Catégories
Image de la semaine
Archives (par date)

Santé : les causes de la perte de poils chez les chats

Santé : les causes de la perte de poils chez les chats

La perte de poils peut avoir différentes causes chez les chats. Leur pelage pousse continuellement, au rythme de 0,3 mm par jour. Leur toison compte non moins de 200 poils au mm carré. Tout au long de l’année, les poils morts tombent, laissant la place aux nouveaux. Lorsque l’alopécie est localisée, un problème annexe peut souvent l’expliquer.

Suivant les saisons, dans le cadre d’une mue dite « normale » l’équilibre entre chute et repousse se désynchronise afin que le félin dispose de davantage de fourrure en hiver, pour avoir plus chaud, ou à l’inverse moins, lorsque la température extérieure augmente en été. Ainsi le printemps, période de réchauffement de l’air ambiant, s’accompagne d’une perte importante de poils.

Une perte anormale peut trouver son origine dans une allergie, une maladie de peau, ou un trouble du comportement chez l’animal. Cela peut être le fait d’un affrontement avec des congénères, pour les sujets ayant accès à l’extérieur. La perte de touffes de poils, bien que disgracieuse, offre l’avantage de protéger le corps des blessures éventuelles.

Suivant la race que l’on détient, le pelage est différemment réparti, aussi faut-il en tenir compte avant de s’alarmer. Mais l’absence de poils dans une zone du corps particulière est souvent due à un toilettage excessif. Une démangeaison peut occasionner ce type de comportement, notamment à la suite de morsures de puces, ou de blessures en cours de cicatrisation. Parfois cela peut aller jusqu’à la formation d’ulcères sur la peau, comme cela a récemment été le cas chez l’un de mes chats.

Santé : les causes de la perte de poils chez les chats

Il est à noter que ceux dont le pelage est de couleur claire peuvent présenter un problème plus sérieux en cas de perte importante de poils. Ils sont en effet plus sensibles aux brûlures résultant d’une exposition prolongée au soleil et aux tumeurs qui en découlent.

La première précaution à prendre est de vérifier que le chat est toujours sous l’effet de son anti-puces et de son vermifuge. D’autre part, si tel est le cas, sachez que le stress peut occasionner un léchage trop fréquent. Il faut alors se demander si l’animal dispose d’un espace où se mettre au calme, à l’écart des perturbations de la vie de la maison, ou si un changement majeur s’est récemment produit dans sa vie. Des enfants turbulents peuvent aussi le mettre dans cet état s’ils ne respectent pas sa tranquillité. De même, suivant que cela se produit occasionnellement ou tout au long de l’année, il est plus facile d’isoler la cause du problème.

Lorsque les causes probables les plus évidentes ont été écartées sans doute possible ni amélioration de l’état de santé de l’animal, les soins d’un vétérinaire s’imposent. Il ne faut jamais hésiter à en solliciter les services, ne serait que pour obtenir un avis préalable par téléphone avant de prendre rendez-vous. Lorsque la zone dénudée prend de l’ampleur au fil des jours, il ne faut pas attendre, surtout si une plaie semble indiquer la présence d’une infection.

Santé : les causes de la perte de poils chez les chats
Source : angelk

4 réponses à Santé : les causes de la perte de poils chez les chats

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Animogen 2015