Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Le premier pas : apprendre à un perroquet à monter et descendre sur vous

    Education : apprendre à un perroquet à monter et descendre sur vous

    Éduquer un perroquet offre certains avantages, au-delà de la valeur ludique que cela peut présenter pour son détenteur. Certes, un oiseau qui parle et connaît quelques tours est divertissant, mais cet enseignement permet aussi de renforcer les liens qui l’unissent à son humain chouchou. D’autre part, lui enseigner certaines « commandes » de base peut faciliter la manipulation de l’animal, notamment lors des visites chez le vétérinaire, il s’agit alors d’enseignement médical.

    La clé de la réussite réside dans le fait de « positiver ». Il y a trois principes de base à retenir :

    • 1- lorsque le psittacidé fait quelque chose de bien, il faut qu’il en retire une récompense. Il peut s’agir d’une friandise (ce qui est le cas le plus souvent) ou d’une caresse, appuyée par des encouragements marqués et enthousiastes ;
    • 2- lorsqu’il fait quelque chose qui n’est pas désiré par le « professeur », il est ignoré ; ainsi, cette erreur n’est pas relevée, ce qui évite d’attirer son attention sur un comportement qui n’offre aucun intérêt pour l’exercice ;
    • 3- il ne faut jamais punir jamais un perroquet durant ces séances. L’apprentissage doit rester un jeu, non une compétition où le seul but recherché est la réussite.

    Education : apprendre à un perroquet à monter et descendre sur vousCes trois règles sont assez élémentaires, mais le but recherché est de façonner le comportement de l’oiseau en lui offrant une récompense pour les bonnes choses et en ne relevant pas les mauvaises (ni récompense, ni réaction). En ce qui concerne la récompense, il peut s’agir de sa friandise préférée, mais une simple caresse ou une séance de jeu avec un jouet peut aussi fonctionner pour motiver certains. Si votre élève a un comportement indésirable, ignorez-le mais surtout ne le punissez pas pour cela. En effet, une réaction négative peut vite évoluer en une récompense à ses yeux, s’il recherche votre attention (une absence d’attention est préférable). Au début, il est possible que l’ignorance donne l’impression d’inciter l’animal à renforcer son mauvais comportement, mais à l’arrivée, il va peu à peu comprendre que cela ne lui apporte rien. Votre façon d’aborder l’apprentissage peut contribuer à le rendre fructueux.

    Ne débutez une « leçon » que lorsque vous êtes détendu, car il faut de la patience pour réussir. Choisissez un moment où votre compagnon est attentif (hors des périodes de repas et de lissage de plumes notamment) et un endroit calme, qui facilitera sa concentration. Organisez des séances brèves, de l’ordre de 10- 15 minutes maximum. Si le perroquet est réceptif, vous pouvez éventuellement les répéter dans la journée. Sélectionnez avec soin sa récompense préférée, mais s’il s’agit de nourriture, évitez les excès et prélevez l’équivalent de sa ration quotidienne. Enfin, finissez toujours votre leçon sur une note positive. Attendez un essai réussi ou ce qui s’en approche le plus pour l’interrompre, après avoir félicité et récompensé le « vainqueur ». Si l’ambiance est détendue, positive, et qu’il apprend en s’amusant, vous verrez que votre perroquet progressera relativement rapidement , même si chaque sujet avance à son rythme.

    Education : apprendre à un perroquet à monter et descendre sur vousAprès ces rappels importants, voici comment lui apprendre à monter et descendre sur vous. Si vous ne deviez choisir que deux ordres à lui enseigner, ce doit être ceux-ci. Cela vous servira à faire monter votre oiseau sur votre main, votre bras ou une baguette à la demande, puis à en descendre de la même façon. Ces notions sont relativement faciles à apprendre pour lui, car elles correspondent à un mouvement qu’il fait déjà naturellement, celui de marcher. La descente est sensiblement plus délicate. Vous pourrez ainsi le manipuler plus facilement lorsque vous voudrez le transporter d’un point à un autre et vous renforcerez les liens qui vous unissent. Les jeunes sujets EAM (élevés à la main) sont souvent assez coopératifs, ce qui vous facilitera la tâche.

    Pour commencer, positionnez votre petit élève à la hauteur de vos yeux ou légèrement au-dessous, pour faciliter le contact visuel. Commencez par lui montrer que vous avez en main un trésor inestimable (la friandise qu’il adore), puis placez votre main ou votre bras devant lui, à la hauteur de ses pattes, en lui proposant la récompense de l’autre côté avec la seconde main. Donnez l’ordre. Chez nous la commande est « viens », mais le « hop » remporte aussi un certain succès apparemment. A vous de choisir le mot qui vous convient. Dès que l’oiseau commence à approcher la patte du support choisi, encouragez-le vivement pour lui faire comprendre qu’il est sur la bonne voie. Le tout est de l’inciter à venir chercher la récompense en se posant sur vous. Si au cours de la séance, il tend le cou, récompensez-le. Peu à peu, faites en sorte de lui compliquer la tache, pour qu’il soit obligé de poser, une patte, puis l’autre sur vous. A chaque progrès réitérez les cris d’extase et offrez le petit cadeau prévu. Vous serez sans doute étonné de la vitesse à laquelle les bêtes à plumes comprennent ce que l’on attend d’elles.

    Si vous avez choisi d’utiliser un perchoir, les étapes sont les mêmes, mais s’il en a peur, il faudra peut-être dans un premier temps familiariser le psittacidé avec l’objet choisi, pour qu’il accepte ensuite d’y monter sans crainte. Pour cela, laissez-le à vue quelques jours, puis déposez-le sur son aire de jeu quelques jours de plus, pour qu’il découvre le perchoir et s’en imprègne. Vous pourrez alors commencer l’apprentissage précité.

    Pour lui apprendre à descendre, positionnez votre main parallèlement à la cible choisie, à la hauteur du bord, puis procédez comme pour la montée. Chez nous, le mot d’ordre est  » descends « . N’omettez jamais de féliciter chaleureusement votre oiseau, car ces petites bêtes y sont très sensibles, et leur plaisir de bien faire n’en sera que décuplé. Ne vous découragez pas, quoi qu’il arrive. Ne gardez à l’esprit que le plaisir de partager un moment de complicité avec votre protégé, dans la joie et la bonne humeur, et le reste suivra. La première fois est un moment fabuleux. Votre oiseau devra le ressentir comme quelque chose d’exceptionnel, au même titre que vous.

    Education : apprendre à un perroquet à monter et descendre sur vous Source : angelk

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015