Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Santé : l’hyperesthésie féline (causes, symptômes, traitement)

    Santé : l'hyperesthésie féline (causes, symptômes, traitement)L’hyperesthésie est une maladie parfois apparentée à un trouble du comportement par les vétérinaires. Il s’agit de phases soudaines durant lesquelles le chat se toilette frénétiquement les flancs ou la queue, pouvant aller jusqu’à causer une alopécie (perte de poils).

    Les autres symptômes observables sont la poursuite et les attaques de la queue, les soufflements à l’égard de celle-ci, les pupilles dilatées, le regard étrange. Cela s’accompagne généralement de plaintes et miaulements. Il chasse des choses qui n’existent pas et va jusqu’à pourchasser au loin un adversaire invisible. Le pelage frémit, l’animal est sensible au toucher au niveau de la colonne vertébrale et présente des sautes d’humeur, devenant soudain agressif sans raison apparente. Dans les cas extrêmes, les signes cliniques peuvent aller jusqu’à des convulsions durant lesquelles il tombe à terre, salive et pédale des pattes.

    Santé : l'hyperesthésie féline (causes, symptômes, traitement)La première manifestation survient généralement chez un sujet adulte. Les crises peuvent avoir lieu presque en permanence, durant la journée, tous les jours ou de façon plus occasionnelle. Les causes réelles de l’hyperesthésie restent quant à elles encore obscures. Il est possible qu’elle soit le fait d’une activité électrique anormale dans les zones du cerveau qui contrôlent les émotions, le toilettage, et/ou les comportements de prédation. Certains chats suivant un traitement contre l’épilepsie semblent y réagir positivement, ce qui semble accréditer cette thèse. L’hyperesthésie pourrait se définir comme une forme de trouble du comportement, une obsession ayant pour cible la sécurité de l’animal, la toilette et/ou l’agression. En voici un exemple :

    Le diagnostic se fait par l’exclusion progressive des possibilités médicales. Le vétérinaire peut alors tenter un traitement contre l’hyperesthésie, et si le félin y réagit positivement, le cas est avéré. Car les symptômes décrits peuvent aussi correspondre à une allergie sévère, un déficit nutritionnel, un empoisonnement, un traumatisme crânien, une tumeur ou une infection cérébrale, voire une hyperthyroïdie. Deux types de traitement peuvent être prescrits, des antidépresseurs, pour lutter contre la facette obsessionnelle du mal, ou des anticonvulsifs. Une combinaison des deux est parfois nécessaire pour trouver un équilibre.

    Parallèlement au traitement, différents aménagements de la vie du chat doivent être faits. Le stress étant un facteur possible dans la manifestation de cette maladie, il faut tout mettre en oeuvre pour le minimiser. Il faut lui procurer de l’exercice, en le faisant jouer à attraper des jouets suspendus ou accrochés à une cordelette tirée à terre, pour assouvir son instinct de prédation. Fractionner les repas y participe également, en faisant disparaître l’anxiété de l’attente. Lui apprendre de petits tours est également utile, pour l’amener à se concentrer et oublier tout ce qui pourrait induire le stress. Il faut également veiller à apaiser ses rapports avec les autres animaux de la maison. Observer des poissons qui nagent dans un aquarium ou des oiseaux en cage semble aussi avoir un effet apaisant. De tous les traitements, c’est sans doute cette palette d’activités et la sécurité d’un doux foyer qui produisent les meilleurs effets chez le chat.

    Santé : l'hyperesthésie féline (causes, symptômes, traitement)

    Sources :

    http://healthypets.mercola.com/
    http://www.petplace.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015