Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Accueillir un cheval chez soi, un engagement au quotidien

    Accueillir son cheval chez soi, un engagement au quotidienAccueillir un cheval à la maison est le rêve de nombre de propriétaires. Cependant, il faut se préparer à assumer tout ce que cet engagement implique.

    Un cheval a besoin d’être nourri deux fois par jour, ce qui n’est pas prohibitif en soi, sauf lorsqu’il est question de s’absenter un ou plusieurs jours. Certains optent pour un arrangement avec un ami, chacun s’occupant de la monture de l’autre en cas de besoin. Ce service réciproque est une solution de confort pour partir tranquille.

    La maintenance d’un cheval à domicile nécessite aussi de disposer d’un vaste espace et d’une structure permettant de le recevoir sans risque, c’est à dire avec une clôture le protégeant de l’extérieur et l’empêchant de s’échapper au-dehors. Cela représente un investissement conséquent.

    Accueillir son cheval chez soi, un engagement au quotidienSi un box est prévu, un nettoyage quotidien s’impose. Aurez-vous le courage d’assumer cette tâche quotidiennement ? Dans un pré, vous n’y échapperez pas non plus, sachez-le, car en dépit de l’espace plus étendu disponible, l’hygiène prime été comme hiver, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige. Songez par ailleurs aux bottes de paille et de foin de plusieurs dizaines de kilos que vous devrez stocker en quantité suffisante et abriter, mais aussi régulièrement déplacer.

    Il faut également disposer d’un parcours praticable sur lequel la circulation équestre est autorisée, une information qu’il vaut demander préalablement auprès de la mairie de la commune concernée, pour ne pas être pris au dépourvu.

    Un cheval ne supporte pas la solitude, et le priver de ses semblables n’est pas raisonnable pour son équilibre psychologique. Il faut donc pouvoir lui assurer la présence d’un compagnon qui lui offrira les interactions et le sentiment de sécurité dont il a besoin.

    Accueillir son cheval chez soi, un engagement au quotidienMais qui dit crottin dit gestion, et là encore, il va falloir trouver un moyen d’évacuer ces déjections aussi malodorantes qu’encombrantes qui ont le don d’attirer les mouches. Plusieurs options sont possibles, à savoir se rendre à la décharge régulièrement ou faire appel à un agriculteur, un pépiniériste ou encore un particulier désireux d’enrichir la terre de son jardin. Une fois toutes ces « corvées effectuées, aurez-vous encore envie de profiter de votre compagnon en l’emmenant galopper ?

    Tout cela est sans compter la connaissance et l’expérience nécessaires pour gérer cet animal de près de 500 kilos en toute sécurité. Savoir que faire si le cheval s’affole, s’énerve ou se blesse est essentiel également. Accueillir un cheval chez soi est donc une décision à ne pas prendre à la légère, sous le coup de l’impulsion, car cela va bien au-delà du simple plaisir de l’avoir à disposition en permanence. Certes, le coût d’une pension a un prix, mais cela est justifié par tous les soins quotidiens qu’un équidé réclame. Pesez donc soigneusement les avantages et inconvénients des modes de garde envisagés.

    Accueillir son cheval chez soi, un engagement au quotidien

    Source : http://www.successful-horse-training-and-care.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015