poids, même peu, c’est là l’essentiel. S’il maigrit quotidiennement au lieu de grossir, il y a lieu de vous inquiéter. Le vermifuge n’est pas forcément une bonne idée si vous supposez un problème de santé, car il risque de l’affaiblir davantage dans ce cas. Attendez dans le doute.
      N’hésitez pas si vous avez d’autres questions. 😉

  • Comte dit :

    Merci beaucoup de vos conseils que je vais appliquer scrupuleusement. Ce soir, le petit a semblé reprendre  » du poil de la bête » et a réintégré la volière : il s’est mis enfin à picorer et voler ( très bien) et dors avec ses parents pour la premiére fois en hauteur. Il était déchainé et joyeux ce qui m’a beaucoup soulagé. Je vais donc le pese quotidiennement et lui donner un supplément matin et soir.
    Encore merci. Il n’est pas évident de trouver de bons conseils à ce sujet.
    Bien à vous.

    • angelk dit :

      Non cela n’est pas normal. Il semble s’agir d’une malformation, d’autant plus qu’ils sont deux à présenter les mêmes symptômes. Une mauvaise position dans le nid peut avoir causé cela, à moins d’un problème génétique. Poser une petite attelle sur la patte affectée pourrait aider leur patte à reprendre sa position normale en cas de besoin, afin qu’elle reste plus droite au fil de la calcification. Quel âge ont-ils ? Est-ce récent ?

  • Didie dit :

    Bonjour
    Ravie d’avoir découvert votre page ! J’ai trouvé une colombe mâle dans mon jardin l’année dernière et comme j’avais lu que c’était grégaire j’ai acheté une femelle. Mais me voila maintenant avec une grande famille soit 10 colombes de plus…. j’ai beau essayé d’enlever les œufs dès que je les vois, j’avoue que j’ai des scrupules de les retirer. Il me faut me séparer d’un certain nombre (je veux qu’elles soient bien adoptés) mais je ne sais comment les sexer. Le contour de l’œil ? c’est pas évident, le roucoulement si les femelles ne cherchent pas à imiter. Je croyais que le fait de monter sur un congénère était une bon moyen de savoir si mâle mais en fait « ils » ont échangé leur place donc 2 maies ?
    Sinon tout le monde cohabite sans problème….. pour le moment…..
    Merci beaucoup !

    • angelk dit :

      Je suis désolée, mais votre histoire m’a beaucoup amusée. Voilà ce qui arrive lorsque notre bon cœur prend le dessus. 🙂
      Déterminer le sexe d’une colombe n’est pas facile du tout. Avec une dizaine à sexer d’un coup, vous allez donc vous amuser. En général, dans un groupe aussi important que le vôtre, les femelles n’ont pas besoin d’imiter le chant du mâle, car les deux sexes sont représentés. Elles le font surtout lorsqu’elles sont seules et/ou n’ont pas de mâle auprès d’elles. Mais il y a une chose que les femelles n’imitent pas, c’est la parade. Si vous voyez une colombe tourner en rond autour d’une autre en roucoulant, monter et descendre la tête pour ajouter à la sérénade, c’est sans doute un mâle. Il va falloir observer et écouter.
      En revanche, il va falloir isoler des couples au fur et à mesure, afin de faciliter votre travail. Achetez des bagues ouvertes dans une coopérative agricole pour pouvoir les marquer au fur et à mesure, une couleur pour les mâles, une pour les femelles.

  • DEBEIRE TOMASI Evelyne dit :

    Bonjour, Iris, notre colombe blanche, couve depuis début mars (nous sommes le 13 octobre). Elle a pondu son 21ème (vingt et unième !) oeuf il y a 3 ou 4 semaines. Même si elle a l’air d’aller plutôt bien et qu’elle quitte son oeuf plusieurs fois par jour pour aller se balader (elle est en liberté totale dans une pièce de l’appartement), j’ai peur qu’elle ne s’épuise. Que puis-je faire ? Par ailleurs, y aurait-il des vitamines ou autre chose à lui donner ?
    Je vous remercie par avance pour vos réponses.
    Nota – Iris a 6 ans et demi. Elle vit avec nous depuis deux ans. Nous l’avons recueillis juste après que le mâle avec qui elle était soit décédé. L’année dernière, elle a pondu 4 oeufs.

    • angelk dit :

      J’avoue honteusement avoir beaucoup ri en lisant le début de votre message. 🙂
      Mais recentrons-nous. Avez-vous laissé Iris couver tous les oeufs qu’elle a pondus ? Dispose-t-elle d’un nid ? Est-il toujours à la même place ?

  • Bruno F. dit :

    Bonjour,
    J’ai depuis peu un couple de colombe diamant , il s’est reproduit et le petit à aujourd’hui 10 jours. Le couple et la sa progéniture sont installé en grande volière type ferplast.
    Voilà mes questions:
    le nid est installé à environ 80/90 cm du sol , est ce trop haut pour une première sortie du nid ?
    peut on manipuler l’oisillon ou descendre le nid sans trop déranger les animaux ?

    Merci pour vos réponses.
    Bruno

    • angelk dit :

      Pour ma part, je trouve 50 à 60 cm du sol plus adapté, car les colombes diamant sont des oiseaux qui nichent dans des buissons à l’état sauvage, avec souvent un nid directement confectionné au sol. Pour ne pas les perturber, vous pouvez simplement ajouter un tapis de foin, qui adoucira la chute en souplesse, et déplacer le nid lorsque votre petite colombe n’en aura plus besoin.
      Vous pouvez manipuler le petit si les parents sont occupés loin de lui et qu’ils ne sont pas trop farouches vis à vis de vous. Dans le cas contraire, mieux vaut le laisser et attendre sa sortie du nid.

  • Bruno F. dit :

    Merci d’avoir répondu aussi rapidement et clairement à ma question.
    Bises de tous les oiseaux de la maison, en plus des colombes: poules et poulets Batam de Pékin éclos cette été, Colin de Californie.

  • abson dit :

    Bonjour,
    J’ai acheté depuis août un couple de colombe blanche non sexé qui est né en 2016; je voudrais savoir à partir de quel âge il commencera à se reproduire.

    • angelk dit :

      Votre couple est en mesure de se reproduire dès l’âge de six à sept mois. Cependant, l’hiver étant proche, il est probable que rien ne se produise avant le printemps. Réfléchissez bien avant de laisser un œuf arriver à son terme cependant, car cela signifie un plus grand besoin d’espace et des conflits potentiels à l’âge adulte.

  • Bruno F. dit :

    Bonjour,
    La sortie du nid de notre petite colombe diamant s’est bien passée grâce à vos conseils. Depuis les trois oiseaux ont rejoint notre intérieur dans leur volière d’hiver de 70x40x110 cm. Après le sevrage j’ai retiré le nid pour éviter de fatiguer la femelle.
    Pourtant le mâle continue de faire sa cour, j’ai même retrouvé 2 oeufs au sol. De plus il à tendance à chahuter / piquer le petit.
    Dois-je remettre le nid ?
    L’espace de vie est-il assez grand ?

    • angelk dit :

      Voici de bien jolies nouvelles. 😉 Plus l’espace est grand, mieux vos oiseaux sont. Si le mâle continue à agresser le petit, il faudra peut-être envisager d’agrandir l’espace prévu, pour aménager des zones au sol permettant à la jeune colombe de mieux esquiver le mâle.
      Le mâle se dit que si sa dame ne couve plus, c’est qu’elle est à nouveau disponible, d’où ses nouvelles tentatives. En intérieur, l’ennui est que les températures sont faussées, ce qui explique cette nouvelle ponte. Retirez les oeufs si la femelle ne s’y intéresse pas. Sinon percez-les et laissez-la couver, pour l’occuper à autre chose que pondre et s’épuiser. Cela tiendra aussi le mâle plus tranquille dans le délai.

  • Mme LOUVET BRIGITTE dit :

    bonjour, je cherche à donner 2 belles colombes blanches toutes jeunes , on me les a offert en cadeau, mais elles ne s’entendent pas avec mes petits oiseaux, colombes diamants, mandarins, moineaux du japon, je ne peux pas les garder, je les donne contre bons soins, sincères salutations.

  • LAETITIA dit :

    Bonjour j ai eu la chance de trouver a un an d intervalle dans la rue deux tourterelle rieuse blanche, la première annee une femelle ét l annee derrière un mâle et ils se sont plu ét Apres plusieurs œufs pondu tous les mois j ai eu il y a un mois et qq jours deux bebe ms un ñ’a pas survécu et le deuxième ressemble comme deux gouttes d eau au votre il est adorable. Ma tourterelle vient de re-pondre comme je ne souhaite pas faire d élevage ou En avoir trop dans la cage, si j enleve les œufs est ce que ca va lui faire qq chose je ne suis pas une spécialiste et je me pose beaucoup de question car je veux bien faire, je les adore. J attend votre réponse avec impatience merci

    • angelk dit :

      Il suffit de percer les oeufs, ainsi votre femelle poursuivra son travail sans se douter de la supercherie et ne se fatiguera pas en pondant aussitôt pour les remplacer. Ces oiseaux ont tendance à pondre très régulièrement, aussi est-ce une sage mesure si vous ne souhaitez pas être rapidement dépassée. 🙂

  • bonnet dit :

    bonjour, j’ai deux colombes blanches dans une volière a l’intérieur de ma véranda, je me suis aperçu que ce sont deux femelles, j’ai essayé de mettre un male mais elle ne le veulent pas, elles sont heureuses ensembles elles passent leur temps a pondre 4 oeufs refaire leur nid de paille, se baignaient et manger se font des papouilles et couves toute je journée.

    A VOUS LIRE merci MARIE CLAUDE RENEE

    • angelk dit :

      Les femelles s’entendent généralement très bien, et lorsque leur groupe est formé depuis un certain temps, il peut sensiblement fonctionner comme un couple. Dans ce cas, un mâle n’est pas toujours bienvenu, en effet. Merci pour votre témoignage.

  • Katy dit :

    Bonjour, j’ai trouvé une colombe blanche dehors en octobre 2015, après quelques recherches j’ai découvert que les colombes ne vivent pas à l’extérieur je l’ai donc gardé. Selon mes recherches les mâles roucoulent beaucoup comparativement aux femelles, comme la mienne roucoule très peu, environ 3-4 fois par jour et pas longtemps j’en ai conclue que c’était une femelle. Mais cette semaine je suis allé lui chercher un ou une amie, une tourterelle et la dame qui me l’a vendu m’a dit que ma colombe aurait du pondre des oeufs si c’était une femelle. Étant donné qu’elle n’a jamais pondu dois-je en conclure que c’est plutôt un mâle. Merci

    • angelk dit :

      En effet, si après aussi longtemps votre colombe n’a jamais pondu, il s’agit sans doute d’un mâle. il existe des nuances d’un individu à l’autre, et la vie solitaire trouble la normalité du comportement dans une mesure plus ou moins importante, jusqu’aux femelles qui imitent parfois le cri du mâle en son absence.

  • éloi dit :

    Bonsoir ! J’aimerais avoir un couple de colombes… Avez vous des infos sur éleveurs a me conseiller par très envie d’acheter des colombes sur internet ! Je suis en Ile de France merci.

    • angelk dit :

      Ce n’est pas normal, mais pas inhabituel non plus. Les parents manquent peut-être d’expérience, la mère n’avait pas forcément un apport alimentaire lui permettant de pondre des oeufs viables ou nourrir correctement ses petits. Le stress ou une maladie peut aussi avoir joué un rôle. Vous l’aurez compris, il peut y avoir de nombreuses explications parmi lesquelles il est difficile de faire le tri, surtout sans connaître davantage d’éléments.

  • Pascal dit :

    Bonjour Angélik la « Marquise des colombes » 😉
    Mon couple de colombes (né respectivement les 08/08/2014 et le 14/08:2014) vient de donner naissance il y a quelques semaines à un ti columbus.

    Je vous pose la question suivante : ce nouveau né depuis quelques jours se met en position au bord du nid recherchant l’équilibre et sans doute aussi à essayer de voler, cependant il ne cesse par sa toute petite voix et cris d’implorer ses deux parents de lui donner la becquée.
    Est-ce-que il est correctement nourri par eux, sachant qu’il a mis de belles plumes blanches (sauf sous ses ailes) et qu’il a du dynamisme et ne cesse de pousser de doux ti cris ???

    Merci pour votre prochaine réponse et bravo pour votre site qui m’a apporté beaucoup de conseils sur la naissance de ce premier columbus dont je dois dire que je suis très fier, car cela me prouve que mon couple et ses parents vivent dans un environnement propice et serein.

    Magi’calement votre

    • angelk dit :

      Rassurez-vous, ce que vous observez n’a rien d’anormal. Le « ti columbus » apprend effectivement les lois de l’équilibre. Vous risquez d’ailleurs de le retrouver régulièrement à terre à partir de maintenant. Les plumes situées sous les ailes poussent en dernier, car les plumes les plus utiles poussent en premier, pour couvrir le corps et assurer la thermorégulation tout d’abord, puis pour voler, afin de fuir les dangers éventuels et se mettre à l’abri en hauteur.
      Cependant, en dépit de son joli plumage de colombe miniature, sa croissance et son sevrage ne sont pas terminés. Il va être nourri par les parents jusqu’à 2 ou 3 semaine après avoir quitté le nid d’ailleurs. Lorsque les parents jugeront qu’il est temps pour lui d’être totalement autonome, ils cesseront de répondre à ses appels alimentaires.

      Merci pour vos encouragements. 😉

  • Marie-Aimée Martinez dit :

    Bonjour, j’ai 2 colombes âgées de 15 ans, et cela fait un an que la femelle pond des oeufs clairs, le mâle refuse de couver, mais si je le mets au nid il y reste un moment, mais il ne remplace jamais la femelle pour couver. Il y a un an, la femelle a été fécondée par un de ses petits et je me suis séparée de lui, et c’est depuis que le mâle a ce comportement, pouvez vous m’en expliquer la raison, et pourquoi depuis un an elle ne me fait que des oeufs clairs alors que depuis 15 ans j’ai toujours eu des petits ? Est ce que l’on ne mettrait pas des produits dans les graines pour éviter la vente en dehors des animaleries ?

    • angelk dit :

      L’accouplement d’un autre mâle avec la femelle a sans doute brisé l’harmonie du couple, car ces oiseaux sont généralement fidèles, lorsque les nombre de partenaires est suffisant. Dans ce cas, votre mâle ne coche peut-être plus la femelle, ce qui expliquerait les oeufs clairs, à moins que cette soit moins fécond qu’auparavant. Il n’y a pas en animalerie de vente d’aliments rendant les oiseaux stériles. Sans quoi ce problème serait généralisé.

  • BECQUET Sylviane dit :

    Bonjour Angelk, je suis Sylviane Becquet, me re-voici, me-revoilà, 1 couple de TOURTERELLES, est de nouveau revenu sur mon balcon pour refaire leur nid et couver, déjà depuis 2 jours, je les observe comme elles d’ailleurs, elles ne sont pas farouches. Je pense que je vais avoir le même plaisir que l’an dernier de voir l’évolution des petits dès leur naissance. je pense que la + grosse est la femelle, le mâle je pense est beaucoup + fin …
    Bonne soirée, à bientôt.

    • angelk dit :

      Décidément, l’adresse semble bonne. 🙂 Le mâle est souvent légèrement plus large d’épaules que la femelle, mais il peut y avoir des exceptions.

  • Drehlich dit :

    Moi j’ai trouvé et soigné une colombe blanche il y a 6 ans. Elle a une chambre chez moi pour elle, sort le matin et rentre tout les soirs ; mais depuis 5 jours elle, je pense que c’est une fille, va dans un nid et je pense qu’elle couve. Comment faire, car le soir quand elle rentre elle roucoule pendant au moins une heure ? Qui peut me répondre ce que ça veut dire merci

    • angelk dit :

      Voici une colombe qui a bien de la chance d’avoir trouvé une maison aussi accueillante. 🙂
      En ce qui concerne les roucoulements du soir, il n’y a hélas pas grand chose à faire. Il est même étonnant qu’elle ne l’ait pas fait plus tôt. Etant donné qu’il n’y a pas de reproduction à attendre, la présence d’un nid est inutile. Vous pouvez donc le retirer. Cela devrait calmer ses ardeurs. Si cela se poursuit à des heures indues (tôt le matin par exemple), il est possible de couvrir sa cage la nuit, si elle dort dans une cage, ou la plonger dans le noir à ce moment là. Dans le cas contraire, il ne faut pas trop la contrarier, ce chant reste une manifestation naturelle, surtout observable au printemps et en été, où son espèce se reproduit habituellement. La présence d’un congénère ne l’apaiserait pas, car c’est à lui que s’adresserait son chant et vous risqueriez de doubler le problème.

  • BECQUET dit :

    Bonsoir Angelk, suis toujours ravie de lire votre réponse. Ces derniers temps mon ordi était en panne, pendant ce temps, les oisillons tourterelles sont nés et ils sont déjà bien gros, et toujours le même manège que l’an dernier, mais je prends toujours le même plaisir à les observer. Maintenant les parents viennent que matin et soir pour le nourrir et les oisillons commencent à nettoyer leurs ailes, il faut que je m’attende à un prochain départ, le temps passe vite depuis le premier jour ou j’ai vu la construction de leur nid.. Donc c’est l’inverse de ce que je pensais, la femelle est plus mince que le mâle, et je voyais une nette différence surtout lorsqu’ils couvaient le nid…
    Bonne soirée
    Sylviane

    • angelk dit :

      Vous allez être incollable sur le sujet au fil du temps et des naissances. C’est un joli cadeau que vous fait la nature chaque année. 🙂
      Si vous avez fait quelques photos, vous pourrez peut-être nous les montrer sur le forum d’animOgen. ^^

      • BECQUET dit :

        Bonjour Angelk, Hier 1 des 2 oisillons déjà bien grand s’est envolé, le second se prépare à partir, il nettoie ses ailes, il a le dos blanc ainsi, que les bords des ailes, le poitrail et sous les ailes de la queue,par contre la tête, le cou et le dessus des ailes sont gris. Je vais voir pour vous envoyer des photos sur le forum, mais ne suis pas trop habituée à faire ce genre d’envois.

        • angelk dit :

          C’est l’un des plus jolis moments. Le monde s’ouvre devant eux. 🙂
          Nous vous guiderons sur le forum en cas de souci. J’ai hâte de voir cela.

  • Maeder Elisa dit :

    bonjour je dois donner deux colombes à une amie elle ne veut pas faire de la reproduction… que lui conseiller ?? deux mâles ou deux femelles ?merci de me répondre rapidement très cordialement Elisa

    • angelk dit :

      Deux femelles peuvent très bien s’entendre, mais un couple peut aussi convenir, même si aucune reproduction n’est envisagée. Il suffit alors de percer les oeufs pondus pour éviter l’incubation.

  • Art dit :

    Bonsoir, Ma colombe ne pond plus depuis le mois de juillet..elle est jeune ( 4 ans) et vit avec un mâle de 15 ans .
    Ils s’entendent bien.
    Je ne remarque rien si ce n’est parfois une légère baisse de vitalité.
    Que faire ? Merci pour votre réponse.

    • angelk dit :

      De quel ordre est la « baisse de vitalité » ? Il est possible que votre couple se sente dérangé (déplacement de la cage, activité inhabituelle dans l’environnement, autre) ou encore que votre alimentation ne soit pas adaptée aux besoins de vos oiseaux. Un mélange de graines pour tourterelles et deux fois par semaine une pâtée aux oeufs devraient aider à rétablir la situation.

    • angelk dit :

      Quel âge a-t-il ? Les parents le laissent-ils dans le nid ?
      Dans la plupart des cas, cela est cependant normal. Comme nous l’avons expliqué plus haut à l’un de nos lecteurs, cela est généralement dû au décalage des naissances. En effet, les deux petits n’éclosent pas le même jour, et le second (donc le plus jeune des deux), même s’il n’a qu’un jour ou deux d’écart avec l’autre, est de ce fait beaucoup plus frêle et petit jusqu’à un stade assez avancé de sa croissance.

  • nelly dit :

    Bonjour j’ai 2 colombes blanches, 1 mâle et une femelle. Ils ont pondu 2 oeufs vendredi, le premier est dans le nid et le 2 ème était cassé tout mou par terre. Il n’ont pas couvé l’œuf le premier jour et parfois ils le laissent un peu sans le couver. Est-ce grave ? Est-ce-que l’œuf doit être couvé 24h sur 24?

    • angelk dit :

      Je t’ai répondu sur le forum, où tu as déjà posé ta question. Il n’est pas utile de multiplier les messages, il nous faut un peu de temps pour répondre. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Animogen 2015