Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Le Poisson-ange empereur, Ange de mer impérial, ou Pomacanthus imperator

    Poisson-ange empereur, Ange de mer impérial, ou Pomacanthus imperatorLe poisson-ange empereur, ange de mer impérial, ou Pomacanthus imperator, est originaire de l’Océan Indo-Pacifique et de la mer rouge. On le trouve en Afrique, en Indonésie, Nouvelle Calédonie, aux Maldives, au Sri Lanka et dans les Îles Fidji. Il a été identifié par Bloch en 1787.

    Il est d’une beauté incomparable, quel que soit son âge et le stade de son développement. Les adultes et les juvéniles sont très faciles à distinguer. L’apparence de ce poisson change en effet du tout au tout au fil du temps. Le juvénile arbore une robe bleu nuit, sur laquelle sont dessinées des lignes arrondies blanches et concentriques, qui se terminent en zébrures sur la face. Sur la nageoire dorsale et ventrale bleu roi, apparaissent des taches bleu foncé (cf photo ci-dessous à gauche).

    Poisson-ange empereur, Ange de mer impérial, ou Pomacanthus imperatorLe corps de l’adulte est paré de lignes jaunes et bleues. Ses nageoires dorsale et ventrale se confondent avec le corps. Sa bouche est blanche à bleutée et sa nageoire caudale jaune citron. Une épaisse ligne noire forme un masque sur ses yeux. Elle descend en s’affinant vers de fines nageoires pectorales (cf photo ci-contre à droite). Dans son milieu naturel, il vit dans de profonds lagons pouvant aller jusqu’à 70 m. Adulte, il mesure environ 30 cm en aquarium, contre 40 cm dans la nature, et il peut vivre entre 13 et 14 ans.

    Il nécessite un aquarium de grand volume étant donné sans taille, d’autant plus qu’il est aussi actif que territorial. 600 litres sont un minimum, en maintenant une température de 25 à 26 °C et un pH de 8,1 à 8,3 degrés. Des abris rocheux doivent être aménagés et des pierres vivantes disposées depuis six mois au moins, pour lui permettre de se délecter des algues qui y poussent.

    Poisson-ange empereur, Ange de mer impérial, ou Pomacanthus imperatorIl s’accorde assez bien avec les autres poissons étant jeune, mais en grandissant, ses rapports avec les autres se dénaturent, notamment s’ils ont été ajoutés plus tard. Il ne tolère pas de poisson de sa propre espèce, à moins qu’il ne s’agisse d’un sujet de sexe opposé. Idéalement, il faut l’héberger seul ou en couple alors, ou l’accueillir en dernier dans le bac.

    Sa reproduction est méconnue, depuis le temps de gestation de la femelle jusqu’au nombre d’oeufs pondus. En revanche, les scientifiques ont pu établir qu’il vivait solitaire, ne rejoignant une partenaire que pour se reproduire. Les oeufs donnent naissance à des larves qui se nourrissent de plancton pour survivre. En captivité, mieux vaut choisir un juvénile de 10 à 14 cm de long au moins, plus facile à acclimater et familiariser qu’un adulte. C’est un omnivore, que l’on nourrit de moules, crevettes, morceaux de poisson, épinards, algues et spiruline.

    Poisson-ange empereur, Ange de mer impérial, ou Pomacanthus imperator

    Sources :
    http://www.liveaquaria.com/
    http://animal-world.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015