Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Le poisson ange royal, ou Holacanthus ciliaris (alimentation, comportement, reproduction)

    Le poisson Ange royal, ou Holacanthus ciliaris (alimentation, comportement, reproduction)Le poisson ange royal, Holacanthus ciliaris est un superbe Pomacanthidé issu de la mer des Caraïbes. C’est une espèce benthique vivant entre 2 et 92 m de profondeur, dans les zones peuplées d’éponges, pierres et coraux.

    Il mesure jusqu’à 45 cm. Son corps arrondi est comprimé sur les côtés, avec une longue nageoire dorsale. Sa nageoire caudale est jaune et son corps bordé d’une fine ligne bleue fluo. Aucun dimorphisme sexuel ne permet de distinguer les mâles des femelles en dehors de la taille généralement plus grande des premiers. Chez les adultes, les lobes de la nageoire anale et de la nageoire dorsale forment de longs filaments.

    L’eau doit être maintenue entre 21,1 et 27,8 °C et son pH entre 8,1 et 8,4. Un aquarium de de 1000 litres au moins doit être prévu, car qui dit grande taille dit gros volume. Un écalairage modéré lui convient, avec un néon lumière du jour inclus pour lui permettre d’absorber les vitamines A et C lorsqu’il se nourrit, à l’instar du soleil dans son milieu naturel. Des abris doivent lui être aménagés avec des roches vivantes.

    Le poisson Ange royal, ou Holacanthus ciliaris (alimentation, comportement, reproduction)Il est modérément agressif en dehors de la présence d’autres poissons anges. Etonnamment, les juvéniles semblent plus territoriaux que les adultes, même si ces derniers ne sont pas des anges au sens premier du terme. Il est parfois possible de maintenir deux individus dans le même bac, s’ils sont de taille différente. Il faut alors introduire le plus petit des deux en premier dans le bac, placer une séparation, puis ajouter le second et observer leur comportement. Les rapports sont également moins conflictueux avec des poissons anges de couleur et forme différentes. En revanche, il faut immédiatement séparer ceux qui se causent régulièrement des blessures.

    C’est un omnivore auquel le grignotage de coraux durs ou mous ne fait pas peur. Il apprécie les crevettes congelées, mysis, la spiruline et les algues marines.

    C’est un hermaphrodite dont la reproduction en captivité présente de grandes difficultés. Il est connu pour s’hybrider avec le Génicanthe élégant (Genicanthus bellus), donnant alors des petits dont l’apparence est à mi-chemin entre les deux espèces.

    A l’état sauvage, les adultes vivent en couple toute l’année, ce qui laisse supposer que l’espèce est monogame. Une femelle pond entre 25 000 et 75 000 oeufs plusieurs soirs d’affilée, à concurrence de 10 millions. Le mâle libère le sperme qui va les féconder en pleine eau. L’éclosion se produit 15 à 20 h plus tard. Les alevins, qui se nourrissent de plancton, vont ensuite grandir rapidement, et atteindre 1,5 à 2 cm trois à quatre semaines plus tard.

    D’une grande beauté, le poisson ange royal a tout pour séduire, si ce n’est que cet aristocrate marin est plus indiqué pour un aquariophile averti, sa maintenance devant être très rigoureuse. Le volume du bac qui lui est consacré devant être important, l’accueillir exige d’autre part un gros investissement qu’il faut pouvoir assumer.

    Le poisson Ange royal, ou Holacanthus ciliaris (alimentation, comportement, reproduction)

    Sources :

    http://www.flmnh.ufl.edu/

    http://animal-world.com/

    http://www.liveaquaria.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015