Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Comment garder un serpent en bonne santé ?

    santé-critère-espèce-serpents-maladie-parasite-problème-signe-symptômes-reptiles-NAC-animal-animaux-compagnie-animogen-terrarium-En captivité, les exigences d’un serpent ne sont pas démesurées. Cependant, quelle que soit l’espèce concernée, il est important d’en tenir compte afin d’optimiser ses chances de rester en bonne santé.

    La première chose à faire est de se documenter amplement sur l’espèce visée, ce avant même son acquisition d’ailleurs, car les problèmes n’attendent pas la mise en place du terrarium pour se présenter. Chaleur, humidité, éclairage, UVB, eau, substrat, espace, aménagement, chacune obéit à des règles strictes auxquelles il est essentiel de se conformer. N’oublions pas le stress, vecteur souvent insoupçonné de graves troubles.

    santé-critère-espèce-serpents-maladie-parasite-problème-signe-symptômes-reptiles-NAC-animal-animaux-compagnie-animogen-terrarium-Sur le plan physique il faut également être capable de distinguer un serpent en bonne santé :

    • yeux brillants et sans opacité (en dehors de la période de mue)
    • corps lisse et luisant en surface, sans irrégularité, trou ou autre signe pouvant indiquer une blessure ou un parasite
    • l’absence de sécrétions au niveau des narines, des yeux ou de la bouche
    • un appétit correspondant aux exigences de son espèce, de son âge et de la période de l’année concernée
    • une bonne hydratation, indiquant qu’il s’abreuve correctement.

    Lorsqu’une incohérence est notée il est conseillé de consulter un vétérinaire connaissant bien les reptiles, surtout si une perte de poids est déjà visible. En effet, les serpents étant relativement résistants, leur organisme peut lutter en puisant dans ses réserves pendant plusieurs semaines avant que les premiers signes visibles tels qu’une perte de poids ou un déclin e l’état général n’apparaissent. Si la croissance se déroule sans encombre, des mues doivent se produire régulièrement. Si tel n’est pas le cas ou si l’animal semble rencontrer des difficultés à se débarrasser de son ancienne peau, un taux d’humidité trop bas est souvent en cause.

    Enfin, certains symptômes sont propres à certaines affections tandis que d’autres sont communs à plusieurs maladies différentes. Il ne faut donc laisser aucune piste à la légère. Toute dérogation à un état et un comportement normaux doivent être considérés comme potentiellement alarmants. Contacter un spécialiste doit être le premier réflexe en cas de doute.

     santé-critère-espèce-serpents-maladie-parasite-problème-signe-symptômes-reptiles-NAC-animal-animaux-compagnie-animogen-terrarium-

    Sources :

    http://pets.petsmart.com/

    http://www.vcahospitals.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015